Coeliaque (maladie coeliaque)

Définition

Cette maladie inflammatoire est déclenchée par l'ingestion de gluten, une protéine contenue dans de nombreuses céréales. Il en résulte une dégradation de la muqueuse intestinale et une mauvaise absorption des nutriments, provoquant des troubles digestifs et métaboliques variés. Une maladie coeliaque non traitée peut même favoriser l'apparition d'un cancer. Le régime sans gluten permet de la stopper.

Symptômes

Les symptômes sont extrêmement variés et peuvent associer:

  • une diarrhée graisseuse (mauvaise absorption des graisses qui se retrouvent dans les selles),
  • une fatigue importante,
  • une perte d'appétit,
  • un amaigrissement,
  • des douleurs et des ballonnements abdominaux,
  • des nausées,
  • des vomissements,
  • des crises de tétanie,
  • des douleurs osseuses,
  • une ostéoporose,
  • des oedèmes,
  • des aphtes,
  • une inflammation de la langue,
  • une anémie,
  • des troubles de la coagulation,
  • une stérilité,...

Causes

Cette maladie inflammatoire du tube digestif est caractérisée par une intolérance au gluten. Cette protéine, que l'on trouve dans les céréales (blé, seigle, orge) provoque une réaction inflammatoire (comme une allergie), avec des anticorps dirigés contre les cellules de la muqueuse de l'intestin grêle. C'est ce qu'on appelle une maladie auto-immune. L'immunité ne se dirige pas contre les éléments étrangers mais contre les propres cellules de l'organisme.

La maladie coeliaque se rencontre plus souvent chez des personnes ayant une prédisposition héréditaire.

Conseils pratiques

Le plus simple quand on est atteint de la maladie coeliaque est de se faire suivre par un diététicien ou un nutritionniste et d'adhérer à une association de malades, car le régime est difficile à suivre au jour le jour. Une aide est donc indispensable.

Il existe un seul traitement efficace de la maladie coeliaque: le régime sans gluten. Au Luxembourg l'Association Luxembourgeoise des Intolérants au Gluten (ALIG) réunit des personnes atteintes de la maladie coeliaque. 

Quand consulter

La prévalence se situe entre 1/2 500 et 1/3 000 pour les formes symptomatiques classiques, mais la majorité des formes sont silencieuses, ont une symptomatologie atypique et sont souvent méconnues.

Dans les pays occidentaux, la prévalence de la maladie coeliaque se situe entre 0,7 et 2% dans la population générale, mais elle est de 3 à 6% chez les diabétiques de type 1, de 10 à 20% chez les apparentés du premier degré d'un sujet coeliaque, de 3 à 15% chez les sujets ayant une anémie ferriprive et de 1 à 3% en cas d'ostéoporose. La fréquence varie selon l'origine ethnique.

Examen

A l'aide d'une prise de sang, on recherche la présence d'une anémie (due à une carence en fer et à une carence en folates) et d'anticorps spécifiques de la maladie (antigliadine et antiréticuline).

En cas de marqueurs sérologiques positifs, le diagnostic est confirmé par la biopsie intestinale. Il est réalisé par une fibroscopie.

L'examen le plus important est la fibroscopie digestive par voie haute, permettant de faire des biopsies sur la portion initiale de l'intestin grêle.

L'analyse des prélèvements permet d'affirmer le diagnostic par la découverte d'une atrophie de la muqueuse. Elle doit être réalisée avant toute mise au régime sans gluten.

Il est également recommandé de faire une ostéodensitométrie tous les 5 ans (mesure de la densité en calcium des os) afin de dépister une ostéoporose.

Traitement

On peut bien sûr corriger certains facteurs comme le déficit en fer. Le seul traitement possible à ce jour est le régime sans gluten, car il permet à la muqueuse intestinale de se rétablir.

Le principe en est simple, mais la réalisation difficile: il est nécessaire d'éliminer au quotidien tous les aliments contenant du gluten. Ce régime est strict et à vie.

Il exclut les céréales et tous leurs sous-produits transformés ou cuisinés comme les céréales du petit déjeuner ou la chapelure.

La plupart des produits de boulangerie et de pâtisserie sont interdits, ainsi que les pâtes, les biscuits sucrés ou apéritifs, les bières, les cafés à base de céréales… Il faut également apprendre à lire les étiquettes de composition des produits, car le gluten peut s'y cacher même en faible proportion.

Contact

ALIG asbl
110, Avenue Gaston Diderich
L-1420 Luxembourg
Tél.: (+352) 26 38 33 83
www.alig.lu

Source

  • Auteur : Dr Renaud Guichard
  • Auteur: Jean-Pierre Olives, Gastroentérologie et Nutrition Pédiatriques, Hôpital des Enfants, Toulouse 2013.
  • Source : http://www.afdiag.com
  • Dernière modification le 31-05-2017