Irritation de l'oeil

Définition

L'oeil est constamment exposé à des facteurs comme la pollution, la fumée, le maquillage, les bactéries, les virus, etc. qui risquent de causer des irritations et d'entraîner le développement de certaines affections. Généralement, ces problèmes sont sans gravité et se traitent bien.

Symptômes

L'oeil peut présenter un ou plusieurs des symptômes suivants:

  • sécheresse;
  • irritation;
  • rougeur ou injection de sang;
  • douleur, sensation de brûlure;
  • larmoiement ou suintement (mucus jaunâtre et épais).

Causes

  • Insuffisance des glandes lacrymales. Elle se manifeste par la sécheresse de l'oeil, l'irritation et la rougeur. Les larmes sont formées par trois types de glandes et chacune d'elles est nécessaire à la lubrification de l'oeil. À partir de 40 ans, l'oeil produit beaucoup moins de larmes et le changement hormonal semble en être la cause.
  • Obstruction des canaux lacrymaux. Ces derniers servent à drainer les larmes au niveau de la paupière ou du nez. L'obstruction est caractérisée par le larmoiement.
  • Médicaments, comme certains antihistaminiques, antidépresseurs, décongestifs, diurétiques ou bêtabloquants.
  • Maladies ou infections tels que les allergies, la conjonctivite, la blépharite (infection des paupières), la kératite (infection de la cornée), la sinusite, l'acné rosacée, les virus, l'uvéite (inflammation de l'iris), le glaucome aigu, l'hypertension artérielle et les troubles de la coagulation.
  • Arthrite rhumatismale. Cette maladie chronique peut s'accompagner du syndrome de Gougerot-Sjögren, lequel se manifeste notamment par une sécheresse de la peau, de la bouche et des yeux (absence de larmes et irritation). Les autres formes d'arthrite sont peu touchées par ce syndrome.
  • Habitudes et milieu de vie. On pense notamment à la fatigue, au manque de sommeil, à la pollution, aux reflets sur l'écran d'ordinateur, au chlore de la piscine, au maquillage, à la fumée, à l'alcool, à certaines drogues, à la climatisation, aux maisons surchauffées, au port prolongé de lentilles de contact et aux efforts physiques trop intenses.
  • Coups de soleil. Les rayons ultraviolets peuvent brûler les cellules à la surface de l'oeil et provoquer le larmoiement ou une sensation de brûlure.

Conseils pratiques

  • Ne pas négliger une rougeur de l'oeil. C'est un signe que l'oeil a des problèmes, surtout lorsqu'il y a douleur, sécrétions et baisse de la vision. Consultez le plus rapidement possible votre médecin.
  • Éviter les gouttes antibiotiques en vente libre. Elles peuvent causer des infections plus sérieuses. Ces médicaments risquent de créer des résistances aux antibiotiques, rendant le traitement médical plus compliqué. Elles peuvent aussi causer des allergies aux antibiotiques.
  • Ne pas utiliser de vasoconstricteurs. Ce sont des gouttes qui vont rétrécir les vaisseaux sanguins et donner l'impression que l'oeil est blanc et non pas rouge. Lorsque l'effet aura disparu, l'oeil sera encore plus rouge. Les vasoconstricteurs ne font donc que masquer le problème.
  • S'abstenir de se frotter les yeux. Il n'y a rien de pire pour aggraver une irritation.
  • Utiliser des larmes artificielles. Vendues sans ordonnance en pharmacie, ces larmes empêchent l'oeil de sécher, évitent d'endommager la surface de la cornée (l'épithélium) et soulagent des irritations. À utiliser plusieurs fois par jour, au besoin. Préférez des produits qui ne contiennent pas de thimérosal, un agent qui peut causer des conjonctivites allergiques chez certaines personnes.
  • Faire des compresses. Des compresses tièdes ou froides appliquées sur les paupières trois ou quatre fois par jour peuvent faire diminuer l'irritation et la rougeur. En cas de douleur intense, prenez un analgésique.
  • Nettoyer les croûtes. Si vos yeux sont collés le matin au réveil (par la contamination des bactéries qui se sont multipliées durant la nuit, lorsque les yeux sont au repos et que les larmes sont stagnantes dans l'oeil), vous pouvez nettoyer vos cils avec un coton-tige trempé dans du shampooing pour bébés (ce shampooing, très doux, aidera à décoller les cils. Il faut rincer après). certains produits sont spécialement conçus à cet effet (comme le Cil-net). Vous pouvez également les frotter doucement avec une serviette humide. N'oubliez surtout pas de vous laver les mains, afin d'éviter de contaminer d'autres personnes.
  • Utiliser des antihistaminiques. En cas d'allergie, de sensibilité à la fumée, à la pollution ou à d'autres facteurs environnementaux, vous pouvez recourir aux antihistaminiques vendus sans ordonnance en pharmacie. En outre, choisissez des produits pour la maison non parfumés: mouchoirs en papier, savons et détergents pour la lessive.
  • Cligner des yeux. Certaines activités, coudre, travailler à l'ordinateur, sont si absorbantes qu'on peut oublier de cligner des yeux. Pourtant il est essentiel de cligner des yeux, car cela stimule la lubrification de l'oeil et évite les irritations.
  • Reposer ses yeux. Si l'irritation est causée par une fatigue visuelle - des heures passées devant l'ordinateur, par exemple - laissez reposer vos yeux plusieurs fois dans la journée: bougez les yeux en évitant de vous concentrer sur un point, puis fermez-les et massez-vous doucement les tempes. Vous pouvez aussi fixer votre regard sur un crayon que vous déplacerez lentement, latéralement ou devant vous.
  • Pour une bonne nuit de sommeil. S'il vous arrive souvent de vous réveiller les yeux secs et irrités, vous pouvez, le soir, avant de vous mettre au lit, appliquer un onguent qui remplace les larmes. Ce produit, en vente libre en pharmacie, contient de la vaseline et de l'huile minérale, ce qui permet d'hydrater les paupières. En outre, assurez-vous que votre chambre est suffisamment humidifiée; si vous avez un humidificateur, dirigez le bec vers le plafond, l'air y étant plus sec.
  • En cas de coup de soleil. Appliquez une compresse froide sur les yeux et prenez un analgésique. Pour éviter ce genre d'incident, choisissez des lunettes anti-UV. Achetez celles qui protègent même le côté des yeux. Les lunettes sont essentielles si vous avez déjà subi une opération de la cataracte. Portez-les aussi par grand vent. Lorsque vous faites du bateau ou du ski, choisissez des lunettes de soleil polarisées, qui reflètent les rayons du soleil.
  • Faire le ménage de ses cosmétiques. Avec le temps, les cosmétiques se contaminent et risquent de causer des infections. Le maquillage pour les yeux devrait être remplacé tous les six mois. Si vos yeux sont irrités, cessez temporairement de vous maquiller et préférez le maquillage conçu expressément pour les yeux sensibles.
  • Augmenter l'éclairage. Si vos yeux sont souvent irrités sans raison apparente, vérifiez si votre éclairage est suffisant. Des ampoules trop faibles font forcer et fatiguer les yeux, entraînant ainsi une irritation. Recherchez une lumière douce et suffisamment forte pour vous permettre de lire confortablement.
  • Bien ajuster ses lunettes. Des lunettes qui descendent sur le nez forcent les muscles des yeux à travailler deux fois plus fort pour compenser la déviation anormale de l'oeil. De plus, vos verres doivent toujours être bien adaptés à votre vision. Consultez régulièrement votre optométriste.
  • Vérifier ses verres de contact. S'ils sont responsables de l'irritation, ne les portez pas pendant quelques jours. Pour éviter les infections, veillez à bien les nettoyer avec les produits conçus à cette fin. Lors du maquillage, appliquez le fixatif avant de mettre vos lentilles et démaquillez-vous après les avoir enlevées. Si les problèmes persistent, consultez votre optométriste. Les verres de contact à port prolongé peuvent finir par égratigner la cornée et entraîner des infections. Pour prévenir le problème, enlevez-les tous les soirs avant de vous mettre au lit. Par ailleurs, si vous allez dans des endroits poussiéreux, des particules peuvent s'infiltrer sous les verres de contact et irriter l'oeil. Dans ce cas, portez plutôt vos lunettes.

Quand consulter

  • Les larmes artificielles ne vous procurent aucun soulagement.
  • Vous êtes sensible à la lumière.
  • Vous éprouvez de la douleur, vous avez des sécrétions jaunâtres et persistantes, et vous constatez une baisse de vision.
  • Vous avez une sensation de brûlure, une douleur ou un écoulement persistant.
  • Vous avez les paupières gonflées, rouges ou douloureuses.
  • Vous souffrez d'arthrite rhumatismale et de sécheresse de la bouche.
  • Vos lentilles cornéennes vous irritent les yeux.

Examen

Le médecin ou l'optométriste procédera à un examen oculaire complet. Il vérifiera s'il n'y a pas de cause prédisposante qui peut être traitée pour diminuer les symptômes.

Traitement

Selon la cause diagnostiquée, le médecin ou l'optométriste pourra suggérer d'autres types de larmes artificielles ou encore placer un tampon en silicone microscopique dans le conduit lacrymal afin que le peu de larmes produites reste plus longtemps dans l'oeil. Cette intervention est rapide (environ cinq minutes), sans douleur ni inconfort. Le tampon est invisible, n'affecte en rien la vision et doit être porté aussi longtemps que le médecin le jugera nécessaire.

Par contre, un blocage des canaux lacrymaux pourra nécessiter une petite chirurgie.

Quant aux infections, elles seront traitées par des antibiotiques. En cas d'uvéite, on prescrira de la cortisone et un médicament pour dilater la pupille. Le glaucome sera traité par des médicaments qui diminuent la pression de l'oeil. On pourra aussi faire une iridotomie au laser.

Le traitement de l'arthrite rhumatismale aidera à maîtriser le syndrome de Gougerot-Sjören.

Source

  • Auteur : Dr Pierre Blondeau, Ophtalmologiste, Centre Universitaire de Santé de l'Estrie, Sherbrooke
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015