Affection des gencives

Définition

Il existe de nombreux problèmes qui peuvent entraîner des affections des gencives. Dans les cas les plus graves, ceux-ci risquent de causer la destruction du parodonte (l'ensemble des tissus de soutien reliant la dent au maxillaire). Cette destruction se fait de façon subtile et commence d'habitude par une gingivite qui n'a pas été soignée.

D'une façon générale, les affections des gencives peuvent se traduire par des saignements des gencives, une mauvaise haleine, un mauvais goût dans la bouche et, parfois, de la douleur.

Types

Voici les différents types d'affections des gencives:

Gingivite

  • atteinte légère des gencives;
  • peut entraîner une irritation de la gencive qui se manifeste par une inflammation, un gonflement et une rougeur, un suintement et une mauvaise haleine.

Blessures causées par le port de prothèses dentaires

  • irritation de la gencive;
  • s'accompagne parfois de douleurs et de saignements.

Infection à champignons

  • rougeur du palais accompagnée de plaques blanchâtres;
  • mauvaise haleine.

Parodontite

  • destruction progressive de l'os qui soutient les dents;
  • se traduit par un déplacement des dents vers l'avant ou vers l'arrière, créant un espace entre les dents qui n'existait pas auparavant;
  • peut entraîner une augmentation de la sensibilité des dents et des gencives.

Aphtes (ulcères)

  • petites ulcérations douloureuses, souvent récidivantes.

Causes

Gingivite

  • Mauvaise hygiène dentaire. Elle entraîne une accumulation de bactéries formant une pellicule invisible, appelée plaque microbienne (ou plaque dentaire), qui s'installe autour des dents et de la gencive et qui s'épaissit au fil du temps si elle n'est pas délogée.
  • Hérédité.
  • Tabagisme. La nicotine attaque les tissus et augmente les risques de maladie des gencives
  • Changements hormonaux associés à la grossesse.
  • Diminution de la résistance favorisant l'invasion bactérienne. Le stress, la fatigue ou toute maladie affectant le système immunitaire se manifestera généralement par une évolution des affections parodontales.

Blessures causées par le port de prothèses dentaires

  • Mauvais ajustement de prothèse.
  • Fragment de nourriture ou noyau coincé sous la prothèse.

Infection à champignons

  • Prothèses portées de façon permanente.

Parodontite

  • Hygiène dentaire déficiente qui a causé une gingivite. Non traitée, la gingivite risque d'entraîner une parodontite.

Aphtes (ulcères)

  • Cause inconnue dans 80 % des cas. Elle pourrait être d'origine virale (donc contagieuse) ou bactérienne avec une prédisposition familiale. Parmi les éléments qui pourraient la déclencher: la fatigue et le stress. On sait aussi que la carence en fer, en acide folique, en vitamine B 12 ou en zinc peut quelquefois causer des ulcères. Tout comme les traumatismes buccaux (après une visite chez le dentiste), les maladies inflammatoires du système digestif (la maladie de Crohn, par exemple), certains médicaments (barbituriques, antiépileptiques) et les variations du cycle menstruel.

Conseils pratiques

  • Avoir une bonne hygiène buccale. Assurez-vous de déloger quotidiennement la plaque microbienne. Pour ce faire, brossez-vous les dents soigneusement après chaque repas et avant de vous coucher. Utilisez la soie dentaire ainsi qu'un rince-bouche antibactérien au moins une fois par jour, de préférence avant d'aller dormir.
  • Ne pas cesser de se brosser les dents si les gencives saignent. Au contraire, brossez-les davantage, mais faites-le plus délicatement. Les saignements sont le signe d'une inflammation causée par la plaque dentaire. Ils peuvent aussi indiquer que vous vous brossez les dents trop vigoureusement.
  • Prendre un analgésique. Un ou deux comprimés d'acétaminophène (325 mg ou 500 mg) quatre fois par jour jusqu'à un maximum de 4 g par jour aideront à soulager la douleur. Des anti-inflammatoires peuvent aussi être utilisés, selon la dose recommandée par le fabricant. Vous pouvez prendre un des deux médicaments ou les deux ensemble si la douleur est difficile à maîtriser.
  • Ne pas appliquer d'aspirine écrasée directement sur les muqueuses pour soulager la douleur. L'acide contenu dans l'aspirine risque de brûler vos tissus gingivaux.
  • Ne pas tenter de déloger le tartre soi-même. Vous risquez de vous blesser. Consultez plutôt un dentiste pour un nettoyage.
  • Utiliser une brosse à dents souple et un dentifrice au fluor. N'oubliez pas de remplacer votre brosse à dents tous les trois ou quatre mois.
  • Brosser la région sensible à l'eau tiède. Le déchaussement des dents expose les racines qui sont alors privées de protection.
  • Attendre que l'ulcère guérisse. Les ulcères disparaissent d'eux-mêmes au bout de 7 à 10 jours. En attendant, n'appliquez jamais de sel directement dessus. Le sel augmente la sensation de brûlure et risque d'aggraver votre problème. Vous pouvez toutefois vous rincer la bouche à l'eau salée. Le fait de prendre un analgésique, surtout avant les repas, atténuera la douleur et vous permettra de mieux manger. Un anesthésique en vente libre en pharmacie (Orabase ou Amosan) pourra aussi vous soulager. Cependant, évitez la xylocaïne visqueuse (de type Oragel). Cet analgésique topique engourdit les réflexes. Vous risquez de vous étouffer si vous mangez dans les heures qui suivent! Évitez les aliments trop chauds, très épicés ou salés, qui peuvent exacerber la douleur.
    Comme les ulcères sont parfois contagieux, ne prenez pas de risque: si vous avez des doutes, ne partagez pas votre verre, votre tasse, vos couverts ou votre brosse à dents. Et évitez d'embrasser les gens.
  • Voir son dentiste régulièrement. Faites-vous faire un nettoyage dentaire au moins tous les six mois.
  • Ne pas attendre d'éprouver de la douleur pour consulter un dentiste. La douleur est souvent le signe d'une parodontite avancée.

Quand consulter

Vous présentez un ou plusieurs des symptômes suivants : saignement des gencives, mauvaise haleine, mauvais goût dans la bouche, douleur.

L'aphte (ulcère) dure plus de 10 jours.

Examen

Le dentiste procédera à l'examen des gencives. Il vérifiera si elles présentent un changement de forme ou de couleur et si elles saignent au contact des instruments. Il mesurera ensuite plusieurs points localisés autour de la dent à l'aide d'une sonde parodontale graduée en millimètres.

Cet instrument permet une mesure précise des espaces qui ont pu se créer entre la gencive et la dent. Plus cet espace est grand, plus il témoigne d'une perte de soutien de la dent. Enfin, le dentiste prendra des clichés radiographiques afin de vérifier le degré de destruction de l'os.

Traitement

Gingivite
Un bon détartrage et une hygiène dentaire rigoureuse suffisent.

Blessure causée par le port de prothèses dentaires
Il s'agit, dans un tel cas, d'éliminer la cause : prothèse, fragment de nourriture, pépin, etc. Si la prothèse est irritante, le dentiste pourra la corriger en modifiant la zone qui cause l'irritation. Une fois la cause éliminée, la blessure guérira d'elle-même.

Infection à champignons
Les prothèses dentaires, telles que les dentiers, ne doivent pas être portées la nuit, car elles empêchent le tissu gingival de respirer. Ce type d'infection se soigne à l'aide de médicaments spécifiques, soit un antifongique (topique ou par voie orale). Les lésions guérissent généralement au bout de 7 à 10 jours.

Parodontite
Il s'agit d'une infection qui doit être traitée de façon spécifique. Le parodontiste doit déloger la plaque microbienne et les facteurs d'irritation. Il peut aussi utiliser des antibiotiques. Selon le cas et l'état du parodonte, une intervention chirurgicale peut s'avérer nécessaire pour le reconstruire. Le processus de destruction étant irréversible, la parodontite doit être traitée immédiatement, afin d'en arrêter l'évolution.

Aphtes (ulcères)
Il s'agira d'identifier et de régler la cause. En outre, des médicaments à base de cortisone pour supprimer l'inflammation (Kenalog-Orabase) pourra être prescrits. Il arrive aussi que les médecins demandent au pharmacien de préparer des gargarismes médicamentés (antihistaminiques, antifongiques, cortisone et antibiotiques).

Source

  • Auteur : Dr Michel M. Couture, Parodontiste, Groupe Couture Wiseman
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015