Cancer de la plèvre (mésothéliome)

Définition

Le cancer de la plèvre ou mésothéliome est rare mais au coeur de l'actualité car sa cause principale est l'exposition à l'amiante.

Il s'agit d'un cancer grave de l'enveloppe des poumons qui ne se manifeste que tardivement et pour lequel il existe peu de traitements.

Causes

La plèvre est une double enveloppe souple entourant les poumons avec un feuillet du côté des poumons, et un feuillet du côté de la cage thoracique. Lors de l'inspiration, la cage thoracique augmente de volume. Grâce à la plèvre qui joue le rôle d'interface, le poumon s'expand également.

Cette plèvre peut se cancériser. Dans 50 à 70 % des cas la cause en est l'exposition à l'amiante, le plus souvent d'origine professionnelle (isolation, textiles, construction, filtres). Le tabac n'est pas en cause. L'amiante est un produit tout à fait naturel. Il s'agit d'un silicate de fer, magnésium et calcium (un minéral donc) qui forme des fibres souples, imputrescibles et résistantes au feu. On le trouve en grande quantité, particulièrement au Canada puisque c'est le premier producteur mondial.

Les utilisations les plus habituelles sont l'isolation thermique et phonique pour les fibres "amphiboles" et la fabrication de ciments pour les fibres "chrysotiles". Inhalées, les fibres amphiboles favorisent fortement le cancer de la plèvre. En revanche, ce risque est contesté par les pays producteurs pour les fibres chrysotiles du ciment. Sur ce point, l'avis des experts Européens est en faveur d'un risque très probable (difficile à chiffrer car le nombre de cas de mésothéliomes est comparativement peu important).

Pour mémoire, l'exposition aux fibres d'amiante peut provoquer trois types de pathologies: fibrose pulmonaire (asbestose) conduisant progressivement à l'insuffisance respiratoire, cancer bronchique (mais on sait que le tabac est un facteur de risque encore plus important que l'amiante) et cancer de la plèvre ou "mésothéliome".

L'exposition à l'amiante peut parfois être très brève, et très ancienne (jusqu'à 40 ans). Le nombre de cas de cancers de la plèvre augmente de 25% tous les trois ans !

Quand consulter

Le signe principal du mésothéliome est l'épanchement de liquide dans la plèvre qui provoque des douleurs et une gêne à la respiration; c'est ce qu'on appelle un épanchement pleural ou "pleurésie". Ce symptôme peut cependant être retrouvé dans d'autres maladies comme les infections pulmonaires. Sachant que les effets de l'amiante peuvent ne se manifester que plusieurs années plus tard, le plus important est de réaliser un examen pulmonaire lorsque l'on pense avoir été exposé à l'amiante, même il y a très longtemps et pendant une courte période.

Examen

Le diagnostic se fait à l'aide d'une radio pulmonaire simple et d'un scanner. Ces examens permettent d'évaluer le niveau d'envahissement local. Pour avoir une certitude sur le diagnostic, des prélèvements par thoracoscopie ou pleuroscopie sont nécessaires. Ces examens se font sous anesthésie générale lors d'une courte hospitalisation. Les prélèvements sont envoyés à l'analyse qui peut prendre plusieurs jours.

Traitement

Hélas, lorsque le cancer de la plèvre se déclare, il est souvent trop tard.

Le traitement n'est donc le plus souvent que palliatif (chimiothérapie, chirurgie), essentiellement basé sur la prise en charge des douleurs qui peuvent être très intenses. Le décès survient en quelques mois. D'où l'intérêt d'un dépistage si l'on croit avoir été exposé!

Source

  • Auteur : Dr Renaud Guichard
  • Source : Site de la Société de Pneumologie de Langue Francaise : www.splf.org Site de l'Institut National de Recherche et de Sécurité : www.inrs.fr
  • Dernière modification le 19-10-2015