Grippe saisonnière

Définition

La grippe saisonnière est une maladie humaine sévissant chaque année surtout en période hivernale.

C’est une infection respiratoire aiguë provoquée par différents virus de la grippe (Influenzavirus).

La grippe saisonnière n’est pas à confondre avec un rhume ou un refroidissement.

Elle progresse d’ouest en est et est essentiellement due au virus de la grippe A (H1N1), mais aussi au virus A (H3N2) et moins fréquemment au virus de type B.

La majorité des cas sévères sont observés chez des personnes de moins de 65 ans. Comme pour le virus de la grippe A (H1N1) en 2009, les enfants, les jeunes et les femmes enceintes sont affectés en premier lieu.

Symptômes

Les symptômes les plus courants d’une grippe sans complications sont le déclenchement soudain de fièvre, de frissons, de maux de tête, de douleurs musculaires et d’une toux sèche.

La toux peut durer assez longtemps, les autres symptômes disparaissent généralement après 7 jours.

La grippe saisonnière est surtout dangereuse à cause des complications qu’elle peut provoquer.

Ces complications sont essentiellement des pneumonies, elles surviennent plus fréquemment chez les personnes âgées et chez les personnes souffrant d’autres maladies chroniques qui les prédisposent aux pneumonies.

Transmission

Le virus de la grippe se transmet facilement de personne à personne par:

  • voie aérienne, c’est-à-dire la dissémination du virus dans l’air par l’intermédiaire de quintes de toux, d’éternuements ou de gouttelettes de salive,
  • le contact direct de moins d’un mètre avec une personne infectée : poignée de main, accolade, baiser, bise,…
  • le contact indirect avec des objets touchés et donc contaminés par la personne malade : poignées de porte, billets de banque,…

Traitement

On peut soulager les symptômes, tels que la fièvre ou les douleurs musculaires avec un médicament à base de paracétamol.

L'aspirine (acide acétylsalicylique) n'est pas recommandée pour les enfants et les adolescents.

Pendant toute la durée des symptômes, il faut rester à la maison, boire beaucoup et se reposer.

Il est conseillé de prescrire des médicaments antiviraux aux personnes qui risquent des complications.

Gestes qui protègent

Le virus de la grippe se transmet facilement en éternuant et en toussant, surtout dans des espaces clos.

Les personnes infectées, même si elles ne ressentent pas encore les symptômes, peuvent déjà transmettre le virus à leur entourage.

N'’oubliez pas de respecter les gestes simples d’hygiène pour limiter les risques d'infection.

  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour avec de l’eau et du savon pendant 30 secondes. Frottez paume contre paume par mouvements rotatifs sans oublier les doigts, sous les ongles et le dos de la main.
  • Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir en papier lorsque vous toussez ou éternuez. Utilisez le creux de votre coude si vous n’avez pas de mouchoir.
  • Jetez le mouchoir utilisé directement à la poubelle et lavez-vous ensuite les mains.
  • Aérez régulièrement les pièces : 3 à 4 fois par jour pendant 10 minutes.

Vaccination

Un nouveau vaccin contre la grippe saisonnière doit être développé chaque année, car le virus de la grippe subit constamment des mutations.

Il est possible de se protéger de la grippe saisonnière chaque année à partir du mois d’octobre par le biais d’une vaccination.

La vaccination constitue le seul moyen efficace pour se protéger contre la grippe saisonnière annuelle et ses éventuelles complications.

Le vaccin contre la grippe saisonnière est efficace contre la grippe circulant cet hiver en Europe, provoquée par les virus A (H1N1), A (H3N2) et B.

Quand vacciner ?

La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandée chaque année à partir du début du mois d'octobre.

Les personnes à risque et les personnes susceptibles de transmettre la maladie à des personnes à risque devraient se faire vacciner dès le mois d’octobre contre la grippe saisonnière.

Qui vacciner ?

Toutes les personnes n’appartenant pas à ces groupes spécifiques peuvent évidemment aussi se protéger du virus de la grippe saisonnière et de ses complications par la vaccination

Groupes de population à risque élevé

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans.
  • Les adultes et enfants souffrant de maladies chroniques des poumons et du cœur, ainsi que les enfants souffrant d’asthme bronchique.
  • Les adultes et enfants souffrant de maladies rénales ou de maladies métaboliques chroniques comme le diabète.
  • Les adultes et enfants dont les défenses naturelles de l’organisme sont diminuées soit
    • par une maladie comme l’infection par le VIH,
    • par des traitements médicaux comme les patients traités avec de fortes doses de corticoïdes.
  • Les adultes et enfants souffrant d’anémie falciforme ou d’autres hémoglobinopathies.
  • Les adultes et enfants souffrant de conditions compromettant la fonction respiratoire et l’évacuation de secrétions ou présentant un risque élevé d’aspiration comme un handicap mental, une atteinte de la moelle épinière, des crises d’épilepsie, des maladies neuromusculaires,…
  • Les enfants souffrant de maladies nécessitant des traitements à base de salicylés à long terme comme la maladie de Kawasaki, les maladies rhumatismales,…
  • Les personnes vivant en communauté fermée dans des maisons de retraite, des institutions de soins,…

Groupes de population susceptibles de transmettre la grippe à des personnes à risque élevé

  • Les employés de foyers, de maisons de retraite,…
  • Les personnes vivant avec une personne à risque au sein d’un même ménage.
  • Les médecins, infirmiers et autres professionnels de la santé en contact avec les patients.
  • Les employés de crèches et les personnes s’occupant d’enfants de moins de 2 ans, y compris les parents ainsi que les frères et sœurs.

Groupes de personnes à vacciner pour des raisons socioéconomiques

  • Les enseignants, les chauffeurs de bus, les médecins, les soignants,….

Comment vacciner ?

La vaccination consiste en une seule injection, mais elle doit être répétée chaque année.

Pour les enfants de moins de 9 ans, deux injections sont recommandées à un mois d’intervalle.

La vaccination se fait auprès du médecin généraliste.

Prise en charge du vaccin

Le vaccin est disponible en pharmacie sur ordonnance médicale. Il sera pris en charge par la Caisse nationale de santé pour les groupes de population à risque élevé suivants :

  • Les personnes âgées de plus de 65 ans.
  • Les adultes et enfants souffrant de maladies chroniques des poumons et du cœur, ainsi que les enfants souffrant d’asthme bronchique.
  • Les adultes et enfants souffrant de maladies rénales ou de maladies métaboliques chroniques comme le diabète.
  • Les adultes et enfants dont les défenses naturelles de l’organisme sont diminuées soit
    • par une maladie comme l’infection par le VIH,
    • par des traitements médicaux comme les patients traités avec de fortes doses de corticoïdes.
  • Les adultes et enfants souffrant d’anémie falciforme ou d’autres hémoglobinopathies.
  • Les adultes et enfants souffrant de conditions compromettant la fonction respiratoire et l’évacuation de secrétions ou présentant un risque élevé d’aspiration comme un handicap mental, une atteinte de la moelle épinière, des crises d’épilepsie, des maladies neuromusculaires,…
  • Les enfants souffrant de maladies nécessitant des traitements à base de salicylés à long terme comme la maladie de Kawasaki, les maladies rhumatismales,…

Protection après vaccination

Il faut attendre environ 2 semaines avant que le système immunitaire ait construit une défense optimale.

Protection contre la grippe A (H1N1)

Le vaccin contre la grippe saisonnier protège aussi contre les virus A (H1N1), A (H3N2) et B.

Mesures d’hygiène à respecter

La personne malade et son entourage respecteront tout particulièrement les mesures d’hygiène élémentaires suivantes:

  • Lavez-vous les mains plusieurs fois par jour avec de l’eau et du savon pendant 30 secondes. Frottez paume contre paume par mouvements rotatifs sans oublier les doigts, sous les ongles et le dos de la main.
  • Couvrez-vous la bouche et le nez avec un mouchoir en papier lorsque vous toussez ou éternuez. Utilisez le creux de votre coude si vous n’avez pas de mouchoir. Cela évite de transmettre le virus par les mains.
  • Jetez le mouchoir utilisé directement à la poubelle et lavez-vous ensuite les mains.
  • Renoncez à des contacts corporels : accolades, baisers, bises, poignées de main,…
  • Nettoyez les surfaces communes avec du savon ou une solution hydro-alcoolique : cuisine, salle de bains,…
  • Aérez régulièrement les pièces : 3 à 4 fois par jour pendant 10 minutes.

Surveillance sentinelle de la grippe

La grippe fait l'objet d'une surveillance continue, car elle peut causer des compications importantes chez les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant d’autres maladies qui les prédisposent aux pneumonies.

Au Luxembourg, la surveillance sentinelle de la grippe est une collaboration entre l'unité de microbiologie du Laboratoire National de Santé (LNS), la Direction de la Santé et un réseau de médecins-généralistes et de pédiatres répartis dans tout le pays.

Pendant la période grippale (d'octobre jusqu'à avril), les médecins-généralistes et les pédiatres déclarent de façon hebdomadaire le nombre de leurs patients présentant des symptômes similaires à la grippe, le nombre de patients ayant des infections respiratoires aiguës, ainsi que le nombre de patients consultés au total.

Les médecins-généralistes et les pédiatres effectuent des frottis pharyngés pour une partie de ces patients et envoient leurs prélèvements au LNS pour des analyses virologiques afin de détecter la présence du virus influenza A ou B.

Les résultats de ces analyses hebdomadaires sont disponibles sur le site du LNS dans leur rubrique "Statistiques".

  • Dernière modification le 19-10-2015