Herpès génital

Définition

L’herpès génital est une infection sexuellement transmissible causée par le virus Herpes simplex (HSV). Le virus appartient à la même famille que celui qui cause l’herpès buccal ou bouton de fièvre. Infection très contagieuse, l’herpès génital se soigne, mais les traitements ne permettent pas de le guérir : on reste ainsi porteur à vie du virus, la maladie évoluant souvent par poussées.

Symptômes

Généralement, les symptômes de l’herpès génital apparaissent une semaine ou plus après la contamination :

  • lésions douloureuses (petites vésicules/cloches remplies de liquide), ulcères douloureux au niveau génital/anal
  • fièvre (parfois)
  • pertes et écoulements anormaux.

L’herpès génital évolue par poussées éruptives, et peut donner lieu à des récidives plus ou moins fréquentes, surtout dans des moments de fatigue ou de stress. En cas d’éruption herpétique, les vésicules finissent par s’ouvrir, le liquide, très riche en particules virales, s’écoule, et les vésicules se dessèchent. De petites croûtes se forment et finissent par tomber (4-8 jours).

Mode de transmission

Très contagieux (peau contre peau), l’herpès génital se transmet parcontact direct avec la région infectée (organes génitaux, anus), lorsqu’une éruption vésiculeuse est en cours.

Dépistage

Le dépistage de l’herpès génital se réalise :

  • via un examen médical
  • via un prélèvement/frottis local si les lésions sont apparentes.

Comme l'herpès génital ne se guérit pas, il est important d'aviser son ou sa partenaire que vous êtes infectés et qu'il/elle devrait également se faire dépister.

Traitement

L’herpès génital ne se guérit pas : il n’existe aucun traitement pour le soigner définitivement !

Il existe néanmoins des médicaments qui peuvent soulager les symptômes et espacer les récidives, réduisant ainsi le risque de transmission.

Protection

Pour se protéger contre l’herpès génital, il faut utiliser un préservatif (masculin ou féminin) systématiquement.

Il faut en tous les cas éviter le contact physique avec les zones infectées en période d’éruption vésiculeuse (et jusqu’après la chute des croûtes).

Les symptômes de l’herpès génital peuvent apparaitre plusieurs années après l’infection : il faut donc se protéger et protéger son ou sa partenaire après une prise de risque et penser au dépistage!

L’herpès génital augmente le risque de transmission du VIH/SIDA !

  • Dernière modification le 25-08-2017