Hypercholestérolémie

Définition

Le cholestérol est ce que les spécialistes en nutrition appellent un "lipide", un mot scientifique pour désigner les gras et les matières grasses. On trouve du cholestérol dans l'alimentation (viandes grasses, beurre, friture, etc.) et l'organisme en fabrique aussi. De fait, le cholestérol est présent dans toutes les cellules du corps humain et est utile à la croissance, à la production d'hormones, à la fabrication de vitamine D et même à la digestion. Ce n'est donc pas un ennemi juré!

Toutefois, il y a un "bon" cholestérol (le cholestérol HDL) et un "mauvais" cholestérol (le cholestérol LDL). L'un des rôles du HDL est de débarrasser l'organisme du surplus du LDL. En effet, le bon cholestérol nettoie les artères et absorbe le mauvais gras, en le ramenant au foie qui le recycle ou l'élimine (par les sels biliaires évacués par les intestins).

Il est désormais prouvé qu'il existe un lien direct entre l'hypercholestérolémie (ou hyperlipémie, qui est un taux trop élevé de mauvais cholestérol) et le risque d'avoir une maladie cardiaque, première cause de décès dans les pays industrialisés.

En effet, si le bon cholestérol HDL n'arrive pas à se débarrasser de l'excès de mauvais cholestérol LDL, celui-ci se dépose progressivement dans les artères. Avec le temps, ces dépôts finissent par former des plaques, bouchant les artères et nuisant ainsi à la circulation du sang. Puisque le sang n'est plus en mesure d'atteindre le coeur, une crise cardiaque (ou infarctus) peut survenir. Lorsqu'une artère qui se rend au cerveau est bouchée, il y a danger d'AVC (accident vasculaire-cérébral).

L'hypercholestérolémie, ou hyperlipémie, n'est pas une maladie en soi. C'est plutôt un facteur de risque important pour les troubles cardiaques et les AVC. Aucun symptôme n'est rattaché à ce problème. Pour savoir si on souffre d'hypercholestérolémie, il faut passer un test sanguin. C'est le seul moyen.

Causes

Hérédité

L'alimentation ne contribue qu'à 20 % du taux de cholestérol dans le sang. À elle seule, elle n'est donc que très rarement responsable de l'hypercholestérolémie. Ce problème est d'abord et avant tout une question d'hérédité, parce que le foie produit 80 % du cholestérol. Bien sûr, le problème héréditaire sera aggravé par une mauvaise alimentation. Toutefois, il est encourageant de savoir qu'il est possible de faire contrôler l'hypercholestérolémie.

Conseils pratiques

Cesser de fumer

Vous le savez, le tabagisme augmente les risques de maladie cardiaque. Les fumeurs ont un taux de mauvais cholestérol LDL plus élevé que les non-fumeurs, parce que la nicotine peut diminuer de 15 % le taux de cholestérol HDL (le bon cholestérol). La nicotine endommage aussi les parois des vaisseaux sanguins, ajoutant encore aux risques de crise cardiaque. Si vous éprouvez des difficultés à cesser de fumer, parlez-en à votre médecin. Il saura vous suggérer la méthode qui vous conviendra le mieux.

Prendre de bonnes habitudes alimentaires

Pour prévenir les maladies cardiaques et pour diminuer le cholestérol LDL, il faut maintenir un poids santé et bien s'alimenter. Par conséquent, vous devez réduire votre consommation de gras, c'est essentiel. Cela veut dire manger moins de viandes grasses, d'abats, de jaunes d'oeufs, de fritures, de beurre, de desserts, de sucreries et de sauces. Mettez à votre menu poisson (qui fait diminuer le mauvais gras et les triglycérides, un autre type de lipides) et volaille, légumineuses, fruits et légumes, pains et céréales à grains entiers et produits laitiers faits de lait écrémé. Remplacez le beurre et la margarine ordinaire par une margarine non hydrogénée (type Becel), parce qu'elle contient peu de gras saturés. D'autre part, le café, le sel et les boissons gazeuses devraient être pris avec modération. Favorisez la cuisson au barbecue, au four, à l'huile d'olive ou aux enduits à vaporiser (comme le PAM).

Se méfier des étiquettes

À l'épicerie, recherchez les aliments réduits en matière grasse (mayonnaises, vinaigrettes, fromages, etc.) Mais attention: faible en calories ne veut pas nécessairement dire faible en gras ! Lisez bien les étiquettes. En outre, ne vous fiez pas aux emballages d'apéritifs, nachos et frites qui portent l'inscription "sans cholestérol". C'est un simple outil de marketing: il est vrai que ces produits ne contiennent pas de cholestérol (ils n'en ont jamais contenu !) mais les graisses dans lesquelles ils sont frits en contiennent, elles!

Aller chercher de l'information

Ce n'est jamais facile de changer ses habitudes. Si vous éprouvez de la difficulté à modifier votre alimentation, consultez une diététicienne.

Prendre un verre d'alcool

Une consommation modérée d'alcool (un à deux verres par jour maximum) a pour effet d'élever le taux de bon cholestérol HDL.

Bouger

Faire de l'exercice physique améliore la forme et l'endurance cardiaque, augmente la production de bon cholestérol HDL et aide à perdre du poids. Choisissez une activité que vous aimez, une simple marche suffit, et pratiquez-la au moins trois fois par semaine, à raison de 45 minutes chaque fois. Si vous êtes plutôt sédentaire, ne vous jetez pas à corps perdu dans le sport: allez-y progressivement et voyez d'abord votre médecin.

Surveiller l'hypertension et le diabète

Si vous souffrez d'une de ces deux maladies en plus de l'hypercholestérolémie, vous êtes nettement plus à risque de problèmes cardiaques. Assurez-vous d'un contrôle régulier chez votre médecin (la fréquence des visites dépendra de la sévérité de votre maladie et de l'efficacité du traitement) et suivez bien vos traitements.

Songer à l'hormonothérapie

Les femmes ménopausées ont tout intérêt à suivre une hormonothérapie (hormones de remplacement). De fait, les oestrogènes et la progestérone ont plusieurs effets bénéfiques, dont celui de faire baisser le taux de mauvais cholestérol LDL et d'augmenter le taux de bon cholestérol HDL, prévenant ainsi les maladies cardiaques. Discutez-en avec votre médecin.

Donner le bon exemple aux enfants

Il est préférable d'inculquer le plus tôt possible aux enfants l'habitude de manger moins gras. Comme le goût se forme en bas âge, vous maximiserez ainsi les chances que votre enfant conserve ses bonnes habitudes en vieillissant.

Quand consulter

  • Vous souffrez d'une maladie cardiaque.
  • Un membre de votre proche famille (parents, frère, soeur, grands-parents) a des problèmes de cholestérol ou est décédé jeune de maladie cardiaque.
  • En prévention, si vous êtes un homme de plus de 40 ans ou une femme de plus de 50 ans.

Examen

Pour connaître votre taux de cholestérol, le médecin effectue simplement une prise de sang. Cet examen vous permet de connaître votre taux de cholestérol total, mais aussi le taux exact de bon cholestérol HDL et de mauvais cholestérol LDL, de même que le taux de triglycérides.

Traitement

Le but du traitement est de diminuer le taux de cholestérol LDL tout en augmentant celui du cholestérol HDL. Manger moins gras, perdre du poids, cesser de fumer et faire de l'exercice suffisent souvent. Toutefois, des médicaments peuvent être nécessaires si la personne a déjà eu une crise cardiaque et fait de l'hypercholestérolémie, si ses problèmes de cholestérol sont génétiques ou si les changements dans ses habitudes de vie n'ont pas apporté l'effet escompté après quatre ou six mois.

Il existe trois sortes de médicaments, à prendre par voie orale, capables de contrôler le cholestérol: les résines, les statines et les fibrates. Selon la gravité de votre problème, le médecin peut choisir un ou plusieurs de ces médicaments. Certains servent à faire augmenter le taux de cholestérol HDL, d'autres contribuent à faire diminuer le taux de cholestérol LDL. Ils sont prescrits à vie, car l'arrêt de la médication entraîne le retour du problème.

Heureusement, leurs effets secondaires sont très négligeables (les résines peuvent à la limite causer des problèmes digestifs, comme des maux d'estomac ou de ventre).

Source

  • Auteur : Dr Michel Guitard, Biochimiste clinique
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015