|     | 
Imprimer cette page | Envoyer cette page par e-mail

Antithrombine [Antithrombine III ou AT III]


Quelles sont les précautions particulières à prendre?

Il est préférable d'être à jeun avant le prélèvement. Penser à signaler d'éventuels traitements en cours car certains médicaments peuvent modifier la concentration d'antithrombine dans le sang (traitements anticoagulants par héparine, traitements oestroprogestatifs, certains anticancéreux).

A quoi sert ce dosage?

L'antithrombine est une protéine fabriquée par le foie qui joue le rôle d'inhibiteur physiologique de la coagulation. En pratique, elle limite, en cas d'activation de la coagulation, le processus de développement du caillot sanguin. Son dosage est utilisé dans l'exploration des maladies de la coagulation aboutissant à une thrombose veineuse.

Quelles sont les valeurs normales?

On peut doser l'antigène ou l'activité de l'antithrombine. Les valeurs normales de l'un et de l'autre sont comprises entre 80 et 120%.

Comment est interprété le résultat?

Une diminution du taux d'antithrombine est normalement observée au cours de la grossesse, chez le nouveau-né, en cas d'insuffisance hépatique, et au cours des traitements par héparine ou oestroprogestatifs.

En dehors de ces situations, l'observation d'un taux bas (< 80%) d'antithrombine dans le sang reflète un déficit constitutionnel (c'est-à-dire transmis de manière héréditaire par l'un des deux parents) en cette protéine. Les déficits en antithrombine sont associés à un risque plus élevé de faire une maladie thrombo-embolique veineuse (thrombose d'une veine, notamment des membres inférieurs, embolie pulmonaire), en particulier dans certaines circonstances favorisantes (au cours de la grossesse ou après l'accouchement, après un voyage ou une immobilisation de longue durée...).

Si un déficit en antithrombine est diagnostiqué, une enquête familiale est le plus souvent réalisée et un certificat est remis à tous les membres de la famille porteurs de l'anomalie. Il est important de conserver ce certificat car il conduit les médecins à prendre des précautions particulières, notamment au cours de la grossesse ou dans certains cas d'intervention chirurgicale programmée (situations plus à risque de thrombose).

Auteur : Carole Emile, Pharmacien Biologiste

Mis à jour le : 15-01-2007


Ce dictionnaire est édité par la société E-santé S.A., une société à vocation européenne présente en France et en Belgique par ses portails santé e-sante.fr, e-sante.be et e-gezondheid.be.

Le Portail Santé vous offre de l’information, il ne remplace pas votre médecin. Si vous souffrez ou présentez des symptômes, consultez votre médecin.

Haut de page

 

Ce dictionnaire est édité par la société E-santé S.A., une société à vocation européenne présente en France et en Belgique par ses portails santé e-sante.fr, e-sante.be et e-gezondheid.be.

Le Portail Santé vous offre de l’information, il ne remplace pas votre médecin. Si vous souffrez ou présentez des symptômes, consultez votre médecin.

Haut de page