Tétanos

Définition

Le tétanos est une maladie infectieuse aiguë, grave, due à une bactérie qui pénètre dans l'organisme par une plaie.

La vaccination est efficace à 100 %, mais malheureusement trop souvent oubliée par les adultes.

Symptômes

Les toxines, produites par le bacille "Clostridium tetani", se fixent sur les terminaisons des nerfs moteurs, ceux qui provoquent une contraction musculaire. Elles bloquent la libération des neurotransmetteurs (molécules permettant le transport de l'information d'un neurone vers un autre). Ce blocage provoque une contraction accrue des muscles et des spasmes. Les toxines peuvent aussi entraîner une diminution de la force musculaire ou une paralysie.

Le tétanos est dit localisé, quand seuls les nerfs destinés aux muscles impliqués sont touchés. Le tétanos est généralisé si les toxines passent dans la circulation sanguine et atteignent les autres terminaisons nerveuses.

Causes

La bactérie "Clostridium tetani", très résistante, se trouve dans l'environnement: sols et déjections animales.

Elle pénètre dans l'organisme par une plaie cutanée, souvent occasionnée par des travaux de jardinage, de bricolage, du matériel souillé ou une chute. En se disséminant dans la circulation sanguine, les toxines produites par le bacille tétanique agissent sur le système nerveux après une période d'incubation de 4 à 21 jours.

Conseils pratiques

Nettoyer toute plaie, même minime, avec du savon puis un antiseptique.

Vérifier que la vaccination antitétanique est bien à jour. Un rappel doit être fait tous les 10 ans.

Quand consulter

La suspicion de tétanos impose l'hospitalisation en urgence

Examen

Pour faire le diagnostic, il faut effectuer des prélèvements de bactéries au niveau de la plaie (mais le germe n'est pas toujours retrouvé). Les examens de laboratoires révèlent parfois une hyperleucocytose (augmentation des globules blancs); l'examen du liquide céphalorachidien est normal; le taux des enzymes musculaires peut être élevé.

Traitement

Le traitement s'effectue à l'hôpital, en service de réanimation, avec une surveillance continue par un monitoring pulmonaire et cardiaque.

Les plaies doivent être soigneusement nettoyées. Des gammaglobulines (anticorps) antitétaniques spécifiques humaines doivent être administrées rapidement par voie intramusculaire. Un traitement par antibiotiques est nécessaire pour éradiquer les bactéries, qui produisent des toxines.

Des médicaments sédatifs sont utilisés. La trachéotomie (ouverture de la trachée au niveau de la partie avant du cou pour une canule, permettant la respiration assistée) est parfois nécessaire. On a recours à la ventilation assistée et artificielle en cas de défaillance respiratoire. Des anticoagulants sont également prescrits en raison du risque d'embolie pulmonaire.

Le pronostic de cette maladie est grave et l'on déplore des décès dans 20% des cas. Des séquelles demeurent dans plus de 10% des cas (escarres, rétractions secondaires à l'immobilisation prolongée, difficultés à la marche).

Ces cas graves soulignent l'importance de la prévention par la vaccination. Celle-ci est systématique et obligatoire pour les bébés et comprend une série de trois injections à 1 mois d'intervalle. Les rappels doivent être effectués tous les 5 ans jusqu'à l'âge de 20 ans et tous les 10 ans ensuite.

Source

  • Auteur : Dr Sylvie coulomb
  • Source : Le tétanos en France en 2000 et 2001. D. Antona. BEH (Bulletin épidémiologique hebdomadaire) n°40/2002. Calendrier vaccinal 2000. Avis du Conseil supérieur d'hygiène publique de France. BEH n°06/2002. Pathologie infectieuse. Vachon. J.B. Bailliere.
  • Dernière modification le 19-10-2015