Bronchite aiguë

Définition

La bronchite se caractérise par une inflammation ou une irritation des bronches qui sont les tuyaux qui conduisent l'air de la trachée jusqu'aux poumons.

Les bronches sont recouvertes d'une couche de cellules qui sécrètent du mucus, dont la fonction est de capter les particules et les microbes de l'air inspiré et de les faire remonter vers la gorge, les empêchant ainsi d'atteindre les poumons.

La bronchite aiguë est une affection très fréquente, de courte durée, qui survient plus fréquemment l'automne et l'hiver. Souvent, elle est consécutive ou associée à une infection des voies nasales (rhinite), de la gorge (pharyngite) et/ou des cordes vocales (laryngite).

La bronchite aiguë est généralement bénigne chez une personne en bonne santé, mais elle peut causer des problèmes plus sérieux chez celles souffrant d'asthme ou d'une bronchopneumopathie pulmonaire obstructive chronique (BPOC). D'ailleurs, la bronchite aiguë chez les personnes atteintes d'une BPOC importante est en grande partie responsable de l'engorgement des services d'urgence pendant l'hiver.

Symptômes

Les symptômes sont les suivants:

  • Toux sèche ou grasse, nouvellement apparue, accompagné de sécrétions visqueuses de couleur jaunâtre ou verdâtre.
  • Toux plus intense en position couchée, lors d'une inspiration profonde ou d'une exposition à l'air froid et sec ou à des agents irritants tels que la fumée.
  • Eternuements, écoulement nasal purulent, congestion nasale; en présence d'une rhinite ou d'une sinusite aiguë.
  • Maux de gorge, sensation d'irritation (particulièrement au moment d'avaler) en présence d'une pharyngite.
  • Voix rauque ou éteinte; en présence d'une laryngite aiguë.
  • Fièvre, frissons, grande fatigue, sensation de faiblesse, diminution de l'appétit, courbatures musculaires, maux de tête; en présence d'une grippe (virus influenzae) ou d'une pneumonie.
  • Essoufflement à l'effort, oppression thoracique, sifflements respiratoires, quintes de toux pouvant gêner les activités quotidiennes ou causer des éveils nocturnes; en présence d'asthme ou d'une BPOC.

Causes

Virus respiratoires

Les principaux sont l'influenzae, les adénovirus, les coronavirus et le virus respiratoire syncytial. Ces virus peuvent occasionner simultanément une rhinite, une pharyngite et une laryngite.

Bactéries

Plus rarement, le pneumocoque, l'hémophilus, la moraxella catarrhalis et la coqueluche peuvent être à l'origine d'une bronchite aiguë. Des agents infectieux atypiques (mycoplasma pneumoniae, chlamydia pneumoniae) peuvent aussi en être responsables.

Conseils pratiques

Augmenter les mesures d'hygiène

La transmission des virus respiratoires causant la bronchite aiguë se fait par inhalation directe des virus en suspension dans l'air, lorsque des personnes infectées toussent ou éternuent près de vous, ou indirectement, par les mains qui transmettent aux voies respiratoires; lorsque ces personnes vous serrent la main. Si vous êtes en présence de personnes ayant une infection respiratoire, évitez les espaces confinés et lavez-vous régulièrement les mains.

Prendre des analgésiques

Utilisez de l'aspirine ou de l'acétaminophène au besoin, pour soulager la fièvre, les courbatures musculaires et les maux de gorge.

S'abstenir de fumer

Le tabagisme, en plus de prédisposer les fumeurs aux infections respiratoires, augmente l'inflammation des bronches, ce qui se traduit souvent par une accentuation des quintes de toux. De plus, il entraîne un épaississement des sécrétions et une paralysie des cils vibratiles des bronches qui permettent l'expulsion des sécrétions hors de l'organisme. Pour favoriser votre guérison et diminuer le risque de récidives, on vous conseille fortement de cesser de fumer.

S'hydrater convenablement

Afin de rendre les sécrétions plus fluides et de faciliter leur expectoration, assurez-vous de boire au moins un litre et demi de liquide par jour, même si vous restreignez votre alimentation, par manque d'appétit.

Quand consulter

  • Vous toussez, vous vous sentez très faible et vous faites de la fièvre.
  • Il y a du sang dans vos crachats ou vous avez des douleurs dans la poitrine ou dans le dos.
  • Votre toux persiste plus de deux semaines.
  • Vous souffrez fréquemment de bronchites aiguës qui perdurent.

Examen

Le médecin observe l'état général du patient, il note ses signes vitaux et vérifie sa température corporelle. Il examine soigneusement la gorge, le nez, les sinus et les tympans afin d'éliminer les possibilités de sinusite, de pharyngite ou d'otite. Il ausculte systématiquement les poumons à la recherche d'une pneumonie.

En présence d'une atteinte de l'état général et d'autres symptômes compatibles, le médecin peut prélever des sécrétions nasales afin de vérifier s'il s'agit du virus influenzae.

Traitement

Généralement, la bronchite aiguë disparaît spontanément en moins de deux semaines, sans traitement aux antibiotiques étant donné qu'elle est le plus souvent causée par un virus respiratoire. Dans les cas d'infection bactérienne, un antibiotique est prescrit, surtout si les sécrétions sont purulentes et accompagnées d'essoufflement.

Si un syndrome grippal est apparu depuis moins de 48 heures pendant une épidémie, ou que le médecin soupçonne la présence d'un virus de type influenzae, il peut prescrire un traitement antigrippe afin de diminuer la durée des symptômes et de prévenir le risque de contagion. Il s'agit du Relenza (une inhalation deux fois par jour pendant cinq jours). Administrés plus de 48 heures après l'apparition des symptômes, ces traitements sont peu concluants.

Source

  • Auteur : Dr Alain Desjardins, Pneumologue
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015