Affections de l'oreille

Définition

L'oreille se divise en trois parties, l'oreille externe (pavillon et conduit auditif), l'oreille moyenne (tympan, osselets et trompe d'Eustache) et l'oreille interne (appareil de l'équilibre et de l'audition). Sauf en ce qui concerne cette dernière, qui est dépourvue de fibres sensitives, des douleurs peuvent se manifester dans toute l'oreille.

Il arrive parfois que l'on ressente une douleur aux oreilles lorsqu'on est en avion ou que l'on rentre du froid. Il s'agit d'un ajustement de pression banal et transitoire. Toutefois, certains problèmes peuvent nécessiter une consultation médicale.

Causes

Oreille externe

  • Infections. La majorité des infections de l'oreille externe (par exemple otite du baigneur, eczéma et psoriasis surinfectés) sont causées par des bactéries. En outre, la chaleur et l'humidité au niveau du conduit auditif favorisent le développement de champignons; également, l'administration à répétition d'antibiotiques en gouttes peut finir par détruire la flore bactérienne normale du conduit et causer des infections à champignons. La douleur s'accompagne d'une rougeur, d'un écoulement purulent et nauséabond (souvent brunâtre), de démangeaisons.
  • Maladies inflammatoires. De l'eczéma, de l'acné ou du psoriasis peuvent se développer dans le conduit auditif externe. Il peut aussi s'agir d'une inflammation du cartilage appelée "périchondrite". La douleur s'accompagne de démangeaisons, d'une rougeur, d'oedème.
  • Engelure du pavillon. Une agression par le froid entraîne la contraction des vaisseaux sanguins. Parce que c'est une zone peu vascularisée (il n'y a pas beaucoup de circulation sanguine), les engelures surviennent rapidement et sont douloureuses. La douleur s'accompagne d'une rougeur, d'oedème.
  • Traumatisme du pavillon. Un violent coup sur l'oreille peut endommager le cartilage et entraîner une déformation communément appelée "oreille en chou-fleur". Un nettoyage trop en profondeur peut causer une légère blessure, tout comme les corps étrangers. La douleur s'accompagne d'oedème, d'ecchymoses, de saignements.
  • Bouchon de cérumen. Se curer les oreilles avec un coton-tige est non seulement inutile (le conduit se nettoie tout seul), mais cela cause parfois une accumulation de cérumen dans le fond du conduit auditif externe. La douleur s'accompagne d'une baisse de l'acuité auditive.
  • Sensibilité ou allergie aux métaux. Le métal des boucles d'oreilles peut être à l'origine d'une infection ou d'une allergie au niveau du lobe de l'oreille. Dans les deux cas, la douleur s'accompagne d'une rougeur, d'oedème, d'écoulement purulent du lobe.
  • Douleurs irradiantes. La cause est ailleurs, mais la douleur irradie jusque dans l'oreille: mal de dent, sinusite, trouble de l'articulation temporo-mandibulaire (mâchoire), parotidite (inflammation de la glande parotide, glande salivaire située sous l'oreille), névralgie des nerfs cervicaux (inflammation des nerfs au pourtour des oreilles), lésion tumorale des amygdales, de la base de la langue ou du rhinopharynx.
  • Tumeurs du pavillon. Paradoxalement, l'oreille est l'un des organes le plus exposé au soleil, mais c'est aussi l'un des moins bien protégé. L'ulcère ou la tuméfaction peut s'accompagner d'une douleur.

Oreille moyenne

  • Otite. Lorsque la trompe d'Eustache, canal qui relie la bouche et l'oreille moyenne, n'est pas parfaitement perméable, il se crée une pression négative dans l'oreille moyenne. Cette pression entraîne une irritation et une sécrétion de la muqueuse, qui devient alors un milieu de culture propice aux bactéries avoisinantes. C'est une otite de l'oreille moyenne. La douleur peut s'accompagner d'un saignement, d'une baisse de l'acuité auditive, d'un écoulement purulent et nauséabond, notamment dans le cas d'une perforation du tympan.
  • Mastoïdite. C'est une grave complication de l'otite de l'oreille moyenne qui se caractérise par une douleur intense, une rougeur derrière l'oreille et une sensibilité au toucher.
  • Perforation du tympan. L'otite de l'oreille moyenne est la principale responsable de la perforation du tympan (l'accumulation de liquide peut le faire éclater). La perforation peut guérir spontanément, mais il y a des cas où le tympan ne se referme pas, notamment chez les sujets qui ont fait des otites de l'oreille moyenne à répétition. Le tympan est trop endommagé et les bactéries entrent librement. Un traumatisme sur l'oreille peut également faire éclater le tympan (à cause de la pression). On ressent de la douleur au moment de la perforation mais elle disparaît ensuite du fait de la baisse de pression, qui est suivie d'une baisse de l'acuité auditive.
  • Barotraumatisme. À la suite d'une décompression rapide en avion ou en plongée sous-marine, le tympan peut se perforer et un saignement peut alors se produire. Il s'agit d'un phénomène bénin, qui rentre habituellement dans l'ordre de lui-même.
  • Otospongiose. Aussi appelée otosclérose, l'otospongiose est une maladie héréditaire qui réduit la mobilité d'un des petits os de l'oreille moyenne (l'étrier) servant à transmettre les vibrations sonores à l'oreille interne. Non traitée, cette maladie peut mener à la surdité.

Oreille interne

  • Infections, telles que la labyrinthite et la neuronite vestibulaire. Sauf dans le cas de la labyrinthite, elles sont plutôt rares, souvent virales, et peuvent atteindre l'appareil de l'équilibre ou de l'audition. Elles s'accompagnent généralement de vertiges ou d'une baisse de l'acuité auditive, ainsi que d'acouphènes.
  • Maladie de Ménière. Il s'agit d'une maladie incapacitante et encore méconnue, mais relativement fréquente, qui est caractérisée par des vertiges, des acouphènes et une baisse de l'acuité auditive.
  • Taumatismeschez les personnes exposées à des niveaux de bruit trop élevés . Ils entraînent une baisse de l'acuité auditive et des acouphènes.
  • Tumeurs, tel un neurinome du nerf auditif. Elles s'accompagnent de vertiges, d'acouphènes et d'une baisse de l'acuité auditive.

Conseils pratiques

  • Éviter de se gratter l'intérieur des oreilles. Cela ne fera qu'augmenter l'irritation ou l'infection.
  • Ne jamais utiliser de coton-tige pour se curer les oreilles. Il faut s'abstenir de nettoyer le conduit auditif externe. Ce dernier est formé d'une muqueuse garnie de cils vibratiles qui ont pour fonction d'éliminer les corps étrangers. Il est donc toujours propre. Le coton-tige ne fait qu'endommager les cils et repousser le cérumen plus profondément dans le conduit. Utilisez plutôt une lingette ou un coin de serviette humide. A retenir: il ne faut jamais mettre dans l'oreille quelque chose de plus petit que l'extrémité de l'auriculaire.
  • Prendre un alnalgésique. Un ou deux comprimés d'acétaminophène (325 mg ou 500 mg) quatre fois par jour, jusqu'à un maximum de 4 g par jour, aideront à soulager la douleur. Des anti-inflammatoires peuvent aussi être utilisés, selon la dose recommandée par le fabricant. Vous pouvez prendre un des deux médicaments ou les deux si la douleur est difficile à maîtriser.
  • Pour soulager la démangeaison dans les cas d'eczéma, d'acné ou de psoriasis du conduit auditif externe. Les gouttes d'acétate d'aluminium (Buro-Sol) ou de cortisone à 1 %, en vente libre dans les pharmacies, peuvent vous soulager. Mais, comme elles ne contiennent pas d'antibiotique, leur effet est très limité. Attention: ces gouttes sont déconseillées en cas d'infection, car elles risquent d'aggraver la situation. Avant d'utiliser ces produits, il est préférable de consulter un médecin.
  • En cas d'engelure. Appliquez des compresses d'eau à température ambiante durant environ une heure. À répéter trois ou quatre fois par jour. Attention: n'utilisez ni eau chaude ni glace, cela brûlerait la peau. Si la douleur n'a pas disparu après 12 heures, consultez un médecin.
  • S'il y a un corps étranger dans l'oreille. S'il s'agit d'un insecte vivant, penchez la tête du côté opposé et versez lentement de l'eau tiède dans l'oreille. Cela noiera l'insecte qui devrait remonter à la surface. S'il s'agit d'un objet enfoncé dans l'oreille, inclinez la tête du côté atteint: l'objet sortira peut-être de lui-même. S'il ne se déloge pas, allez immédiatement voir un médecin.
  • Précautions lors de la baignade. Si vous êtes sujet à l'otite du baigneur, si vous souffrez d'eczéma ou de psoriasis dans le conduit auditif, sachez que l'exposition aux bactéries ou au chlore contenu dans l'eau peuvent déclencher une crise d'otite. Vous pouvez prévenir ces crises en mettant des bouchons spécialement concus pour la baignade. Votre médecin peut aussi vous prescrire des gouttes de Buro-Sol ou des gouttes à base d'antibiotiques et de cortisone, à appliquer dans les oreilles en sortant de l'eau.
  • Bien se sécher les oreilles. Les milieux humides sont propices aux bactéries, aux champignons, au psoriasis et à l'eczéma. Après une douche ou une baignade, essuyez-vous toujours les oreilles avec une lingette ou un coin de serviette.
  • L'hiver comme l'été, se protéger les oreilles du soleil. Ne les oubliez pas lorsque vous appliquez l'écran solaire ! On recommande une crème d'au moins 15 d'indice de protection pour les adultes et de 30 d'indice de protection pour les enfants.
  • Retirer ses boucles d'oreilles en cas d'infection. Enlevez-les pour quelques jours. Pendant cette période, désinfectez les lobes avec un antiseptique pour la peau, une crème antibiotique ou un savon antibactérien. Demandez conseil à votre pharmacien. Notez que l'alcool à frictionner n'est pas recommandé; il brûle la peau et peut même causer des lésions.
  • Si les symptômes persistent, consulter un médecin. Par contre, s'ils disparaissent, vous pouvez recommencer à porter vos boucles d'oreilles, que vous aurez nettoyées avec un antiseptique. Si les symptômes réapparaissent, il s'agit probablement d'une allergie. Choisissez alors un autre métal.
  • Porter des boucles d'oreilles de qualité. L'or (14 carats minimum) et l'argent de première qualité constituent le meilleur moyen d'éviter les infections et les allergies. Mais sachez qu'il n'existe aucun métal totalement antiallergique.
  • Le perçage d'oreilles récent. Un entretien quotidien est nécessaire pour éviter les infections. Pendant deux semaines (le temps que votre corps assimile bien ce corps étranger), enlevez les boucles d'oreilles une fois par jour et nettoyez la tige avec un désinfectant. Désinfectez aussi vos lobes.
  • Attention à la teinture à cheveux. C'est un produit extrêmement irritant pour l'intérieur des oreilles. Assurez-vous que la teinture n'y coule pas.
  • Se protéger du bruit. Les personnes qui sont fréquemment exposées au bruit (travailleurs en usine bruyante, chasseurs, etc.) doivent toujours porter des protecteurs sonores. Les enfants et les adolescents ne devraient jamais écouter leur baladeur avec le volume au maximum.

Quand consulter

  • La douleur ou la démangeaison est insupportable.
  • Vous avez mal aux oreilles depuis plus de 12 heures.
  • Vous remarquez une rougeur derrière l'oreille.
  • Vous avez reçu un coup sur l'oreille.
  • Votre oreille saigne.
  • Votre audition diminue.
  • Vous entendez des bruits dans vos oreilles.
  • Vous avez des vertiges.
  • L'infection au niveau du lobe de l'oreille ne disparaît pas.
  • Vous ne pouvez pas déloger un corps étranger du conduit auditif externe.

Examen

Le médecin de famille procédera à un examen approfondi de l'oreille. S'il le juge nécessaire, il demandera une consultation à un spécialiste en oto-rhino-laryngologie.

Traitement

Oreille externe
Les infections de l'oreille externe se traitent avec des gouttes à base d'antibiotiques et de cortisone. On prescrit également des analgésiques pour soulager la douleur. Un antifongique sera utilisé pour traiter une infection à champignons. Une infection persistante au niveau du lobe de l'oreille réagit favorablement aux antibiotiques.

En cas de traumatisme sur l'oreille qui a laissé un hématome, il faut parfois drainer le sang qui s'est accumulé entre la peau et le cartilage.

Il existe plusieurs techniques pour enlever un bouchon de cérumen. La plus courante, c'est le nettoyage à l'eau ou à l'aide d'une petite curette. Si une infection s'est installée, un nettoyage par succion sera nécessaire.

La tumeur du pavillon de l'oreille pourra facilement être traitée et le traitement requis sera immédiatement entrepris.

L'engelure peut parfois se compliquer d'une infection ou même de nécrose. En cas d'infection, des gouttes antibiotiques seront prescrites.

Oreille moyenne
Les infections de l'oreille moyenne sont généralement traitées à l'aide d'antibiotiques, de décongestifs et, en cas de douleur, d'analgésiques.

Si le tympan reste perforé à la suite d'otites à répétition, une opération chirurgicale mineure pourra quelquefois s'avérer nécessaire. L'opération consiste à coller sur la perforation un papier stérile (qui ressemble un peu à du papier à cigarettes), qui permet à la peau de se refermer et de former un nouveau tympan.

L'otospongiose nécessite généralement un traitement chirurgical. Il s'agit d'une intervention mineure qui consiste à couper le ligament de l'étrier afin de lui redonner toute sa mobilité.

La mastoïdite sera traitée à l'aide d'antibiotiques. Il s'agit d'une urgence médicale qui exige parfois une hospitalisation afin de s'assurer que l'inflammation n'atteint pas les méninges.

Oreille interne
Toutes les affections de l'oreille interne (surdité, vertiges, acouphènes) nécessitent un traitement spécialisé selon le cas.
Les tumeurs seront traitées chirurgicalement ou par radiothérapie.

Source

  • Auteur : Dr Pierre Ferron, Oto-rhino-laryngologiste (ORL), Centre Hospitalier Universitaire de Québec Hôtel-Dieu
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015