Ecchymoses, hématomes et pétéchies

Définition

Les ecchymoses, les hématomes et les pétéchies sont tous trois des hémorragies sous-cutanées.

Les ecchymoses (purpura ecchymotique) sont fréquentes et tout à fait bénignes dans 95 % des cas. Les femmes y sont particulièrement sujettes, car leur peau est plus fine et les changements hormonaux fragilisent les vaisseaux sanguins. Les personnes âgées ont également la peau plus transparente.

Les hématomes sont des épanchements sanguins qui se produisent dans un organe, dans la paroi d'un muscle ou de l'abdomen. Ils sont donc invisibles au début, mais peuvent apparaître à la surface de la peau avec le temps.

Il y a deux types de pétéchies (purpura pétéchial): celles qui sont causées par un déficit de plaquettes sanguines (éléments importants dans le processus de coagulation) et celles qui surviennent alors que les plaquettes sont saines. Les pétéchies sont rares et sont plus graves que les ecchymoses ou les hématomes, car elles indiquent presque toujours un problème sérieux.

Symptômes

Les symptômes sont les suivants:

Ecchymoses et hématomes

  • taches de taille variable, rougeâtres ou bleuâtres;
  • parfois enflure et douleur au toucher;
  • blanchissent quand on appuie dessus;
  • tournent au bleu, au vert et au jaune avant de disparaître complètement;
  • peuvent prendre plusieurs jours à apparaître après un traumatisme;
  • peut s'accompagner de fièvre dans le cas d'un hématome.

Pétéchies

  • très petites lésions rouges (moins de 3 mm);
  • se manifestent subitement et en grand nombre;
  • apparaissent surtout sur les jambes;
  • ne blanchissent pas quand on appuie dessus;
  • absence de douleur, d'enflure ou de démangeaisons;
  • disparaissent après quelques jours en laissant des tâches brunâtres.

Causes

Ecchymoses et hématomes

  • Traumatismes
    Un traumatisme cause presque toujours une ecchymose. Et si le coup a été violent (comme un coup de bâton de baseball sur une jambe), l'hémorragie peut se faire à la fois à la surface de la peau et à l'intérieur de la jambe, causant simultanément une ecchymose et un hématome.
  • Médicaments
    Avec les années, la cortisone amincit la peau, la rendant plus vulnérable aux ecchymoses. De plus, les gens qui prennent de l'aspirine, des anticoagulants, des anti-inflammatoires ou de la cortisone par voie orale ou par inhalateur sont plus suceptibles de faire des ecchymoses. Pourquoi? Parce que ces médicaments nuisent au bon fonctionnement des plaquettes sanguines.

Pétéchies

  • Affections des plaquettes sanguines, telles que lymphomes, métastases cancéreuses, leucémie, maladie de Hodgkin, sida, myélodysplasie, maladie de Bernard-Soulier, infections bactériennes graves (comme la bactérie mangeuse de chair). Les déficits en vitamine K, C et B12 affectent également la coagulation. Les abus importants d'alcool ou de drogue affaiblissent également les plaquettes. Lorsque la maladie est très avancée, elle peut en outre provoquer des hématomes.
  • Médicaments
    Les médicaments qui causent des ecchymoses peuvent aussi provoquer des pétéchies (voir plus haut).
  • Maladies qui ne touchent pas les plaquettes sanguines, telles que polyarthrite rhumatoïde, vasculite, lupus érythémateux disséminé, maladie de Werlhof ou de Sjogrën (maladies de la peau bénignes et très rares).

Conseils pratiques

Mettre de la glace

Si vous vous êtes fait mal, appliquez vite de la glace afin d'éviter l'enflure et d'arrêter l'hémorragie. Gardez la glace une quinzaine de minutes. À répéter plusieurs fois dans la journée.

Après le froid, opter pour la chaleur

Quarante-huit heures après le traumatisme, vous pouvez mettre des compresses d'eau tiède sur la blessure pour dilater les vaisseaux sanguins et améliorer la circulation sanguine. A faire plusieurs fois par jour et 20 minutes chaque fois.

Garder le membre élevé

Afin d'éviter que le sang ne se répande dans les tissus avoisinants, surélevez le membre atteint aussi souvent et aussi longtemps que possible. Cela aidera également à drainer le sang et à prévenir l'ecchymose.

Éviter de bander l'ecchymose ou l'hématome

Cela ne servira qu'à augmenter la pression locale; le sang fusera alors plus loin sous la peau.

Ne pas prendre n'importe quel médicament

En cas de douleur, prenez de l'acétaminophène. Un ou deux comprimés d'acétaminophène (325 mg ou 500 mg) quatre fois par jour, jusqu'à un maximum de 4 g par jour, aideront à vous soulager. Mais évitez l'aspirine et les anti-inflammatoires (comme l'ibuprofène). Ils affectent le travail des plaquettes sanguines, ce qui peut retarder la guérison.

Camoufler l'ecchymose

Un peu de fond de teint fera des merveilles pour dissimuler une ecchymose.

Des suppléments de vitamine C

Si vous êtes sujet aux bleus, un supplément de vitamine C en comprimés favorisera la fabrication de collagène (protéine qui renforce les tissus de la peau). Des doses de 500 mg, trois fois par jour, sont indiquées.

Quand consulter

  • Vous avez des pétéchies.
  • Les ecchymoses et les hématomes récidivent sans raison.
  • Les ecchymoses et les hématomes s'étendent sur le corps.
  • Vous avez eu un traumatisme important et vous craignez qu'il y ait un hématome.

Examen

Le médecin prendra note des éléments importants (antécédents personnels, antécédents familiaux, alimentation, etc.). Il s'intéressera aussi aux extractions dentaires: si elles sont toujours suivies d'une hémorragie importante, c'est qu'il y a sans doute un problème de coagulation. Un examen physique, une analyse sanguine et une analyse d'urine seront également nécessaires.

Au besoin, il poussera plus loin l'investigation et pourra exiger un dosage de vitamines, une ponction de la moelle osseuse et certains autres examens.

Traitement

Ecchymoses et hématomes

Habituellement, les ecchymoses et les hématomes guérissent d'eux-mêmes et ne nécessitent aucun traitement. Dans certains cas d'hématomes profonds, au niveau musculaire, une chirurgie peut être nécessaire afin d'éviter les dommages aux tissus (elle servira à drainer l'épanchement sanguin).

Toutefois, s'il y a un problème de coagulation, le médecin suggérera certains médicaments qui remplacent les éléments manquants, du plasma ou des concentrés de facteurs de coagulation.

Pétéchies
Pour les pétéchies, il existe autant de traitements que de causes possibles. Par exemple, de la chimiothérapie pour une leucémie, des injections de vitamine B12 pour une anémie pernicieuse, de l'interféron pour l'hépatite B ou des transfusions de plaquettes sanguines, au besoin.

Source

  • Auteur : Dr Serge Clément, Hématologue, Hôpital du Haut-Richelieu, Saint-Jean-sur-Richelieu
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015