Ballonnement et flatulence

Définition

Le tube digestif est un conduit souple, pourvu d'un système musculaire lisse qui, d'une extrémité à l'autre de l'organisme, capte la nourriture, la digère et en rejette les déchets.

Les aliments mastiqués séjournent en moyenne deux à trois heures dans l'estomac, où ils sont préparés pour la digestion qui aura lieu dans le petit intestin (grêle). Ils passent ensuite dans le gros intestin (côlon). C'est là que se forment les gaz, par un processus de fermentation bactérienne tout à fait normal. Les deux principaux gaz produits sont l'hydrogène et le méthane.

L'accumulation de gaz intestinaux est habituellement responsable du ballonnement (augmentation du volume de l'abdomen) et de la flatulence (expulsion des gaz par l'anus). Toutefois, d'autres phénomènes peuvent également en être responsables.

Causes

Certains aliments

Tous les aliments passent par la fermentation bactérienne, mais certains causent plus de ballonnements et de gaz que d'autres. En particulier ceux qui contiennent du sucre (naturel ou articifiel), des hydrates de carbone et des fibres alimentaires. De plus, les produits laitiers consommés en grande quantité sur une courte période (deux ou trois verres de lait au déjeuner, par exemple), produiront davantage de gaz.

Intolérance au lactose

Il s'agit d'un déficit en lactase, enzyme qui sert à digérer le lactose (sucre naturel contenu dans les produits laitiers). Ce déficit, habituellement d'origine génétique, peut toutefois apparaître à la suite d'une gastroentérite banale qui a lavé toute la lactase de l'intestin et qui a endommagé les cellules qui la produisent. Cette conséquence, qui peut être permanente, survient d'ordinaire dans les cas très graves de gastroentérite. L'intolérance au lactose peut aussi survenir chez une personne qui a complètement cessé de consommer des produits laitiers pendant quelques mois; l'intestin ne fabriquant alors plus l'enzyme. Lorsqu'il y a déficit en lactase, le lactose se retrouve non digéré dans le gros intestin; il y fermente donc davantage. En plus du ballonnement et de la flatulence, ce problème peut parfois s'accompagner de diarrhées ou de crampes intestinales après l'absorption de produits laitiers.

Constipation

Après quelques jours de constipation, les selles se sont accumulées dans le gros intestin. Le processus de fermentation fonctionnant davantage, il y aura une plus grande production de gaz.

Ralentissement des mouvements de l'intestin

Le travail de l'intestin peut se trouver ralenti après un repas copieux et gras, plus difficile à digérer. L'individu aura tendance à sentir de l'inconfort, mais sans qu'il y ait nécessairement plus de gaz intestinaux.

Aérophagie

Mauvaise habitude ou tic qui consiste à avaler trop d'air en mangeant et en buvant. Une trop grande quantité d'air dans l'intestin entraînera une sensation de ballonnement, des gaz et des rots.

Quelques maladies des intestins ou du foie

Certaines pathologies causent des ballonnements. Ainsi, un blocage de l'intestin par une masse cancéreuse ou par la maladie de Crohn (maladie chronique qui cause des ulcères intestinaux) peut entraîner une augmentation du volume de l'intestin, et donc de l'abdomen. Pour sa part, la cirrhose du foie risque d'entraîner une accumulation d'eau dans l'abdomen.

Conseils pratiques

  • Tenir un journal. Si vos problèmes de ballonnement et de flatulence vous incommodent vraiment, tenez un journal alimentaire. Notez-y tout ce que vous mangez et vous arriverez sans doute, par élimination, à trouver l'aliment responsable, que vous devrez sans doute consommer en plus faible quantité.
  • Faire une promenade après le repas. Une marche d'une quinzaine de minutes stimule la digestion, prévenant ainsi le ballonnement et la formation de gaz intestinaux.
  • Changer de boissons. Évitez les boissons gazeuses et la bière. Après un repas, prenez des tisanes de camomille, de menthe ou de fenouil plutôt que du café ou du thé. Elles ont des propriétés qui aident à prévenir le ballonnement et la flatulence. Il semble aussi que quelques gouttes d'extrait de menthe, de cannelle ou de gingembre dans un verre d'eau aient le même effet.
  • Manger moins gras. Pour une digestion facile et sans ballonnement, évitez les repas gras et copieux. Pour la même raison, prenez le temps de bien mastiquer votre nourriture.
  • Prendre plusieurs petits repas. Manger quatre ou cinq petits repas par jour favorise le travail continuel du système digestif, alors que de gros repas peuvent causer une sensation de ballonnements.
  • Se tourner vers les médicaments. Il existe des produits à base de siméthicone ou de charbon activé qui réduisent le ballonnement et les gaz intestinaux, sans pratiquement aucun effet secondaire. Il suffit d'en prendre un comprimé avant le repas, au besoin. Ce sont des produits en vente libre; demandez conseil à votre pharmacien.
  • Pour ceux qui souffrent d'intolérance au lactose. Certains produits laitiers contiennent moins de lactose que d'autres. S'il est conseillé d'éviter le lait, la crème glacée, le yogourt et les fromages blancs (cottage, ricotta), la plupart des autres fromages peuvent être consommés sans inquiétude. On parle ici de cheddar, gruyère, brie, camembert, mozarrella, brick, etc. Pour ceux qui veulent quand même consommer des produits laitiers, la prise de comprimés de Lactaid (enzyme artificiel pour digérer le lactose) avant la consommation prévient les réactions d'intolérance.
    Afin de s'assurer d'une quantité suffisante de calcium, les suppléments de calcium sont tout indiqués.
  • Pour prévenir ou traiter la constipation. Plutôt que d'utiliser les laxatifs en vente libre, augmentez l'apport en fibres alimentaires dans vos menus. Allez-y graduellement, afin que vos intestins aient le temps de s'y habituer (parce que les fibres causent elles aussi de la flatulence).
  • Ne pas avaler trop d'air en mangeant. L'excédent d'air dans le système digestif entraîne des ballonnements, des gaz et des éructations (rots). Si vous y êtes sujet, évitez de mâcher de la gomme, de manger trop chaud ou trop froid (vous risquez de manger plus rapidement, donc d'avaler plus d'air que nécessaire). Et prenez le temps de mastiquer.
  • Comment neutraliser la flatulence causée par les légumineuses. Si vous êtes un amateur de fèves au lard, par exemple, mais que leurs effets vous désespèrent, essayez ceci: faites-les tremper toute une nuit dans l'eau, puis cuisez-les à petit feu. Il semble en effet que les légumineuses perdent leurs propriétés gazogènes dans l'eau et à la cuisson. Vous pouvez également prendre du Beano avec votre première bouchée de légumineuses. C'est un enzyme liquide qui aide à prévenir les gaz. On le trouve sur les tablettes en pharmacie; suivez bien les instructions.

Quand consulter

Il faut consulter quand:

  • le ballonnement est associé à une perte de poids, des diarrhées ou des crampes abdominales, en particulier après le repas;
  • le ballonnement s'accompagne de gonflement des jambes et d'une prise de poids;
  • Vous avez l'impression d'avoir une masse dans le ventre.

Examen

Le médecin procédera à un interrogatoire et à un examen physique complet. Une analyse sanguine, une échographie abdominale et d'autres examens radiologiques (radiographie des intestins, tomographie axiale ou scanner, résonnance magnétique, etc.) peuvent être requis.

Traitement

Certains aliments, intolérance au lactose, constipation, ralentissement des mouvements de l'intestin, aérophagie

Aucune traitement médical ne peut guérir ou régler définitivement le problème. Par contre, on peut aider à maîtriser les symptômes et à améliorer la qualité de vie. Dans le cas de la constipation, le médecin pourra ajouter des émollients et des laxatifs aux traitements usuels. Du Lactaid sera utilisé pour prévenir les réactions d'intolérance au lactose. Des médicaments pourront aider à régulariser les mouvements de l'intestin et à maîtriser l'aérophagie.

Quelques maladies des intestins ou du foie

Un cancer de l'intestin nécessitera une ablation chirurgicale et des traitements de chimiothérapie.
La maladie de Crohn nécessite un traitement médicamenteux pour prévenir les ulcères ou une chirurgie pour enlever la portion malade de l'intestin.
Quant à la cirrhose du foie, le médecin pourra prescrire des diurétiques pour diminuer l'accumulation d'eau dans l'abdomen. Bien sûr, si l'alcool est responsable de la cirrhose, il faudra en diminuer ou même en cesser la consommation.

Source

  • Auteur : Dr Patrick Godet, Gastroentérologue, Centre Hospitalier Angrignon, LaSalle
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015