Syndrome dû à un pontage coronarien

Définition

Le pontage coronarien est une technique chirurgicale qui consiste à contourner une ou plusieurs artères du coeur qui sont bloquées en greffant des vaisseaux sanguins par-dessus l'obstruction, à la manière d'un pont.

On peut faire un pontage aortocoronarien en utilisant les veines des membres inférieurs, ou un pontage mammocoronarien en utilisant l'artère mammaire, qui alimente le sein. Lorsqu'il est impossible d'utiliser les veines des jambes (soit parce qu'elles sont variqueuses, soit parce qu'elles ont déjà été utilisées, ou encore parce qu'elles sont obstruées), on utilise maintenant des veines des bras.

Le pontage est une intervention chirurgicale majeure. Le plus souvent, on ouvre le thorax au niveau du sternum ; on ouvre donc la cage thoracique. Le coeur ayant été arrêté, la circulation sanguine du corps est maintenue à l'aide d'une pompe externe pendant l'opération.

On peut également comprimer une région du coeur au niveau de l'artère malade sans arrêter le coeur complètement. On a de moins en moins recours à l'utilisation d'une pompe externe parce que le coeur récupère ainsi beaucoup plus rapidement.

Une autre technique consiste à ouvrir la cage thoracique sur le côté, entre les côtes, et à aller opérer directement l'artère malade en écartant les côtes, sans arrêter le coeur.

Causes

Angine de poitrine réfractaire au traitement médicamenteux

L'angine de poitrine se caractérise par un manque d'apport en oxygène par le sang au niveau du muscle cardiaque.

Obstruction des principales artères coronaires

Que la douleur angineuse soit importante ou non, le pontage peut prolonger la survie et, surtout, améliorer la qualité de vie.

Angioplastie

Une angioplastie consiste à dilater une artère obstruée. Si les artères se bouchent à nouveau après l'opération, on peut procéder à un pontage.

Infarctus

Un infarctus ne mène pas nécessairement au pontage, surtout si seule une petite artère secondaire s'est bouchée et que les autres artères sont en bon état. Le pontage est nécessaire si l'angine de poitrine persiste après l'infarctus malgré le traitement médicamenteux. Il faut néanmoins que le muscle cardiaque soit en bonne condition.

Conseils pratiques

Modifier ses habitudes de vie

Si vous réussissez à modifier vos habitudes de vie, votre risque de subir un nouveau pontage ou de faire un infarctus diminuera. Vous pourriez même être beaucoup plus en forme qu'avant.

Faire de l'exercice physique

Deux à trois semaines après l'intervention, avec l'accord de votre médecin, vous pouvez commencer à faire de l'exercice graduellement. Commencez d'abord par la marche. Après quelque temps, vous pouvez augmenter l'intensité, la fréquence et la durée de vos exercices.

Cesser de fumer

Fumer est tout aussi nocif pour vos artères que pour vos poumons. Par ailleurs, la nicotine entraîne un spasme des artères dans les secondes qui suivent l'inhalation et elle épaissit le sang.

Normaliser son poids

Si votre poids corporel est excessif, il est souhaitable de perdre du poids graduellement.

Contrôler sa tension artérielle

Prenez régulièrement vos médicaments si vous faites de l'hypertension, tout en améliorant vos habitudes de vie.

Changer ses habitudes alimentaires

Une amélioration de votre alimentation combinée, au besoin, à des médicaments peut abaisser votre taux de cholestérol sanguin.

Apprendre à gérer le stress

Le stress n'est pas le seul responsable des maladies coronariennes, mais il s'ajoute aux autres facteurs de risque, tels que les excès de table, la sédentarité, etc. Si vous aimez la performance et que vous avez tendance à gérer vos affaires de façon agressive, votre coeur s'en ressentira.

Ne pas rester au lit en pensant qu'on est invalide

Ce n'est pas parce que vous avez subi un pontage que vous êtes pour autant devenu impotent. Prenez l'escalier, plutôt que l'ascenseur, allez chercher le journal à pied plutôt qu'en voiture. Plutôt que de vous faire servir, participez aux tâches domestiques.

Ne pas passer tout son temps libre devant le petit écran

Qu'il s'agisse de l'écran de votre téléviseur ou de celui de votre ordinateur, ce genre de loisirs ne vous aidera pas à garder votre coeur en santé.

Ne pas abuser de l'alcool

Même si vous avez lu et entendu dire que le vin peut être bénéfique pour le coeur, ce n'est vrai que si la quantité absorbée est modérée, soit deux verres de vin par jour.

Ne pas croire que le pontage règle tous les problèmes

Si vous ne modifiez pas vos habitudes de vie, vos artères vieilliront prématurément, entraînant un blocage éventuel et la nécessité d'un nouveau pontage. Le tabagisme, un taux de cholestérol sanguin élevé, le diabète, l'hypertension, la sédentarité et l'obésité sont tous des facteurs de risque de maladie cardiovasculaire.

Quand consulter

  • Vous devez prévoir des visites de contrôle chez votre médecin trois mois et six mois après l'opération.
  • Vous devez, par la suite, voir votre médecin une fois par an.
  • Vous avez à nouveau des crises d'angine de poitrine (consultez immédiatement votre médecin).

Examen

Le médecin procède à un examen physique complet. Il évalue les habitudes de vie du patient, vérifie sa tension artérielle, son poids, son taux de cholestérol, etc. S'il le juge nécessaire, il peut demander certains tests, par exemple une épreuve d'effort sur tapis roulant, un examen en médecine nucléaire, qui permet de visualiser le fonctionnement du muscle cardiaque, ou bien un cathétérisme cardiaque qui consiste à injecter directement dans l'artère un colorant permettant d'en évaluer l'état.

Traitement

La majorité des personnes qui ont subi un pontage ont une très bonne qualité de vie. Après l'opération, elles cessent de fumer, s'alimentent mieux, font de l'exercice. Il est cependant difficile de conserver ces bonnes habitudes sur une longue période. Après la disparition des symptômes, ces mêmes personnes recommencent à fumer, cessent de faire de l'exercice, etc. Après une période de 10 à 15 ans, il faut procéder à un nouveau pontage chez de nombreux patients, en particulier chez ceux qui n'ont pas changé leurs habitudes de vie.

Lors d'un deuxième pontage, les risques sont plus graves : infarctus, complications respiratoires, surtout chez les gros fumeurs, accidents vasculaires cérébraux et même décès. Il est donc important de tout tenter pour garder une hygiène de vie le plus longtemps possible après le pontage.

Source

  • Auteur : Dr Denis Gossard, Cardiologue
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015