Malaises d'estomac

Définition

D'une capacité de deux litres environ, l'estomac est le réceptacle dans lequel arrive la nourriture. C'est un milieu acide où les sucs gastriques préparent les aliments pour la digestion, ce qui dure en moyenne deux à trois heures.

Une mauvaise digestion peut entraîner trois genres de malaises d'estomac: les brûlures, qui apparaissent lorsque des sucs gastriques remontent de l'estomac jusqu'à l'oesophage (reflux gastro-oesophagien), les crampes qui surviennent lorsque l'estomac se contracte et les rots (ou éructations) qui sont l'expulsion, parfois bruyante, de l'air avalé.

Symptômes

Les malaises peuvent être accompagnés des symptômes suivants:

Brûlures d'estomac:

  • peuvent être associées à une digestion lente;
  • peuvent s'accompagner de maux de ventre, de nausées, de douleurs dans la poitrine et, dans certains cas, d'une perte de poids;
  • peuvent donner un goût acide dans la bouche en cas de régurgitation, un changement de la voix ou de la toux et une difficulté (dysphagie) ou une douleur à la déglutition (odynophagie).

Crampes d'estomac:

  • se manifestent habituellement par un inconfort à la partie supérieure de l'abdomen;
  • peuvent être accompagnées par une diarrhée, de la constipation ou des ballonnements;
  • peuvent se manifester de manière intermittente ou constante (par exemple ulcère).

Rots (ou éructations):

  • phénomène banal et sans gravité, mais pouvant devenir inconfortable;
  • peuvent être associés aux brûlures d'estomac.

Causes

Brûlures d'estomac

  • Reflux gastro-oesophagien. Il est dû à un mauvais fonctionnement de la valve qui sépare l'estomac de l'oesophage et qui entraîne une irritation de l'oesophage par l'acidité gastrique. La valve se fermant mal, les sucs gastriques remontent et viennent irriter les muqueuses de l'oesophage.
  • Acidité. En même temps que des brûlures, l'acidité contenue dans l'estomac peut créer une plaie dans la paroi de l'estomac causant un ulcère. Elle peut également entraîner certains types d'asthme et des troubles dentaires ou une oesophagite dans les cas de régurgitation.
  • Certains médicaments. Les inhibiteurs calciques (contre l'hypertension artérielle et les maladies cardiaques), les nitrates (prescrits contre l'insuffisance cardiaque), la progestérone (hormone contenue dans les contraceptifs oraux), la plupart des anti-inflammatoires et les aspirines risquent de causer des brûlures.
  • Mauvaises habitudes de vie. Les excès de table, une alimentation riche en gras ou en épices, des repas pris à n'importe quelle heure et le tabagisme.
  • Hernie hiatale. Elle est due à la pression abdominale qui fait remonter l'estomac dans le diaphragme. Ce phénomène empêche la valve (sphincter) qui sépare l'estomac de l'oesophage de se refermer correctement et entraîne des reflux gastro-oesophagiens.
  • Stress. En augmentant la production de sécrétion d'acide dans l'estomac, le stress peut entraîner des brûlures.

Crampes d'estomac

  • Comportements alimentaires. Ingurgitation trop rapide de nourriture, de mets épicés ou d'aliments acides sont les principales causes des crampes d'estomac.
  • Ulcères d'estomac (maladie acidopeptique). Si les inconforts ou les crampes disparaissent pour une courte période après avoir mangé, il peut s'agir d'un problème relié à l'acidité laissant suggérer une maladie ulcéreuse. Les ulcères peuvent être la conséquence d'une consommation d'anti-inflammatoires ou d'aspirine, mais aussi de la présence de la bactérie Helicobacter pylori.
  • Intoxication alimentaire. Elle entraîne une contraction involontaire de l'estomac qui réagit contre le virus, la bactérie ou la toxine.
  • Troubles de motilité de l'estomac. Il s'agit d'une perturbation des mouvements de l'estomac pour évacuer les aliments. Cela se manifeste après les repas, par une sensation d'inconfort, accompagnée d'une impression de digestion lente, de satiété précoce, de nausées et de ballonnement abdominal.
  • Maladies de l'appareil digestif. La colite ulcéreuse, la maladie de Crohn, l'appendicite, la diverticulite et certains cancers peuvent se manifester entre autres par des crampes d'estomac.

Rots (ou éructations)

  • Aérophagie. Mauvaise habitude ou tic qui consiste à avaler trop d'air en mangeant et en buvant. Une trop grande quantité d'air dans l'intestin entraînera une sensation de ballonnement, des gaz et des rots. Il faut savoir que la gomme à mâcher active la salivation et favorise l'absorption d'air.
  • Consommation de bière et de boissons gazeuses. Ces boissons et la majorité des liquides pétillants peuvent causer des rots, parce qu'ils contiennent d'infimes bulles d'air. Et les bulles qui entrent dans l'estomac doivent inévitablement en ressortir.
  • Diabète et maladies systémiques. En empêchant une bonne contraction de l'estomac, ces maladies entraînent causent une mauvaise évacuation des gaz.

Conseils pratiques

Brûlures d'estomac

  • Modifier son alimentation. Il est important de faire plusieurs petits repas par jour pour éviter de surcharger l'estomac. Portez attention à ce que vous mangez et tentez de découvrir quels sont les aliments qui peuvent provoquer des brûlures d'estomac. Ils peuvent varier d'une personne à l'autre mais, règle générale, ceux-ci en sont particulièrement responsables: fritures et autres aliments gras, chocolat, menthe, café, thé, boissons gazeuses, lait, bière, vin, tomates et aliments épicés. Consommez-les avec modération.
  • Éviter les repas tardifs. Comme la position allongée fait inévitablement remonter les sucs gastriques dans l'estomac ou dans l'oesophage, veillez à manger au moins trois heures avant de vous coucher. Et abstenez-vous de repas trop copieux: plus on surcharge l'estomac, plus les sucs gastriques remontent dans l'oesophage.
  • Utiliser des antiacides. Si le besoin se fait sentir, n'hésitez pas à recourir aux antiacides et à des médicaments appelés anti-H2, qui sont en vente libre. Ils ont pour but de neutraliser ou de diminuer les sécrétions de sucs gastriques. Les antiacides ne remplacent pas le traitement médical. Si les brûlures ne cessent pas, il faut consulter le médecin.
  • Surélever la tête du lit. En élevant votre tête de lit d'une douzaine de centimètres, vous contribuez à faire diminuer le reflux. Pour que l'élévation soit égale et efficace, il faut placer des morceaux de bois ou de briques sous les pieds de la tête du lit (dormir avec des oreillers supplémentaires ne suffit pas, car les oreillers bougent, finissent par s'aplatir et risquent de tomber par terre).
  • Perdre du poids. Comme l'embonpoint crée une pression abdominale qui favorise les brûlures d'estomac, le problème pourrait aisément disparaître si vous perdez quelques kilos.
  • Prendre quelques petites habitudes. Desserrer votre pantalon pendant que vous mangez vous aidera à prévenir ou soulager les symptômes.
  • Attention à l'aspirine et aux anti-inflammatoires. Des recherches ont démontré que des doses importantes d'aspirine peuvent faire saigner l'estomac et entraîner des brûlures d'estomac. Par exemple, si vous prenez deux aspirines par semaine pour soulager un mal de tête, vous risquez peu, mais si vous prenez de l'aspirine tous les jours, demandez à votre médecin qu'il vous propose une solution de rechange ou prenez de l'acétaminophène.
  • Cesser de fumer. La nicotine et tous les produits chimiques contenus dans la cigarette peuvent augmenter la sécrétion d'acidité de l'estomac et provoquer ou aggraver le reflux. Demandez l'aide de votre médecin si vous éprouvez des difficultés à cesser de fumer.
  • Apprendre à maîtriser le stress. Il y a différentes façons de limiter l'impact négatif du stress sur notre vie: faire de l'exercice, avoir une alimentation équilibrée, s'accorder de bonnes nuits de sommeil, réduire ou éliminer l'alcool et le tabac, s'attribuer un horaire réaliste de travail, prendre du temps pour soi, accomplir ses activités préférées, etc. Surtout, prendre un jour à la fois.

Crampes d'estomac

  • Porter une attention particulière à l'alimentation et au stress. Suivez les conseils d'usage touchant une alimentation saine et équilibrée; par exemple, café, cola, chocolat, alcool et matières grasses peuvent favoriser des troubles de mobilité de l'estomac en augmentant l'irritation. Vous devez également réduire votre consommation d'aliments épicés.
  • Être à l'écoute de son corps. Avant de consulter un médecin, tentez de découvrir ce qui peut provoquer vos crampes. Notez l'intensité, la fréquence, la durée des crampes, le moment où elles arrivent, si elles sont localisées ou si elles irradient ailleurs dans votre corps ainsi que les facteurs qui les soulagent. Ces renseignements aideront votre médecin à poser son diagnostic.
  • Boire beaucoup d'eau dans le cas d'une intoxication alimentaire. Il est important de boire de petites quantités de liquide à intervalles réguliers en augmentant les quantités de manière progressive.

Rots (ou éructations)

  • Éviter certaines boissons. La bière, les boissons gazeuses et tous les autres liquides pétillants produisent des bulles dans l'estomac. Préférez l'eau ou les jus. Ne pas utiliser de paille pour boire: cela augmente la quantité d'air absorbée avec le liquide.
  • Bannir la gomme à mâcher. Mâcher de la gomme augmente la quantité de salive dans la bouche. Quand vous avalez cette salive, vous avalez aussi de l'air.
  • Mâcher lentement et la bouche fermée. Vous éviterez ainsi d'avaler de l'air et vous favoriserez une bonne digestion. Buvez après les repas.
  • Chassez la nervosité. Certaines personnes font des rots sans arrêt lorsqu'elles sont nerveuses. Si c'est votre cas, efforcez-vous de retrouver votre calme.

Quand consulter

  • Vos brûlures d'estomac persistent malgré la modification de vos habitudes.
  • Les antiacides ne sont d'aucune utilité.
  • Vous avez perdu du poids.
  • Vous avez de la difficulté à avaler.
  • Les crampes persistent, elles nuisent à votre qualité de vie et vous inquiètent.

Examen

Le médecin prendra note des informations importantes et procédera à un examen clinique complet comprenant une palpation de l'abdomen. Dans certains cas, pour trouver la maladie en cause, il prescrira des examens complémentaires tels que des analyses de sang, des radiologies ou une gastroscopie qui permettra de voir l'intérieur de l'estomac et de l'oesophage à l'aide d'une caméra.

Traitement

Brûlures d'estomac
Si le changement de certaines habitudes de vie ou encore les anti-acides n'ont pas marché, le médecin prescrira des inhibiteurs de pompe à protons qui empêcheront la production d'acide. Si certains médicaments sont la cause des brûlures, la prescription pourra être modifiée. La chirurgie est rarement indiquée.

Crampes d'estomac
Si les crampes persistent malgré le changement des habitudes alimentaires, le médecin tentera d'identifier la maladie sous-jacente qui en est la cause pour appliquer le traitement adéquat. Par exemple, un ulcère sera traité par un inhibiteur de pompe à protons. On ajoutera des antibiotiques si on soupçonne la présence de la bactérie Helicobacter Pylori. Une intoxication alimentaire grave peut nécessiter une réhydratation par voie intraveineuse et une médication par voie intraveineuse ou intramusculaire.

Dans le cas d'un trouble de mobilité de l'estomac, le médecin pourra recourir à certains médicaments qui modifient les contractions du système digestif.

Rots (ou éructations)
Il n'existe pas de médicament pour améliorer les éructations. La solution au problème est la diminution de l'aérophagie.

Source

  • Auteur : Dr Michel Boivin, Gastroentérologue, Centre Hospitalier de l'Université de Montréal
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005

  • Dernière modification le 19-10-2015