Enurésie

Définition

Enurésie nocturne

Les parents croient souvent, à tort, qu'il est anormal qu'un jeune enfant mouille son lit. Pour les médecins cependant, il n'y a lieu d'intervenir que si l'enfant a plus de six ans ou, quel que soit son âge, s'il recommence à mouiller son lit après avoir été propre pendant au moins six mois.

L'énurésie n'est pas un phénomène rare puisque 15 % des enfants de plus de six ans, trois garçons pour une fille, en sont affectés.

Enurésie diurne

L'énurésie diurne est beaucoup plus rare que l'énurésie nocturne, mais elle n'en reste pas moins très gênante pour l'enfant.

On suggère de faire uriner les enfants qui en souffrent souvent et à des moments précis: une fois le matin, puis avant d'entrer en classe, puis à la récréation, etc.

Non seulement ils doivent uriner souvent, mais ils doivent s'efforcer d'uriner de nouveau dès qu'ils croient avoir terminé, car, souvent, ils n'ont pas vidé complètement leur vessie.

Causes

Manque de maturité du système de contrôle urinaire

Un retard dans le développement du système de contrôle urinaire explique la plupart des cas d'énurésie. Des causes secondaires, telles que le sommeil profond, qui empêche l'enfant de se réveiller quand il a besoin d'uriner, ou la "petite vessie", un retard dans la croissance de la vessie, sont liées à ce manque de maturité.

Hérédité

L'énurésie est un problème à forte tendance héréditaire. Si l'un des parents a été énurétique, l'enfant a plus de 40 % de chances de l'être à son tour. Si les deux parents l'ont été, l'enfant risque de mouiller son lit dans une proportion de près de 80 %.

Causes médicales

Ce n'est que dans 2 % des cas que l'énurésie a une cause médicale, telle que le diabète, une infection urinaire, une insuffisance rénale ou une maladie neurologique.

Conseils pratiques

Rassurer l'enfant

Pour aider son enfant à régler son problème d'énurésie, il est préférable, en premier lieu, d'éviter de le punir, de le déprécier ou de se moquer de lui. Il faut, au contraire, le rassurer en lui rappelant que c'est une chose naturelle et qu'il n'est pas le seul à avoir ce problème.

Utiliser un calendrier

Vous pouvez proposer à l'enfant de tenir un calendrier. Il peut y indiquer les nuits où il a mouillé son lit et celles où ses draps sont restés propres. C'est une mesure de motivation très efficace.

Faire participer l'enfant

Il est bon de faire participer l'enfant aux tâches qu'occasionne son problème d'énurésie, comme changer les draps ou nettoyer son pyjama. Les petits trucs qui mettent l'accent sur la motivation et la participation de l'enfant obtiennent en général un bon taux de succès.

Boire ou ne pas boire

On peut suggérer à l'enfant de limiter sa consommation liquide avant d'aller au lit, mais il est préférable de ne pas le lui interdire. Il faut avant tout le responsabiliser.

Faire appel au conditionnement

La technique de conditionnement donne de bons résultats avec certains enfants. Demandez à votre enfant de ne pas uriner après le souper, de façon à ce qu'il se mette au lit avec un besoin d'uriner. Une fois qu'il est au lit, demandez-lui de répéter mentalement la phrase: "Ma vessie est pleine, il faut que je me lève." Après 10 répétitions, l'enfant peut se lever et aller uriner.

Réveiller l'enfant

Lorsque l'énurésie persiste jusqu'à l'âge de 11 ou 12 ans, on peut tenter de conditionner l'enfant à se réveiller plus facilement. Chaque soir, vers 23 heures, entrez dans la chambre de votre enfant et réveillez-le complètement. Quand il se réveillera au simple son de votre voix, le problème d'énurésie pourrait être réglé.

Quand consulter

  • L'enfant a plus de six ans et le problème indispose les parents ou l'enfant.
  • L'enfant recommence à mouiller son lit après avoir été propre pendant au moins six mois.

Examen

Le médecin procède à un examen complet de l'enfant pour s'assurer que le problème n'a pas de cause médicale. Un test d'urine est réalisé pour déterminer si l'enfant souffre d'un problème rénal, une infection urinaire par exemple.

Traitement

Outre les conseils déjà présentés, certains médecins font également appel au Trofanil, un médicament que l'on prescrit généralement pour traiter les symptômes de la dépression et qui fonctionne chez les énurétiques en diminuant la profondeur du sommeil et en augmentant le volume de la vessie.

Enfin, rappelez-vous que, dans un grand nombre de cas, l'énurésie est un problème qui finit par se régler de lui-même.

Source

  • Auteur : Dr Pierre Marin, Pédiatre
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015