Lancement du plan d’action national pour la réduction des concentrations du Radon

Informer, prévenir, assainir : c’est dans cet objectif que s’inscrit le premier plan d’action national luxembourgeois sur le radon, que la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a adopté le 21 novembre 2017. Ce plan répond à l’exigence de la directive 2013/59 de mettre en place différentes actions afin de faire face aux risques à long terme dus à l’exposition au radon dans les logements, les bâtiments ouverts au public et les lieux de travail.

Pour rappel, le radon est un gaz radioactif, inerte, incolore et inodore qui peut s’infiltrer dans les bâtiments à partir du sol et s’accumuler en quantités importantes dans les pièces mal ventilées. Il est la deuxième cause de cancer du poumon après le tabagisme.

« Afin de réduire le risque de développer un cancer du poumon, nous visons à diminuer l’exposition au radon, tout d’abord en sensibilisant la population et en conseillant des techniques parfois simples pour réduire les concentrations de ce gaz. », précise Lydia Mutsch.

Le plan d’action radon s’étend dans une première phase de 2017 à 2020. Sa mise en œuvre comprend trois axes principaux :

  • Axe 1 : Information et sensibilisation
  • Axe 2 : Potentiel radon dans les bâtiments et prévention
  • Axe 3 : Mesures d’assainissement

Avec l’adoption du plan d’action, le ministère de la Santé a élaboré un dépliant d’information qui sera distribué en toutes boîtes dans le souci de mieux sensibiliser la population. Cette campagne sera lancée d’abord dans le nord du pays. En effet, selon la cartographie du radon dans les habitations du Luxembourg établie en 2016, le nord du pays est situé dans une zone plus concernée par le radon.

Ainsi, au cours des hivers 2017-2018 et 2018-2019, tous les foyers des cinq cantons du nord du pays seront contactés.

De façon générale, pour toute habitation privée, la mesure du radon dans l’air peut être demandée à la Division de la Radioprotection en remplissant le formulaire accessible sur le site www.radioprotection.lu. Un kit composé de deux exposimètres, d’un questionnaire et d’une notice d’emploi sera envoyé début 2018. Il est important de noter que les mesures du radon se font exclusivement entre début octobre et début mai pendant une durée de 3 mois.

Seules les demandes faites avant le 1er février seront traitées lors de la période hivernale actuelle (laboratoire.radioprotection@ms.etat.lu).  

Dans la plupart des cas, une réduction de la concentration du radon en-dessous du niveau de référence est possible sans entamer des travaux trop conséquents et coûteux. Pour les bâtiments présentant des niveaux de radon supérieurs à 600 Bq/m3, il est cependant indispensable de faire réaliser ces travaux sur base d’un conseil spécifique préétabli.

  • Dernière modification le 21-11-2017