Leucémie

Définition

Les leucémies constituent un ensemble de maladies dues à la prolifération de cellules présentes dans le sang et la moelle osseuse (la moelle osseuse est l'endroit où se fabriquent les cellules sanguines: globules blancs, globules rouges et plaquettes). Elles touchent les globules blancs et se classent en fonction de deux critères.

On différencie d'une part les formes aiguës ou chroniques, et d'autre part les leucémies concernant les lymphocytes et les myélocytes (ce sont les deux principales formes de globules blancs).
On peut alors parler de leucémie aiguë lymphoïde (ou lymphoblastique), de leucémie lymphoïde chronique, de leucémie aiguë myéloïde, de leucémie myéloïde chronique.

Symptômes

La prolifération anormale de certaines cellules entraîne une diminution des autres cellules de la moelle osseuse. La chute des globules rouges provoque une anémie avec une pâleur cutanée, un essoufflement et une fatigue générale.

La baisse du nombre de plaquettes induit des hémorragies avec un purpura cutané (minuscules taches rouges sur la peau), des saignements de nez ou des gencives. La diminution des globules blancs (les globules blancs "normaux") provoque une sensibilité accrue aux infections bactériennes ou virales (par exemple angine, infection pulmonaire ou herpès).

On peut également observer des ganglions augmentés de volume, ainsi que la rate et le foie, qui peuvent entraîner une gêne ou des douleurs abdominales lorsqu'ils sont très volumineux.

Causes

Dans les leucémies aiguës, les cellules sont jeunes et peu différenciées. Dans les leucémies chroniques, les cellules sont plus matures. Les causes favorisantes des leucémies sont parfois connues, comme les radiations ionisantes (radioactivité, comme à Hiroshima ou Tchernobyl).

Pour la leucémie myéloïde chronique, une anomalie chromosomique comme la Trisomie 21 peut favoriser les leucémies aiguës lymphoïdes, ou encore certains virus. De nombreuses leucémies restent encore inexpliquées.

Quand consulter

Un état de fatigue générale incite habituellement à consulter son médecin. Il ne s'agit souvent que d'un problème bénin. En revanche, des signes de purpura cutané et de saignements fréquents (nez et gencives) correspondent plus souvent à des maladies graves et nécessitent une consultation sans délai.

Examen

Les analyses portant un diagnostic de leucémie consistent à rechercher la présence de cellules anormales dans le sang (prise de sang) et dans la moelle osseuse (prélèvement de moelle osseuse appelé myélogramme qui se fait par ponction du sternum sous anesthésie locale). Ces prélèvements permettent également d'identifier des anomalies génétiques sur ces cellules anormales.

Des examens de radiologie (échographie et scanner) sont réalisés afin de trouver des ganglions dans l'abdomen ou le thorax, ou encore une grosse rate et un gros foie.

Traitement

Le traitement des leucémies repose d'abord sur des chimiothérapies, lourdes et réalisées en centre spécialisé. En général, le but est d'obtenir par un premier traitement dit d'"induction" une rémission complète de la maladie. Un traitement ultérieur est parfois prescrit pour éliminer les cellules résiduelles susceptibles de provoquer une rechute.

Chez les enfants, lorsque la rémission complète est obtenue, on peut proposer une greffe de moelle osseuse à partir d'un donneur apparenté et compatible. Parmi les autres traitements, on peut noter les dérivés de la vitamine A (acide rétinoïque), la cortisone, l'arsenic et l'interféron.

Enfin, on traite également les conséquences de la maladie en faisant par exemple des transfusions de plaquettes ou de globules rouges, ou en donnant des antibiotiques ou des antiviraux.

Source

  • Auteur : Dr Renaud Guichard
  • Source : L'enseignement en milieu hospitalier, la leucémie ou le complément d'objet direct. Jean-Pierre Peyrard, Ed. l'Harmattan. Les leucémies aiguës. Robert Zittoun / Varet, Ed. Doin.
  • Dernière modification le 23-09-2016