Pieds douloureux

Définition

Le pied est une mécanique complexe capable de supporter et d'absorber le poids du corps, de servir de levier de propulsion et d'adapter le contact du corps avec le sol. Toutefois, c'est l'une des parties anatomiques les plus négligées, du moins jusqu'à ce qu'un problème surgisse.

Symptômes

Voici les principaux problèmes associés aux pieds douloureux:

  • douleur aux orteils ou à la voûte plantaire;
  • douleur au talon (il s'agit de l'épine de Lenoir, une calcification du tissu osseux qui favorise la formation d'un petit morceau de calcaire dans le talon) ou douleur diffuse qui part du talon et se dirige vers les orteils, sous le pied (c'est la fasciite plantaire souvent associée à l'épine de Lenoir);
  • déviation du gros orteil vers les autres (hallux valgus);
  • déformation de l'extrémité de l'orteil vers le haut (orteil en marteau);
  • orteils crochus (orteils en griffe). Les deux pieds sont souvent atteints;
  • pied très marqué et très arrondi (pied creux);
  • voûte plantaire affaissée (pied plat).

Causes

Surplus de pression et de frottement dans les chaussures

Les chaussures trop étroites ou à talons hauts, la station debout prolongée (travail debout), l'obésité et les activités physiques intenses favorisent la douleur, l'hallux valgus, la fasciite plantaire, les orteils en marteau ou en griffe.

Prédispositions familiales ou anatomiques

Les cas de déformation du pied, hallux valgus, pieds creux ou plats, sont souvent héréditaires. Les pieds creux s'accompagnent parfois d'orteils en griffe, alors que les pieds plats sont souvent associés à l'hallux valgus. Par ailleurs, l'orteil en marteau se présente habituellement chez les personnes dont le deuxième orteil (celui qui est à côté du gros orteil) est plus long que les autres. Son extrémité qui dépasse a parfois tendance à se déformer;

Diabète

L'évolution de la maladie peut entraîner une lésion inflammatoire des nerfs (polynévrite) qui provoque une insensibilité au niveau des pieds, d'où les blessures fréquentes aux pieds chez les diabétiques, et des déformations, comme les orteils en marteau ou en griffe et le pied creux. Ces affections s'accompagnent souvent aussi d'une mauvaise circulation sanguine dans les membres inférieurs (orteils bleutés).

Polyarthrite rhumatoïde

Il s'agit d'une maladie chronique et évolutive, caractérisée par une inflammation articulaire (surtout aux mains et aux pieds) qui favorise des déformations telles que l'hallux valgus et les pieds plats. Le port de mauvaises chaussures, la station debout prolongée ou les activités physiques intenses peuvent aggraver la situation. Outre la douleur (souvent plus forte la nuit), la polyarthrite rhumatoïde entraîne rougeur, chaleur et gonflement des articulations ainsi qu'une raideur des pieds au lever.

Problèmes vasculaires

Lorsque les vaisseaux vieillissent, le sang circule moins bien. Une coloration bleutée au niveau des orteils et des pieds peut alors survenir.

Arthrose et ostéoporose

Ces maladies associées au vieillissement fragilisent le pied, le rendant vulnérable à la douleur et aux fractures. L'arthrose est l'usure des articulations qui fait perdre leur souplesse aux tissus. L'ostéoporose est la déminéralisation (manque de calcium) des os, qui peuvent devenir fragiles au point de se casser facilement;

Certaines maladies neurologiques

La maladie de Parkinson peut favoriser les orteils en griffe et les pieds creux en raison de la rigidité des membres, conséquence d'une insuffisance de relâchement de certains muscles lors des mouvements. La sclérose en plaques, en affectant des zones du système nerveux qui contrôlent la douleur et les muscles, risque de causer des douleurs aux pieds et des contractions musculaires involontaires qui rendent la marche difficile. Pour sa part, l'ataxie de Friedreich (dégénérescence héréditaire allant du cervelet jusqu'aux fibres nerveuses contenues dans la moelle épinière) peut entraîner une déformation des pieds (pieds creux).

Problèmes lombaires ou tension musculaire des mollets

Ils causent quelquefois des douleurs qui irradient jusqu'aux pieds.

Conseils pratiques

Porter de bonnes chaussures

Le choix d'une bonne chaussure constitue la meilleure prévention des problèmes de pieds. Choisissez de préférence des chaussures en tissu ou en cuir souple, lacées et à bout large. Pour un confort maximum, vos chaussures devraient avoir une semelle compensée (c'est-à-dire une semelle pleine), car elle absorbe mieux les chocs et le poids du corps; elle garantit également une bonne stabilité. C'est le meilleur choix de chaussures que vous puissiez faire et vous pouvez en trouver à votre goût dans pratiquement tous les magasins. Sinon, optez pour une chaussure à talon large et pas trop haut (pas plus de 5 cm) et à contrefort rigide afin de stabiliser l'arrière du pied. Pour la promenade, les chaussures de sport ou de marche constituent un excellent choix. Pour le sport, procurez-vous des chaussures spécialement conçues pour votre type d'activité.

Acheter la bonne pointure

Afin d'éviter le frottement, il doit y avoir assez d'espace entre le gros orteil et le bout du soulier. Un petit truc: achetez vos chaussures en fin de journée, quand vos pieds ont légèrement enflé du fait de la marche et de la position debout. Ne choisissez jamais des souliers qui ne sont pas confortables lorsque vous les essayez, car des chaussures neuves qui font mal risquent fort de ne jamais convenir et peuvent même occasionner des blessures aux pieds.

Améliorer le confort

Procurez-vous des semelles rembourrées ou des talonnettes qui absorberont le poids du corps.

Perdre du poids

Les pieds vous supportent tout au long de votre vie. Il faut donc les ménager en conservant un poids santé.

Calmer la douleur

Frottez un talon douloureux avec de la glace. Au besoin, prenez un analgésique. Les bains de pieds à remous (en vente dans les grands magasins et les pharmacies) peuvent également vous procurer un certain soulagement grâce à l'action combinée de l'eau chaude ou tiède et du massage. Trempez-y les pieds pendant une quinzaine de minutes. Attention: en cas de plaie au pied, de diabète ou de trouble circulatoire grave, il vaut mieux demander l'avis du médecin.

Recourir aux massages et aux exercices

Pour soulager un pied endolori, massez-le doucement avec des huiles douces ou une crème de massage appropriée. Évitez les produits irritants. Pour un meilleur effet calmant, vous pouvez massez les mollets et faire de légers étirements. Vous pouvez aussi, en position assise, faire rouler une petite balle (de tennis, par exemple) sous le pied pendant une dizaine de minutes. Si vous souffrez de fasciite plantaire, faites des exercices de flexion des orteils (comme pour essayez d'attraper un objet avec les orteils).

Diminuer les activités physiques

Du moins pendant quelques jours.

Éviter de porter des chaussures pieds nus

Cela augmente les frottements.

Quand consulter

  • Vos douleurs aux pieds persistent.
  • Vous avez des déformations des pieds ou des orteils.
  • Vous boitez.
  • Vous vous blessez facilement les pieds.
  • Vous constatez un changement de coloration, des rougeurs ou de l'enflure au niveau des pieds.
  • Vous souffrez de raideur matinale ou de douleur nocturne dans les membres inférieurs.
  • Vos pieds deviennent insensibles ou vous avez des plaies qui ne guérissent pas.
  • Vous ressentez, en plus, une douleur au niveau lombaire ou dans les mollets.

Examen

Le médecin procédera à un examen des pieds et, selon les symptômes, à une évaluation de votre état général. S'il le juge nécessaire, il prescrira des examens complémentaires, comme des prises de sang, des radiographies, un scanner ou une scintigraphie osseuse.

Traitement

Douleurs au talon
L'épine de Lenoir peut être traitée à l'aide de talonnettes trouées (petites lamelles en matière absorbante insérées dans la chaussure, au niveau du talon), d'analgésiques, d'anti-inflammatoires, de semelles moulées (orthèses plantaires) ou d'injections de cortisone dans le talon.
La fasciite plantaire répond bien aux anti-inflammatoires et à la physiothérapie.

Déformations du pied ou des orteils (hallux valgus, orteil en marteau ou en griffe, pied creux, pied plat)
Les orthèses plantaires sont habituellement indiquées pour les déformations, mais, dans certains cas, le patient doit avoir recours à une intervention chirurgicale. Il y a trois types de semelles moulées: les orthèses préventives, qui évitent la déformation; les orthèses correctives, qui visent à corriger une déformation sur un pied encore souple; les orthèses palliatives, qui ne servent qu'à assurer un meilleur confort, car la déformation est trop installée pour être réduite.

Diabète, polyarthrite rhumatoïde, problèmes vasculaires, arthrose et ostéoporose, maladies neurologiques, problèmes lombaires ou tension musculaire des mollets
En plus de traiter l'affection responsable des pieds douloureux, le médecin peut prescrire des orthèses plantaires ou des chaussures spéciales.

Source

  • Auteur : Dr Michel Pelletier, Physiatre, Centre Hospitalier de l'Université de Montréal
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015