Prostatites

Définition

Véritable coup de tonnerre dans un ciel serein, la prostatite aiguë, peut survenir brutalement. Cette infection de la prostate provoque douleurs et rétentions urinaires.

Son traitement, essentiellement basé sur les antibiotiques, doit être bien conduit. Les prostatites chroniques relèvent, elles, de prostatites aiguës passées inaperçues ou mal soignées.

Causes

La prostate est une glande située sous la vessie, autour du canal de l'urètre, canal permettant l'évacuation de l'urine située dans la vessie. La partie terminale de ce canal est représentée par la verge chez l'homme. Sa partie initiale, située juste en dessous de la vessie, est entourée par la prostate. Cette glande a pour fonction la sécrétion de liquides permettant d'enrichir la qualité du sperme. Elle peut être la source d'infections, qui sont appelées prostatites, de tumeurs bénignes appelées adénomes (sources de la majeure partie des problèmes de prostate chez l'homme) et de cancer.

Une prostatite est une infection de la prostate par une bactérie qui est le plus souvent une chlamydia ou un Escherichia Coli. Rappelons que les infections à chlamydia font partie des maladies sexuellement transmissibles et provoquent des infections des trompes chez la femme. Les prostatites chroniques peuvent donner du sang dans le sperme et des rétrécissements de l'urètre.

Conseils pratiques

Le risque d'avoir une prostatite est plus important en cas d'infection urinaire récente, d'adénome de prostate, de rapport sexuel non protégé, de sondage urinaire (tuyau mis dans la verge pour recueillir les urines chez certaines personnes opérées ou en réanimation), d'examen endoscopique urinaire.

Quand consulter

L'infection aiguë de la prostate se manifeste brutalement par de la fièvre, des frissons, des envies fréquentes d'uriner ou un blocage urinaire, une douleur dans le bas-ventre ou une simple impression de pesanteur, du sang dans les urines et une éjaculation douloureuse.

Examen

Le diagnostic est souvent évoqué dès la consultation chez le médecin, par le caractère assez typique des symptômes, mais surtout par le toucher rectal qui est très douloureux (le toucher rectal permet entre autre de palper la prostate). Une confirmation du diagnostic avec recherche de la bactérie en cause est toutefois nécessaire, car le traitement doit être adapté. C'est l'examen bactériologique des urines (ECBU) qui montre le germe en général, s'il s'agit d'un Coli. Pour rendre ce diagnostic encore plus efficace, on peut faire cette recherche après un massage de la prostate. S'il s'agit d'un chlamydia (de préférence chez les gens jeunes), le germe ne sera pas mis en évidence dans les urines, mais éventuellement par un prélèvement urétral (recherche du germe par frottis du méat de la verge). Pour les prostatites chroniques, une recherche de germe dans le sperme peut être demandée. Si on suspecte un rétrécissement de l'urètre, un examen endoscopique pourra être pratiqué.

Traitement

Les traitements des prostatites reposent essentiellement sur les antibiotiques qui sont prescrits sur une durée de six semaines environ. Le traitement des prostatites chroniques dure environ trois mois.

Source

  • Auteur : Dr Renaud GUICHARD
  • Source : " Tout savoir sur la prostate ", Professeur Bernard Debré, Ed. Favre, Col.
  • Dernière modification le 19-10-2015