Cicatrisation

Définition

À la suite d'une blessure profonde, les tissus se régénèrent progressivement. Durant la phase initiale de guérison, des cellules, des vaisseaux vont se reformer. Cette phase dure environ trois mois, pendant lesquels la cicatrice augmente en volume, devient plus rouge et plus dure. Ensuite, la cicatrice se stabilise. Trois mois plus tard, elle commence à blanchir et à s'assouplir. Une cicatrice normale mesure au plus 2 à 3 mm de largeur.

Évidemment, le processus de cicatrisation varie selon le type de plaie et de peau. Une lésion mineure se cicatrise en quelques semaines alors qu'une plaie chirurgicale peut prendre jusqu'à 18 mois à guérir. De plus, certaines cicatrices deviennent larges, creusées, épaisses et dures: on les appelle les cicatrices vicieuses.

Causes

Age

Les enfants ont tendance à faire des cicatrices moins belles, car les cellules de leur peau se régénèrent de façon rapide et anarchique. Au contraire, les personnes âgées font rarement de mauvaises cicatrices.

Pigmentation de la peau

Les peaux plus foncées font plus souvent des cicatrices indésirables.

Localisation de la plaie

Une blessure située au centre de la poitrine (région du sternum) a beaucoup plus tendance à faire une cicatrice vicieuse. C'est même la pire région du corps, sans qu'on sache trop pourquoi. Les épaules, les genoux, les coudes, les articulations en général présentent également ce problème, probablement parce qu'elles bougent beaucoup. C'est également le cas du dos, où la peau est plus épaisse.

Tension excessive sur la plaie

L'oedème et le manque d'immobilisation occasionnent trop de pression sur la plaie et les points de suture.

Infections

Une contamination lors de la blessure, comme dans le cas d'une morsure de chien, peut prédisposer à une cicatrice vicieuse.

Mauvaise circulation sanguine

Les caillots de sang, le diabète, le tabagisme et l'obésité nuisent à la circulation, donc à la régénération de la peau.

Conseils pratiques

Immédiatement après le traumatisme

Nettoyer la plaie

Lavez-la à l'eau savonneuse (savon non parfumé). Si elle saigne, exercez une pression dessus pour arrêter l'hémorragie. Si possible, surélevez le membre afin de diminuer l'inflammation et appliquez de la glace.

Consulter un médecin, si nécessaire

Si vous jugez que la plaie a besoin d'être suturée, rendez-vous le plus tôt possible dans une clinique, de préférence, ou à l'urgence, car après un certain temps, la plaie ne pourra plus être suturée.

Éviter de trop bouger

Afin d'éviter la pression causée par les mouvements, il vaut mieux bouger le moins possible le membre blessé, surtout dans les cas de lésions profondes. Le médecin pourra également appliquer un diachylon de rapprochement qui servira à enlever la tension sur les points de suture et à immobiliser la blessure.

Pour favoriser le processus de cicatrisation

Garder la plaie propre

Lavez la plaie et changez le pansement régulièrement. Si la plaie est vilaine (par exemple doigt déchiqueté), faites-le deux fois par jour. Si elle est belle, une fois par jour suffira. Pour la nettoyer, utilisez un savon doux non parfumé ou une solution spécialement conçue à cet effet, par exemple la chlorhexidine (Hibitane ou Hibidil). Vous en trouverez en pharmacie. Le peroxyde est un désinfectant qui aide à dissoudre les caillots et à enlever la saleté. Utilisez-le au besoin.

S'abstenir de désinfecter la plaie avec de l'alcool à friction

C'est un agent irritant qui ne ferait qu'aggraver le traumatisme, donc augmenter les risques de mauvaise cicatrisation.

Surélever le membre atteint

Pour favoriser la circulation du sang, on recommande aux gens qui ont des blessures aux pieds de les maintenir élevés au niveau du bassin le plus souvent et le plus longtemps possible. En cas de plaie au visage, dormir la tête surélevée diminue l'enflure et la pression au niveau de la plaie.

Se laver délicatement

Au cours de la guérison, lavez délicatement la zone blessée, sans frotter.

Masser les cicatrices

Lorsqu'elles qu'elles sont dures, des massages peuvent aider à les assouplir. Utilisez une huile douce ou une crème hydratante. Recherchez les produits non parfumés.

Résister à la tentation de gratter la plaie

Lorsque la guérison est assez avancée, il se forme une croûte sur la plaie. Le fait de la gratter peut activer le phénomène inflammatoire et augmenter les risques de mauvaise cicatrisation.

Éviter d'exposer la plaie au soleil

Dans les mois qui suivent une blessure, il convient d'éviter le plein soleil, ce qui pourrait provoquer une hyperpigmentation de la peau en pleine régénération avec formation de taches brunes sur les cicatrices. Appliquez un écran solaire d'au moins 15 d'indice de protection.

Surveiller son alimentation

Le zinc ainsi que les vitamines C et E accélèrent la guérison des plaies, c'est un fait connu. Recherchez les aliments qui en contiennent.

Quand consulter

  • Vous venez de vous infliger une profonde blessure.
  • La plaie semble mal se cicatriser.

Examen

Le médecin procéde à un examen approfondi de la lésion et de votre état général. C'est habituellement suffisant pour établir le traitement.

Traitement

Si la plaie est mal cicatrisée, le médecin peut décider d'attendre jusqu'à un an et plus avant de reprendre la cicatrice vicieuse.

Sinon, on peut la reprendre en incisant la peau de chaque côté de la cicatrice, en enlevant les tissus lésés et en recousant la plaie. Dans certains cas, on effectue une dermabrasion, c'est-à-dire un ponçage de la plaie ou un traitement au laser.

Dans des cas extrêmes de cicatrices très grosses et très dures (hypertrophiques), on les infiltre avec de la cortisone pour en atténuer l'apparence.

Source

  • Auteur : Dr Christine Desbiens, Dr Georges Hébert, Chirurgien
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015