Intoxication médicamenteuse

Définition

Les médicaments contiennent des substances toxiques (toxines) qui peuvent affecter l'organisme lorsqu'elles sont absorbées en trop grandes quantités.

La quantité requise pour provoquer une intoxication médicamenteuse dépend de la substance prise (certains médicaments sont plus toxiques que d'autres) et du poids de la personne, les jeunes enfants peuvent par exemple être intoxiqués en absorbant quelques comprimés seulement d'un produit dosé pour les adultes.

De nombreux cas d'intoxication médicamenteuse sont rapportés chaque année et près du tiers d'entre eux touchent des enfants de moins de cinq ans.

L'intoxication médicamenteuse peut atteindre tous les systèmes du corps humain. Ceux qui sont le plus souvent attaqués sont le système nerveux central, le système digestif et le système cardiovasculaire. Une même substance peut toucher plusieurs systèmes à la fois.

Symptômes

Les symptômes de l'intoxication médicamenteuse varient selon le type de médicament absorbé. Voici les principaux symptômes observés dans les trois systèmes les plus souvent atteints:

Système nerveux central:

  • atteinte de l'état de conscience, qui peut être diminué (somnolence, coma) ou augmenté (agitation);
  • titubements, perte d'équilibre;
  • difficultés à parler (voix pâteuse ou débit accéléré);
  • confusion, hallucinations;
  • tremblements pouvant aller jusqu'aux convulsions.

Système digestif:

  • nausées et vomissements;
  • diarrhée (parfois sanglante), constipation;
  • maux de ventre, brûlures d'estomac, ballonnements.

Système cardiovasculaire:

  • diminution ou augmentation du rythme cardiaque (palpitations);
  • baisse de la tension artérielle, qui peut provoquer une perte de conscience, particulièrement lors des changements de position;
  • teint pâle.

Causes

Surdosage

La plupart des cas d'intoxication sont causés par l'absorption d'une surdose d'un même médicament ou de plusieurs médicaments contenant des substances similaires. Chez les jeunes enfants et les personnes souffrant de confusion, la prise excessive de médicaments est généralement accidentelle. Dans les autres cas, elle est souvent volontaire.

Interaction médicamenteuse

Les médicaments qui contiennent des substances qui interagissent entre elles peuvent provoquer une intoxication lorsqu'ils sont pris au même moment. Certains produits naturels peuvent également interagir avec des médicaments.

Prévention

Vérifier la sécurité des contenants

Assurez-vous que les emballages qui contiennent des médicaments ne puissent être ouverts par de jeunes enfants.

Tenir les médicaments hors de la portée des enfants

Rangez les médicaments dans un endroit inaccessible aux jeunes enfants. Si c'est possible, placez ces produits dans une armoire qui peut être verrouillée. Assurez-vous que les personnes en visite ne laissent pas leurs médicaments à la portée des enfants, sur une table de chevet ou sur le meuble de la salle de bain, par exemple.

Éviter le transvasage de contenants

Maintenez les médicaments dans leur contenant d'origine ou assurez-vous de bien les identifier lorsque vous les transvasez.

Demander de l'aide

Si vous ou une personne de votre entourage éprouvez des moments de confusion, demandez l'aide de quelqu'un pour la gestion de la médication.

S'informer

Lorsque vous recevez une nouvelle prescription, dites à votre médecin quels autres produits vous prenez pour prévenir les interactions. Le pharmacien pourra également vous informer des interactions possibles. Si vous décidez de prendre des produits naturels ou des médicaments en vente libre alors que vous utilisez déjà d'autres médicaments, demandez à votre pharmacien si ces produits interagissent entre eux.

En cas d'intoxication

Appeler le Centre antipoison belge au 8002-5500.

C'est la première chose à faire. Les intervenants du Centre pourront vous diriger vers un service de santé si la situation l'exige. Dans certains cas, quand les symptômes sont légers ou absents, ils pourront vous suggérer des moyens de "décontaminer" la personne.

Ne pas mettre les doigts dans la gorge

Certains ont le réflexe de mettre les doigts dans la gorge pour faire vomir une personne qui semble intoxiquée. Cette pratique est à éviter, car elle est peu efficace et elle peut entraîner une morsure du doigt.

Ne rien donner à boire ni à manger

Évitez de donner à boire ou à manger si vous pensez qu'une personne s'est intoxiquée. Contrairement à la croyance populaire, le lait n'est pas un antidote, il peut même empirer le problème d'intoxication dans certains cas. L'eau salée n'est pas conseillée non plus en cas d'intoxication médicamenteuse.

Coucher la personne

Si la personne vacille ou est somnolente, couchez-la sur le côté gauche, pour éviter en cas de vomissements que ces derniers n'entrent dans les bronches.

Calmer la personne

Essayez de rassurer une personne qui manifeste des symptômes d'agitation ou d'hypervigilance. Il est préférable que la personne qui présente de tels symptômes soit constamment accompagnée de quelqu'un qu'elle connaît.

Quand consulter

  • Vous ou une personne de votre entourage ressentez des symptômes ou manifestez des signes d'intoxication.
  • Vous découvrez qu'une personne a pris des médicaments en surdose.

Examen

La personne intoxiquée qui consulte est généralement admise au service d'urgence d'un établissement de santé. Les analyses qui sont réalisées par le médecin varient selon l'état du patient. Si la personne est comateuse, le médecin prend soin de s'assurer que ses voies respiratoires sont dégagées et que sa pression sanguine est maîtrisée. Il interroge les personnes de l'entourage, ou la personne elle-même si elle est consciente, pour connaître la cause de l'intoxication.

En général, il fait un bilan de santé complet et des analyses de laboratoire. Des prises de sang, un prélèvement d'urine ou un échantillon du liquide de l'estomac peuvent servir à déterminer la cause de l'intoxication.

Traitement

Si la toxine est parvenue jusqu'au sang, il ne reste souvent plus qu'à attendre qu'elle soit éliminée par l'organisme. Quelques substances peuvent cependant être dialysées, c'est-à-dire qu'on peut les retirer du sang en les filtrant. C'est le cas de l'aspirine par exemple. Lorsque la dialyse n'est pas possible et que le médicament ingéré est très toxique, l'intoxication peut mener à la mort.

Quand la toxine n'a pas atteint le sang, on utilise généralement le charbon activé pour décontaminer la personne. Le lavage gastrique, qui consiste à insérer un tube dans l'estomac pour le vider de son contenu, est un autre traitement possible. Finalement, l'irrigation intestinale totale, réalisée au moyen d'un liquide qu'on introduit par la bouche à l'aide d'un tube, peut être utilisée à l'occasion pour vider les intestins de leur contenu.

Source

  • Auteur : Dr René Blais, Omnipraticien
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015