L’été rime avec vacances et insouciance. La campagne estivale rappelle l'importance d'utiliser systématiquement des préservatifs lors de rapports sexuels occasionnels et met de nouveau l’accent sur le dépistage des infections sexuellement transmissibles (IST).

Par infections sexuellement transmissibles on entend le VIH/SIDA, la gonorrhée, la syphilis, l'herbès, le papillomavirus, la chlamydias. Elles restent souvent sans symptômes et sont détectées trop tardivement. Pourtant des traitements existent.

Environ 2/3 des infections sexuellement transmissibles arrivent avant l'âge de 25 ans et une nouvelle infection sur quatre concerne un adolescent.

Qu'est-ce qu'une prise de risque?

  • Avoir des rapports sexuels sans préservatif
  • Partager une seringue usagée ou du matériel de sniff
  • Avoir un contact cutanéo-muqueux avec du sang ou d’autres liquides corporels d’une personne infectée.

Que faire après une prise de risque?

  • Contacter rapidement son médecin, ou un service
    d’urgences
  • Contacter le service national des maladies infectieuses du CHL (2ème étage de l’Hôpital Municipal (U20), Tél : 4411-3091) qui offre des dépistages gratuits et anonymes du VIH/Sida et d’autres maladies infectieuses.
  • Contacter un centre spécialisé comme la HIV Berodung ou le Planning familial.

Gestes qui ne comportent aucun risque de transmission d'une IST

Les gestes suivants ne comportent aucun risque de transmission d'une IST:

  • les caresses,
  • les baisers sans échange de salive,
  • serrer la main,
  • boire dans le même verre,
  • aller aux toilettes,
  • chez le dentiste,
  • chez le coiffeur,
  • faire les gestes de premiers secours,
  • être piqué par un moustique.
  • Dernière modification le 25-08-2017