Etourdissement

Définition

Il est souvent difficile de faire la différence entre les pertes d'équilibre, les vertiges et les étourdissements. Mais il s'agit bien de problèmes distincts dont les causes sont distinctes.

Les pertes d'équilibre se définissent par une difficulté à se maintenir droit et stable en position debout. Les vertiges sont une sensation de mouvement circulaire, une impression que l'on tourne ou que les objets tournent autour de soi. Ces derniers s'accompagnent souvent de nausées et de vomissements.

Symptômes

Quant aux patients qui éprouvent des étourdissements, ils se plaignent des symptômes suivants:

  • sensation bizarre de "tête légère" ;
  • impression que "ça tourne à l'intérieur de la tête";
  • impression que l'on va s'évanouir;
  • parfois, vision trouble et perte de l'équilibre.

Causes

  • Certains médicaments, tels que les sédatifs, les neuroleptiques, les antihypertenseurs et les antiépileptiques.
  • Élévation ou diminution de la tension artérielle.
  • Syndrome d'hyperventilation.
  • Anémie.
  • Hypoglycémie.
  • Déshydratation.
  • Maladies cardiaques.

Conseils pratiques

Prévenir les chutes

Les étourdissements et les vertiges peuvent entraîner des chutes. Les personnes âgées, plus sujettes aux fractures, doivent prendre certaines précautions: une rampe dans le couloir, une canne ou une marchette, un tapis antidérapant dans la baignoire, etc. N'hésitez pas à demander conseil à votre médecin.

En cas d'élévation ou de diminution de la tension artérielle

Allongez-vous quelques minutes, la tête plus basse que le reste du corps. Cela permet à l'oxygène de se rendre au cerveau plus facilement. Le matin, au réveil, prenez l'habitude de vous relever doucement, de vous asseoir sur le bord de votre lit, puis d'attendre en comptant au moins jusqu'à trois avant de vous lever (l'important est de faire une pause avant de se mettre debout). Faites de même si vous êtes assis depuis longtemps. Évitez de vous lever brusquement pour aller répondre à la porte ou au téléphone.

Pour maîtriser les crises d'hyperventilation

Dès que vous en ressentez les premiers symptômes, inspirez et expirez normalement dans un sac en papier pendant 5 à 10 minutes.

Vous souffrez ou croyez souffrir d'anémie?

Un régime alimentaire équilibré devient alors votre principal allié pour vous remettre en forme. Privilégiez des repas et des collations qui font place aux quatre grands groupes alimentaires (fruits et légumes, viandes et substituts, produits laitiers, céréales). Et consultez votre médecin pour confirmer le diagnostic.

Dans les cas d'hypoglycémie

La chute du taux de sucre dans le sang s'accompagne souvent d'étourdissements. Pour mieux prévenir l'hypoglycémie, ayez toujours avec vous des aliments sucrés : raisins secs, jus, chocolat, bonbons ou sucre en sachet.

En cas de déshydratation

Une chaleur extérieure élevée, des efforts physiques intenses ou une bonne grippe entraînent souvent déshydratation et étourdissements. Buvez souvent et reposez-vous. Que faut-il boire? De l'eau, des jus de fruits, du bouillon ou des boissons pour sportifs contenant des électrolytes (sels minéraux).

Quand consulter

  • Les étourdissements sont répétitifs ou très incommodants.
  • Ils s'accompagnent d'autres symptômes (difficulté d'élocution, douleur dans un bras, vision double).

Examen

Le médecin prendra note des informations importantes et procédera à un examen complet (prise de la tension artérielle, examen des oreilles et des yeux, vérification de l'équilibre et tests neurologiques). Il pourra ensuite déterminer s'il s'agit d'étourdissements, de perte de l'équilibre ou de vertiges.

Des examens plus approfondis ou une consultation chez un spécialiste peuvent être requis pour préciser le diagnostic.

Traitement

Si ce sont les médicaments qui sont responsables des étourdissements, le médecin choisira de les remplacer.

L'élévation ou la diminution de la tension artérielle, l'anémie, le syndrome d'hyperventilation, l'hypoglycémie et les maladies cardiaques exigeront des traitements médicaux appropriés.

Source

  • Auteur : Dr Dan Boghen, Neurologue et neuro-ophtalmologiste, Centre Hospitalier de l'Université de Montréal
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015