|     | 
Imprimer cette page | Envoyer cette page par e-mail

Bilan hormonal et biologique de la ménopause


Qu'est-ce que la ménopause?

La ménopause désigne l'arrêt définitif (en l'absence de traitement) des cycles menstruels (règles), qui se manifeste chez la femme vers l'âge de 50 ans. La ménopause est précédée par une période dite de "pré-ménopause", entre l'âge de 45 et 50 ans (variable selon les femmes), durant laquelle des anomalies menstruelles commencent à apparaître.

Deux signes sont caractéristiques de la ménopause: l'arrêt des règles et les bouffées de chaleur. Par ailleurs, à partir de cette période, la femme devient plus à risque de développer des maladies cardiovasculaires, ou une fragilité osseuse (ostéoporose). C'est pourquoi, il est souvent proposé à la femme de prendre un traitement dit "THS ou traitement hormonal substitutif de la ménopause", afin de réduire les risques cardiovasculaires et osseux et de soulager les symptômes (bouffée de chaleur, sécheresse du vagin, etc).

Pourquoi un bilan biologique de la ménopause?

Le bilan biologique de la ménopause comporte plusieurs objectifs. Il vise d'une part à confirmer le diagnostic de ménopause.

Il a d'autre part pour objet de vérifier la présence ou l'absence de facteurs de risque de maladie cardiovasculaire associés, car leur reconnaissance contribue à poser les indications de traitements de la ménopause.

Il a enfin pour objectif de vérifier l'absence de contre-indication, dans l'éventualité d'une prescription d'un traitement hormonal substitutif.

Quels sont les examens pouvant être demandés pour un bilan biologique de la ménopause?

Examens réalisés pour confirmer le diagnostic de ménopause Ces examens reposent sur des dosages d'hormones dont les taux sanguins se modifient de façon très significative au moment de la ménopause. Ces dosages ne sont pas toujours utiles.

  • FSH (hormone folliculostimulante): une élévation du taux de FSH est évocatrice de ménopause.
  • LH (hormone lutéinisante): une élévation du taux de LH est évocatrice de ménopause.
  • Oestradiol: un taux bas d'oestradiol est évocateur de ménopause.
Examens évaluant les autres facteurs de risque de maladies cardiovasculaires
  • Bilan lipidique: une anomalie du profil des lipides dans le sang, notamment une augmentation du cholestérol total aux dépens de sa fraction HDL, constitue un autre facteur de risque de maladie cardiovasculaire.
  • Glycémie: une augmentation prolongée de la glycémie, taux de sucre dans le sang, signe l'existence d'un diabète, autre facteur de risque de maladie cardiovasculaire.
Examen évaluant la présence de contre-indications à la prescription d'un traitement hormonal substitutif

Un bilan dit "glucidolipique" (bilan lipidique et dosage de la glycémie) est nécessaire avant le début du traitement hormonal de la ménopause. Il est ensuite contrôlé systématiquement une fois par an, voire plus souvent si des modifications apparaissent.

Attention: un frottis cervicovaginal et une mammographie sont également systématiquement réalisés avant le traitement et en cours de traitement hormonal de la ménopause. Ces deux examens ne sont pas des examens biologiques (le premier est un examen cellulaire, le deuxième est un examen radiologique). Ils ne sont pas abordés ici. Pour autant, le frottis -vaginal peut être réalisé par le gynécologue ou directement au laboratoire d'analyses médicales et son analyse est faite dans un laboratoire spécialisé.

Auteur : Dr Catherine FELDMAN

Mis à jour le : 15-01-2007


Ce dictionnaire est édité par la société E-santé S.A., une société à vocation européenne présente en France et en Belgique par ses portails santé e-sante.fr, e-sante.be et e-gezondheid.be.

Le Portail Santé vous offre de l’information, il ne remplace pas votre médecin. Si vous souffrez ou présentez des symptômes, consultez votre médecin.

Haut de page

 

Ce dictionnaire est édité par la société E-santé S.A., une société à vocation européenne présente en France et en Belgique par ses portails santé e-sante.fr, e-sante.be et e-gezondheid.be.

Le Portail Santé vous offre de l’information, il ne remplace pas votre médecin. Si vous souffrez ou présentez des symptômes, consultez votre médecin.

Haut de page