Informations aux voyageurs à destination de l’île de Majorque ou de retour de cette île

Le centre européen de prévention et de contrôle des maladies infectieuses (ECDC) a émis une alerte à l’attention des voyageurs ayant visité l’île de Majorque ou voulant s’y rendre. Un accroissement significatif de cas de Légionellose survenus chez des visiteurs de cette île a été signalé depuis quelques semaines et notamment pour des personnes ayant visité ou résidé dans la localité de Palmanova : au total 18 cas ont pu être identifiés dont un décès. La source des infections n’a pu être localisée pour le moment.


La Légionellose est une maladie d’origine bactérienne qui est causée par des bactéries contenues dans de minuscules particules d’eau éjectées par des douches, Whirlpools, tours de refroidissement ou autres sources éjectant des microparticules d’eau. Une fois inhalées ces bactéries se propagent dans le poumon et causent une pneumonie foudroyante après quelques jours (après 2 à 10 jours, le plus souvent après 6 jours). Les premiers signes sont un malaise généralisé, l’apparition de toux, suivis de douleurs thoraciques et de forte fièvre (39 - 40,5°C).


La maladie n’est pas transmissible d’une personne à l’autre. Une hospitalisation urgente et un traitement antibiotique massif et rapide sont nécessaires pour éviter une suite grave, éventuellement fatale : 10 à 15% des personnes atteintes décèdent.


Par mesure de précaution la Direction de la santé recommande :

  • Les voyageurs retournant de l’île de Majorque, ayant séjourné à Palmanova, qui présentent des signes d’infection respiratoire graves endéans les deux semaines après leur retour, devraient consulter immédiatement un médecin. Les personnes âgées de plus de 50 ans, les fumeurs et les personnes immunodéprimées sont particulièrement exposées.
  • Les voyageurs à destination de l’île de Majorque, en particulier les personnes âgées de plus de 50 ans, les fumeurs et les personnes immunodéprimées, sont invités à être vigilants aux signes d’infection respiratoire et à consulter immédiatement un médecin en cas de survenue de signes graves lors de leur séjour sur l’île et/ou après leur retour.
  • Dernière modification le 30-10-2017