Hépatite A

Définition

Les hépatites sont des maladies virales. On distingue plusieurs virus différents de l'hépatite: A,B,C,... Ils occasionennt une infection du foie.

Le virus de l'hépatite A (VHA) appartient à la famille des picornavirus ou entérovirus à ARN. En plus de la toxicité directe du virus sur le foie, l'atteinte hépatique est également liée aux réactions immunitaires de l'organisme qui détruisent leurs cellules pour se débarrasser du virus.

Le virus se transmettant par l'intermédiaire de l'eau et des aliments. La maladie est beaucoup plus fréquente dans les pays tropicaux et, de façon générale, dans ceux où les mesures d'hygiène ne sont pas correctement observées. Dans la très grande majorité des cas, l'infection passe inaperçue (aucun symptôme) et guérit sans séquelle.

Causes


Le virus se transmet essentiellement par voie alimentaire, en particulier par l'eau souillée et les fruits de mer. Des transmissions par voie sanguine ou sexuelle sont également possibles.

Conseils pratiques

  • Respecter les mesures d'hygiène, en particulier en se lavant fréquemment les mains (avant les repas, avant toute manipulation d'aliments et après passage aux toilettes).
  • Vérifier la fraîcheur des fruits de mer avant de les consommer.
  • Bien laver les salades et les crudités.
  • Respecter la chaîne du froid pour les produits surgelés.
  • En voyage dans les pays tropicaux, boire de l'eau en bouteille et décapsulée devant soi (et ne pas y mettre de glaçons!).

Quand consulter

  • Syndrome grippal avec fièvre, courbatures, maux de tête.
  • Fatigue inhabituelle, permanente, non réparée par le sommeil.
  • Perte d'appétit et éventuelle perte de poids de quelques kilos.
  • Ictère (jaunisse), parfois accompagné de démangeaisons cutanées.

Traitement

Il n'y a pas de traitement spécifique de l'hépatite A. La guérison de l'ictère survient généralement entre deux à trois semaines. Elle est souvent annoncée par une augmentation de la diurèse (émission d'urine) et par la recoloration progressive des selles. La presque totalité des personnes qui ne présentaient pas d'antécédent particulier guérissent totalement de leur hépatite A sans séquelles.

Les seules mesures à prendre sont le repos et l'éviction de l'alcool et des médicaments pouvant être toxiques pour le foie.

En ce qui concerne la prévention, les mesures d'hygiène précédemment décrites sont essentielles. Il existe également un vaccin antihépatite A, indiqué après l'âge de 2 ans. La vaccination consiste en deux injections intramusculaires espacées de 6 à 12 mois. Chez les enfants de 2 à 18 ans, trois injections sont nécessaires, les deux premières à un mois d'intervalle et la troisième 6 à 12 mois après la première. Un rappel doit être fait tous les 10 ans.

Le vaccin est recommandé pour tous les voyageurs allant dans les pays endémiques, le personnel médical et paramédical, les sujets au contact des personnes infectées, les égoutiers, les militaires, les personnels de crèche et les puéricultrices, les usagers de drogue par voie intraveineuse, les personnels des chaînes alimentaires et de la restauration.

Source

  • Auteur : Dr Sylvie Coulomb
  • Source : C. Eugène. Les hépatites virales. Masson, 2001. S. Pol. Les hépatites virales (nouvelle édition). Doin.
  • Dernière modification le 26-07-2016