Glaucome

Définition

Le glaucome est une maladie de l'oeil qui touche le nerf optique et qui peut entraîner une diminution de la vision allant jusqu'à la cécité s'il n'est pas traité. Il survient de façon sournoise, généralement après l'âge de 40 ans et il est héréditaire. Le glaucome est considéré comme la deuxième cause de cécité en Amérique du Nord.

Types

Il existe deux types de glaucome: le glaucome à angle ouvert ou chronique, qui est de loin le plus fréquent, et le glaucome à angle fermé, appelé aussi glaucome aigu.

Glaucome à angle ouvert:

  • atteinte bilatérale (touche les deux yeux en même temps);
  • rétrécissement progressif du champ visuel des deux yeux avec impression de regarder à travers un tube (vision centrale conservée);
  • dommages progressifs s'étalant sur une période de 10 à 20 ans avant d'être perceptibles;
  • peut s'accompagner de maux de tête et de larmoiements intermittents ainsi que d'une augmentation de la dureté de l'oeil durant la phase évolutive;
  • présence de larmoiements et de douleur oculaire modérés mais constants au stade avancé.

Glaucome à angle fermé:

  • apparition subite;
  • atteinte unilatérale (s'attaque à un seul oeil pour ensuite s'attaquer au second dans un délai de cinq ans);
  • rétrécissement du champ visuel et baisse de vision rapides de l'oeil atteint (dans les 24 à 48 heures);
  • douleurs intenses;
  • nausées et vomissements;
  • rougeur oculaire;
  • vision embrouillée;
  • dureté de l'oeil, un peu comme une bille de verre;
  • cécité irréversible s'il n'est pas traité à temps.

Causes

  • Élévation de la pression oculaire. Cette élévation proviendrait d'un déséquilibre entre la production et l'élimination de l'humeur aqueuse, le liquide contenu à l'intérieur de l'oeil. Ce liquide, en s'éliminant, passe d'abord par un "filtre" nommé trabeculum, puis par un canal circulaire qui entoure l'oeil. L'obstruction du trabeculum, qui se fait progressivement, est responsable du glaucome à angle ouvert. Quand l'iris se contracte subitement, il comprime le canal circulaire et entraîne un glaucome à angle fermé. Dans les deux cas, il en résulte une augmentation de la pression oculaire, l'élimination de l'humeur aqueuse se faisant difficilement. Cela a pour effet de comprimer le nerf optique et les fibres de la rétine, et d'affecter les champs visuels, causant ainsi une diminution progressive ou rapide de la vision.
  • Hérédité. Selon les statistiques, le glaucome à angle ouvert frappe une personne sur cinq dans une même famille.
  • Certains médicaments. L'emploi de médicaments contre la rougeur de l'oeil qui contiennent de la cortisone peuvent parfois entraîner un glaucome.
  • Certaines maladies. Le glaucome peut être secondaire, par exemple à l'uvéite (inflammation de l'oeil), au diabète et à la thrombose veineuse (obstruction d'une veine de l'oeil).

Conseils pratiques

  • Suivre attentivement certaines consignes pour appliquer les gouttes ophtalmiques. Si vous souffrez du glaucome à angle ouvert et si vous devez quotidiennement mettre des gouttes pour contrôler la pression oculaire, procédez de la façon suivante afin d'obtenir un meilleur résultat: après avoir mis les gouttes dans l'oeil, gardez-le fermé pendant trois minutes afin que les gouttes restent bien à l'intérieur de l'oeil. Si vous prenez deux sortes de gouttes, attendez cinq minutes entre chaque application, car la deuxième sorte de gouttes risque d'éliminer la première si elle est appliquée avant que l'autre n'ait complètement pénétré dans l'oeil. Vous pouvez aussi, lors de l'application de vos gouttes, boucher le conduit lacrymal (situé dans le coin intérieur de l'oeil ) avec un de vos doigts. Cela permet aux gouttes de rester dans l'oeil plutôt que de pénétrer dans le conduit lacrymal pour être ensuite absorbées par l'organisme, et de risquer de provoquer des effets secondaires.
  • Éviter l'utilisation de certains médicaments. Les médicaments utilisés pour dérougir les yeux, qui contiennent de la cortisone, contribuent à boucher le trabeculum et à augmenter la pression oculaire sans que l'on sache encore pourquoi. Vous risquez donc d'aggraver votre problème. Les médicaments qui ont tendance à dilater la pupille, tels que, par exemple, ceux que l'on utilise pour combattre la congestion nasale, peuvent avoir le même effet.
  • Être vigilant avec les verres de contact. Consultez un médecin, si vous portez des lentilles de contact et si vous remarquez un problème quelconque. Attribuer le problème à vos lentilles de contact sans vérification médicale pourrait s'avérer une erreur lourde de conséquences.
  • Consulter régulièrement en cas d'antécédents familiaux. Prenez l'habitude de consulter un ophtalmologiste tous les deux ou trois ans dès l'âge de 40 ans si le glaucome est fréquent dans votre famille.

Quand consulter

  • Vous constatez à la fois une douleur dans l'oeil et une baisse de vision rapide (en ce cas, rendez-vous à l'urgence immédiatement).
  • Vous avez une douleur dans l'oeil.
  • Vous constatez une baisse de vision progressive.
  • Vous avez 40 ans et un membre de votre famille a déjà souffert du glaucome.

Examen

Le médecin procède d'abord à un examen de la vue. Il prend ensuite la tension oculaire (tonométrie) et fait un examen du nerf optique. S'il le juge nécessaire, il procède aussi à un examen du champ visuel des deux yeux.

Traitement

Glaucome à angle ouvert
Des gouttes ophtalmiques (collyre) prescrites sur ordonnance et à appliquer quelques fois par jour tout au long de la vie permettent de réduire la pression oculaire et de conserver la vision. On estime leur efficacité à 80 % dans le cas du glaucome à angle ouvert. De plus, elles aident à prévenir les dommages futurs du glaucome.

Dans le cas où elles sont contre-indiquées (maladies cardiaques et pulmonaires, par exemple) ou s'avèrent inefficaces, on recommande un traitement au laser. On utilise ce traitement depuis déjà une vingtaine d'années. Il s'agit d'appliquer un rayon laser sur le "filtre" de l'oeil (trabeculum), ce qui permet de le rendre plus perméable. Dans le cas où ces deux traitements sont inefficaces pour contrôler la pression de l'oeil, la chirurgie peut être une solution de rechange. Il s'agit d'une chirurgie peu douloureuse, pratiquée en une journée sous anesthésie locale (trabéculectomie). On estime à 80 % ses chances de succès.

Glaucome à angle fermé ou aigu
Des gouttes et un médicament en comprimés ou en intraveineuse sont donnés immédiatement afin d'abaisser la pression oculaire. Par la suite, une fois la pression oculaire abaissée, le médecin effectue un traitement au laser appelé iridotomie (simple section de l'iris destinée à produire une pupille artificielle). Il traite aussi l'autre oeil à titre préventif.

Si le glaucome est dû à une maladie, le traitement est choisi en fonction de la maladie.

Source

  • Auteur : Dr Gilles Côté, Ophtalmologiste
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015