Pied d'athlète

Définition

Le pied d'athlète est une affection contagieuse du pied due à certaines variétés de champignon microscopique (mycose). Il s'attaque aux couches superficielles de la peau et nécessite une consultation médicale lors de sa première manifestation. Le pied d'athlète peut aussi devenir chronique. La forme chronique la plus fréquente est le pied mocassin.

Symptômes

Le pied d'athlète et le pied mocassin se manifestent par les symptômes suivants:

Pied d'athlète

  • démangeaison entre les orteils;
  • apparition de rougeurs, de petites cloques, de squames et de parties dénudées;
  • en l'absence de traitement, la peau peut se fendiller et une fissure douloureuse risque de se former. Si cette fissure s'infecte, elle peut causer des maladies plus graves;
  • risque de propagation aux ongles, à l'aine, aux mains et au scrotum chez les hommes. Lorsque les ongles sont atteints, ces derniers poussent plus lentement, s'épaississent, changent de couleur (deviennent blancs, noirs ou jaunes) et se cassent ou s'effritent beaucoup plus facilement;
  • pendant une crise aiguë, des cloques localisées sur l'arche et autour du pied peuvent apparaître.

Pied mocassin

  • assèchement et épaississement de la peau du contour du pied, combinés à une légère rougeur;
  • l'ensemble ressemble à une empreinte de chaussures de style mocassin, d'où son appellation;
  • démangeaison souvent accompagnée d'une odeur désagréable.

Causes

Champignon

En général, on contracte le pied d'athlète en marchant sur des surfaces contaminées. Les personnes très actives risquent davantage d'en être affectées. Le risque de contamination fongique est en effet multiplié dans certains endroits publics comme les piscines, les vestiaires, les gymnases et les hôtels.

Hérédité

Les personnes dont un membre de la famille aurait contracté le pied d'athlète risquent davantage d'être contaminées (prédisposition génétique surtout pour le pied mocassin).

Conseils pratiques

Consulter un médecin dès la première apparition

Surtout ne vous traitez pas vous-même avant d'avoir eu un diagnostic médical précis.

Éviter de se promener pieds nus dans des endroits publics

Plus particulièrement dans les gymnases, les piscines et les hôtels.

Éviter de porter des vêtements, chaussures et effets personnels d'autres personnes

Ne prêtez pas non plus les vôtres. N'utilisez pas la serviette ni le tapis de bain de quelqu'un d'autre, afin de limiter les risques de propagation.

Garder toujours les ongles des pieds propres et courts

Une hygiène rigoureuse permet de s'apercevoir rapidement du moindre changement.

Porter des chaussettes en coton

Les fibres synthétiques peuvent parfois favoriser la transpiration et l'infection.

Choisir des chaussures adaptées

La chaleur et l'humidité qui peuvent se former à l'intérieur des chaussures favorisent la prolifération des champignons et augmentent le risque de développer le pied d'athlète. Il est donc préférable de porter des chaussures en cuir suffisamment larges, confortables et bien aérées. Pendant la saison estivale, le port de sandales est un choix judicieux. Les chaussures en toile, en nylon et en plastique, qui favorisent également la transpiration, sont à éviter.

Laver fréquemment les sols

Surtout si un membre de votre famille est atteint de pied d'athlète et que vous avez l'habitude de marcher pieds nus.

Éviter les récidives

Soyez vigilant et encouragez vos enfants à l'être. Assurez-vous qu'ils ne sont pas contaminés et intégrez l'inspection des pieds et des ongles dans leur routine quotidienne. Vous pouvez aussi, à titre préventif, vaporiser vos pieds et vos chaussures une fois par semaine d'un fongicide en aérosol.

Se débarrasser des chaussures une fois le pied d'athlète traité

Les chaussures pourraient avoir être contaminées par le champignon. Si vous désirez malgré tout les conserver, désinfectez-les. Ensuite, traitez-les au moins une fois par semaine. Pour ce faire, saupoudrez ou vaporisez-en l'intérieur à l'aide d'un fongicide en poudre ou en aérosol. Cela permet d'éviter les récidives.

Quand consulter

  • Vous constatez l'apparition de rougeurs constituées de squames entre vos orteils, à l'intérieur de vos aines ou sur l'une de vos mains. Ces rougeurs sont accompagnées de démangeaisons.
  • Vous constatez des signes d'infection (augmentation de volume, pus, etc.).

Examen

Le médecin questionne le patient sur son hygiène et ses antécédents et vérifie le degré d'affection cutanée ainsi que les signes cliniques. Il peut également faire un prélèvement des squames ou du dessous de l'ongle aux fins d'analyse.

Traitement

Lorsque le diagnostic d'affection aux pieds est confirmé, le médecin prescrit une crème antifongique à appliquer deux fois par jour. Le traitement dure de deux à six semaines environ, selon le degré d'infection. Lorsque le pied d'athlète est très étendu ou que les ongles sont atteints, il prescrit un traitement antifongique à prendre par voie orale. La durée de ce traitement est généralement de deux à douze semaines, selon la localisation de l'affection.

Source

  • Auteur : Dr Michel Lassonde, Dermatologue
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015