Syndrome d'hyperventilation

Définition

Le cycle de la respiration permet aux poumons de prendre l'oxygène de l'air pour nourrir l'organisme et d'éliminer le gaz carbonique du sang. Habituellement, un adulte respire entre 8 et 15 fois par minute. Bien sûr, cette fréquence augmentera lors d'efforts physiques et diminuera pendant la relaxation et le sommeil.

Le syndrome d'hyperventilation se définit par une accélération du rythme respiratoire. L'organisme expire une trop grande quantité de gaz carbonique, ce qui augmente le pH du sang et entraîne une série de modifications physiologiques. Ces dernières s'associent à une multitude de symptômes qui affectent la plupart des systèmes (coeur, cerveau, circulation, respiration, etc.).

Symptômes

Les symptômes liés à l'hyperventilation peuvent survenir sous forme de crise ou, plus fréquemment, de façon chronique. Ils ne sont pas imaginaires, mais bien réels et, en général, sans gravité. Entre 6 % et 10 % des gens souffrent de ce syndrome.

Les principaux symptômes sont les suivants:

  • étourdissements, sensation de flotter dans les nuages;
  • sensation de manquer d'air, d'être incapable de gonfler complètement les poumons;
  • faiblesse générale;
  • fatigue;
  • bouffées de chaleur;
  • palpitations (accélération du rythme cardiaque);
  • paumes moites;
  • fourmillements ou engourdissement des doigts;
  • douleurs thoraciques ou abdominales.

Causes

  • Exposition à des agents irritants.
  • Effort physique.
  • Stress.
  • Asthme.
  • Hyperthyroïdie.
  • Cause inconnue dans certains cas.

Conseils pratiques

Respirer dans un sac en papier

Si votre médecin n'a diagnostiqué aucune maladie liée à votre hyperventilation, comme c'est le cas chez la plupart des gens, essayez de réduire votre rythme respiratoire. La technique est simple: dès que vous ressentez les symptômes, inspirez et expirez normalement pendant 5 ou 10 minutes dans un sac en papier, en n'y laissant pénétrer que votre propre souffle et un peu d'air frais. Cela permet de retenir le gaz carbonique expiré pendant l'hyperventilation. Prenez bien soin de faire entrer de l'air frais dans le sac toutes les minutes.

Se détendre

Si votre hyperventilation est causée par des situations stressantes, apprenez à relaxer. Réservez-vous des moments pour vous détendre, même quelques minutes par jour. Lecture, musique, marche à pied, bain chaud, bref, profitez-en pour faire ce que vous aimez.

Faire des exercices de respiration

Exercez-vous à respirer lentement et en utilisant votre diaphragme (le ventre doit se gonfler à l'inspiration et se dégonfler à l'expiration). Pratiquez cet exercice pendant une dizaine de minutes lorsque vous vous sentirez stressé. Il vous aidera à éviter la crise d'hyperventilation. Le yoga permet de faire de très bons exercices de relaxation et de respiration. Pourquoi ne pas vous y adonner?

Bouger

L'exercice contribue à diminuer l'anxiété et procure une sensation de bien-être. Nul besoin d'un sport intensif ; quelques minutes de marche, une fois par jour, suffisent à se sentir mieux.

Éviter de soupirer

Les soupirs sont une mauvaise habitude, car ils diminuent la quantité de gaz carbonique dans l'organisme.

Ne pas paniquer

Les symptômes ne font qu'empirer.

Quand consulter

  • Vous avez des crises d'hyperventilation à répétition.
  • Vous n'arrivez pas à maîtriser vos symptômes.

Examen

Le médecin procède à un examen physique et vous soumet à un questionnaire complet. Des tests de dépistage seront peut-être nécessaires pour éliminer les maladies possibles: radiographie pulmonaire, test de provocation bronchique non allergénique, électrocardiogramme, formule sanguine. D'autres examens plus approfondis sont parfois requis.

Traitement

Il s'agit d'abord de rassurer le patient: dans la plupart des cas, l'hyperventilation n'est pas dangereuse pour la santé. Il s'agit tout bonnement d'une mauvaise habitude respiratoire qu'il faut corriger.
Le médecin se doit de donner des conseils de respiration à son patient pour l'aider à maîtriser ses symptômes et à améliorer sa qualité de vie. Il existe même des programmes de rééducation respiratoire.

Source

  • Auteur : Dr André Cartier, Pneumologue, Hôpital du Sacré-Coeur, Montréal
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 28-09-2015