Human Papillomavirus (HPV)

Définition

Le Human papillomavirus est le virus responsable d’une des infections sexuellement transmissibles les plus fréquentes. Les infections à Papillomavirus humain (HPV) sont des infections asymptomatiques la plupart du temps, transmises par voie sexuelle. Il existe différents types de virus HPV.

Certains sont à l’origine des condylomes (HPV-6, 11). Appelés aussi verrues génitales, les condylomes se presentment comme des petites excroissances indolores touchant la peau ou les muqueuses des régions anale et/ou génitale.

D’autres sont à l’origine du cancer du col de l’utérus (HPV-16, 18). Non traitées, certains types de HPV peuvent entrainer des lésions précancéreuses et divers cancers: cancer du col de l’utérus, des organes génitaux, de l’anus ou de la gorge.

Il existe des vaccins qui protègent contre certains types de HPV (responsables des condylomes et du cancer du col de l’utérus) tant les femmes que les hommes. Administrés avant les premiers rapports sexuels, ces vaccins gagnent en efficacité. Au Luxembourg la vaccination contre le HPV est proposée à toutes les jeunes filles à l’âge de 12 ans.

La maladie évoluant souvent sans symptômes, il est important de se faire dépister !

Symptômes

Généralement, les symptômes apparaissent 1 à 8 semaines après la contamination:

  • verrues (condylomes) au niveau des parties génitales et de l’anus;
  • irritation, démangeaisons ;
  • inconfort et saignement lors des relations sexuelles.

Les condylomes guérissent souvent sans traitement spécifique. Parfois, ils peuvent donner lieu à des lésions précancéreuses, et un cancer peut se développer suite à une infection par HPV des années après : cancer du col de l’utérus, de l’anus, ou de la gorge.

Mode de transmission

Le HPV se transmet:

  • par contact sexuel (vaginal, oral et/ou anal)
  • par contact (frottement) des organes génitaux non protégés.

La transmission du virus est possible même sans présence de verrues!

Dépistage

Le dépistage du HPV se fait grâce à un examen médical en ce qui concerne les condylomes.

Un frottis du col de l’utérus sera réalisé pour détecter les papillomavirus du col de l’utérus.

Votre/Vos partenaire(s) doivent également se faire dépister et traiter !

Traitement

Les condylomes/verrues génitales peuvent être traités par des pommades à appliquer localement, ou par l’ablation des verrues via des traitements à l’azote, à l’acide ou au laser.

Protection

Pour se protéger contre le HPV, il faut utiliser un préservatif (masculin ou féminin) systématiquement.

La vaccination protège les jeunes filles contre 75% des cancers du col de l’utérus.

Le ministère de la Santé et la Caisse Nationale de Santé (CNS) proposent un programme qui s’adresse aux jeunes filles. Elles sont invitées par lettre nominative dans les 3 mois précédant leur 12e anniversaire. Le vaccin est remis gratuitement dans les pharmacies luxembourgeoises aux jeunes filles du groupe-cible sur présentation d’une ordonnance médicale distincte pour chacune des 3 injections nécessaires.

  • Dernière modification le 25-08-2017