Pâleur

Définition

La pâleur est un symptôme qui se caractérise par un changement de coloration de la peau par rapport à l'aspect habituel. C'est le flux sanguin qui donne une couleur rosée à la peau des personnes de race blanche et un beau teint. Si ce flux sanguin est insuffisant ou moins concentré que d'habitude, la peau du visage devient plus pâle.

Il y a également des variations naturelles: les gens aux cheveux blonds ou roux et les personnes âgées ont généralement un teint pâle et certains facteurs, comme l'état de santé de la personne, sont aussi à prendre en considération.

Causes

  • Stress émotif ou physique
    L'organisme répond au stress en contractant les vaisseaux sanguins au niveau de la peau (ce qui entraîne une diminution du flux sanguin) de façon à concentrer le sang dans les organes vitaux, comme le coeur, le foie, les reins ou le cerveau;
  • Manque d'activité physique
  • Anémie ferriprive
    L'insuffisance en fer entraîne la pâleur du teint parce que le sang devient moins concentré. La pâleur s'accompagne généralement de symptômes tels que la fatigue et l'essoufflement. L'anémie peut être la conséquence d'une alimentation déficiente en fer, comme cela se rencontre chez les personnes âgées qui se nourrissent mal, les végétariens et les alcooliques. Elle s'observe également chez les personnes qui ont davantage besoin de fer, comme les femmes enceintes ou qui allaitent, ou les enfants en pleine croissance. Des pertes de sang dues à des menstruations très abondantes, à des hémorroïdes qui saignent, à un fibrome utérin ou à des troubles digestifs causés par la prise d'aspirine ou d'anti-inflammatoires en quantité excessive peuvent causer une pâleur secondaire à l'anémie;
  • Epuisement par la chaleur
    Exposé à des températures élevées, le corps réagit de façon à protéger les organes vitaux en diminuant le flux sanguin au niveau de la peau. Par exemple, les coureurs de marathon ou les personnes âgées travaillant à la chaleur pendant de longues périodes sans s'hydrater suffisamment deviennent très pâles, suent abondamment et se sentent sur le point de perdre connaissance;
  • Infarctus du myocarde
    Une pâleur subite, accompagnée de palpitations, d'essoufflement et d'une douleur thoracique, est caractéristique de l'infarctus du myocarde;
  • Accident vasculaire cérébral
    La pâleur est en général accompagnée de troubles de l'élocution ou de paralysie.

Conseils pratiques

Augmenter les sources de fer

Consommez davantage d'aliments riches en fer, tels que les légumes verts, surtout si vous êtes dans une période où les besoins de l'organisme sont accrus (grossesse, allaitement, période de croissance intense). Complétez votre alimentation par des suppléments de fer au besoin. Les multivitamines, qui ne sont pas nécessaires dans la majorité des cas, peuvent être utiles aux personnes âgées qui ne mangent pas suffisamment.

Ne pas prendre d'alcool

Évitez de prendre de l'alcool comme remontant après une émotion forte ou un coup de chaleur. Dans un cas comme dans l'autre, l'alcool peut faire baisser la pression artérielle et, entre autres, causer ou augmenter la pâleur.

Éviter de prendre de l'aspirine

Si vous faites de l'anémie à cause de pertes de sang, l'aspirine et les autres médicaments qui ont tendance à fluidifier le sang vous feront saigner davantage et pourront même provoquer un ulcère d'estomac.

Bouger

En cas de pâleur chronique, faites de l'exercice au moins deux fois par semaine, de 15 à 20 minutes à chaque fois, pour améliorer votre circulation sanguine. Vous pouvez choisir des activités simples, comme la marche.

En cas d'épuisement causé par la chaleur

Pour faire rapidement disparaître la sensation de malaise, les étourdissements et la pâleur, il faut amener le sang vers le cerveau. Pour y arriver, la meilleure façon est de vous allonger par terre en surélevant les jambes. Tout le sang du corps se dirige vers la tête et il n'y a pas de danger de tomber sur le sol. Vous pouvez aussi vous mettre la tête entre les jambes, debout ou assis, pour que le sang descende par gravité vers le cerveau. Buvez des liquides frais, enlevez les vêtements superflus après avoir cherché un endroit ombragé.

Ne pas s'improviser végétarien

Si vous décidez de ne plus manger de viande, renseignez-vous afin de bien choisir vos aliments et assurez-vous que vous consommez suffisamment d'aliments contenant du fer. Au besoin, prenez des suppléments de fer.

Quand consulter

  • La pâleur est soudaine et elle est accompagnée de palpitations, de sueurs abondantes, d'essoufflement, d'une douleur thoracique ou d'une sensation de mauvaise digestion (rendez-vous rapidement à l'urgence, car il peut s'agir d'une crise d'angine de poitrine ou d'un infarctus du myocarde).
  • Vous êtes pâle, vous vous sentez fatigué et vous avez tendance à vous essouffler facilement.
  • Vos proches vous font remarquer votre pâleur.
  • Vous avez des pertes de sang abondantes ou prolongées.
  • Vous soupçonnez un épuisement dû à la chaleur chez un enfant ou une personne âgée.

Examen

Après avoir pris note des détails importants, le médecin procédera à un examen physique. Il pourra également vérifier les médicaments du patient. Des analyses de sang et des examens de laboratoire pourront être demandés, selon le cas. Un électrocardiogramme et d'autres investigations peuvent s'avérer nécessaires.

Traitement

Le traitement variera selon la cause. Dans les cas d'anémie, le médecin augmentera la prise de fer par l'alimentation ou par des comprimés. Des contraceptifs oraux peuvent réduire l'abondance des menstruations et les rendre plus régulières. Un traitement chirurgical peut s'avérer nécessaire si la pâleur est la manifestation d'une anémie due à des pertes de sang secondaires à la présence d'un fibrome utérin ou d'une tumeur intestinale bénigne ou maligne. Le traitement de l'épuisement causé par la chaleur consiste à réhydrater la personne. Dans le cas d'un infarctus, il existe divers médicaments pour soulager la douleur et arrêter l'évolution de l'infarctus.

Source

  • Auteur : Dr Johanne Blais, Omnipraticienne, Centre Hospitalier Universitaire de Québec
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015