Problème d'audition

Définition

La surdité se manifeste par une baisse de l'acuité auditive ou de la qualité de l'audition, c'est-à-dire une perte de la perception ou de la compréhension des sons. La baisse auditive irréversible concerne plus fréquemment les sons aigus ou de haute fréquence (par exemple les sons produits par une flûte ou un moteur à réaction). Les sons normaux sont ceux de moyenne fréquence (comme la voix), alors que les sons graves sont ceux de basse fréquence (le tonnerre en est un bon exemple).

Les troubles de l'audition sont souvent détectés par les proches de la personne atteinte, qui aura tendance à faire répéter ou à parler fort.
La surdité peut être unilatérale (une seule oreille est atteinte) ou bilatérale (les deux oreilles sont atteintes), réversible ou irréversible, à évolution rapide ou lente, ou elle peut demeurer stationnaire.

Types

Il existe divers types de surdité.

Surdité de conduction

  • Atteinte du conduit auditif externe, du tympan ou de l'oreille moyenne.
  • Autophonie (impression d'entendre sa voix plus fort dans l'oreille atteinte).
  • le plus souvent réversible.

Surdité cochléaire

  • Atteinte de la cochlée, l'organe de l'oreille moyenne qui perçoit les sons.
  • Peut entraîner une baisse bilatérale de la perception des sons aigus dans le cas du vieillissement ou d'une exposition prolongée à des bruits intenses.
  • Peut entraîner une baisse unilatérale des sons graves dans le cas de la maladie de Ménière.
  • Peut entraîner une baisse de tous les sons dans le cas d'une surdité héréditaire ou infectieuse.
  • Atteinte rare de certaines fréquences moyennes, correspondant aux fréquences de la voix. Cela signifie une baisse de la perception des sons normaux
  • Évolution lente et irréversible dans la plupart des cas.
  • Rares cas de surdité subite.
  • indolore.

Surdité par atteinte du nerf auditif

  • Baisse unilatérale ou bilatérale de la perception de tous les sons.
  • Se manifeste surtout par de la difficulté à suivre une conversation (baisse de la compréhension de la parole). On entend mal ce que disent les gens.
  • Lésions le plus souvent irréversibles.
  • Habituellement progressive, subite dans de rares cas.
  • Indolore.

Causes

Surdité de conduction

  • Présence de cire ou d'un corps étranger dans le conduit externe de l'oreille.
  • Otite externe. Cette forme d'otite (l'otite du baigneur par exemple) se manifeste par une douleur aiguë, l'enflure du conduit auditif externe et un écoulement de pus.
  • Otite moyenne. Cette infection de l'oreille moyenne se traduit par une accumulation de liquide derrière le tympan, accompagnée d'une douleur aiguë dans l'oreille malade, de fièvre et parfois d'écoulement de pus.
  • Traumatismes de l'oreille moyenne. Ils sont dus à la différence entre la pression qui existe dans l'oreille moyenne et la pression extérieure. Par exemple, on peut se perforer le tympan en pratiquant des sports comme la plongée en apnée et le parachutisme, ou à la suite d'un traumatisme extérieur, comme un coup sur l'oreille ou dans l'oreille (introduction d'un objet ou d'un coton-tige, par exemple). Dans certains cas, il peut y avoir un écoulement de sang.
  • Otosclérose. Il s'agit d'une maladie héréditaire entraînant la diminution de la mobilité d'un osselet, l'étrier, qui se manifeste chez 0,4 % de la population, surtout chez les femmes.
  • Tympanosclérose. L'épaississement important du tympan peut être héréditaire ou lié à des infections répétées de l'oreille moyenne. Elle entraîne une surdité irréversible.

Surdité cochléaire

  • Vieillissement de l'oreille dans la plupart des cas.
  • Origine familiale ou congénitale, comme pour les sourds-muets.
  • Exposition répétée à des bruits de haute intensité à des bruits de haute intensité. Des bruits d'usine, des coups de feu, de la musique forte ou même un cri perçant peuvent entraîner une baisse auditive progressive (voir encadré).
  • Mauvaise utilisation d'un baladeur (voir encadré).
  • Infection virale. Une infection virale comme le zona (qui est la réactivation du virus de la varicelle) ou l'herpès produit des vésicules ou des plaies autour de l'oreille et provoque une surdité rarement réversible.
  • La maladie de Ménière. Cette maladie chronique se manifeste par des accès brusques et réguliers de vertiges, accompagnés de bourdonnements d'oreille, de surdité et, parfois même, de nausées et de vomissements. Cela résulte d'une augmentation de la pression de l'endolymphe, le liquide naturel qui se trouve dans l'oreille interne.
  • Maladies infectieuses. Dans de très rares cas, la syphilis, la rougeole, la rubéole et même la chlamydiose entraînent une surdité lorsque l'infection généralisée atteint l'oreille moyenne.
  • L'otosclérose cochléaire. Cette maladie, qui se traduit par une croissance anormale d'os dans l'oreille interne, affecte surtout les jeunes adultes.
  • Certains antibiotiques de la famille des aminoglycosides, comme la gentamicine et la tobramycine, qui sont utilisés dans le traitement de graves infections.
  • Infection bactérienne. La surdité peut être causée par la présence de bactéries dans l'oreille interne ou simplement par la diffusion, à partir de l'oreille moyenne, de substances toxiques produites par les bactéries.
  • Traumatismes, tumeurs, bruits extrêmement forts. La surdité subite est habituellement causée par des saignements de l'oreille à la suite d'un traumatisme, comme un coup de poing sur l'oreille. Elle peut aussi se produire s'il y a une tumeur dans l'oreille (la masse se développe et envahit la cochlée) ou s'il y a eu exposition à des bruits de haute intensité. Des coups de canon, une bombe qui explose sont des exemples de bruits assez forts pour entraîner une surdité cochléaire subite.
  • Causes inconnues. Certains cas de surdité subite n'ont pas de cause précise (ils ont vraisemblablement une origine vasculaire ou infectieuse); ils sont réversibles dans 50% à 75% des cas.

Surdité par atteinte du nerf auditif

  • Sectionnement du nerf auditif associée à une fracture du crâne, surdité parfois irréversible.
  • Tumeurs bénignes qui compriment le nerf auditif, surdité souvent réversible.
  • Vieillissement, qui entraîne une surdité progressive et irréversible.
  • Cause inconnue, dans certains cas.

Conseils pratiques

Prendre soin des oreilles en douceur. Si vous avez du cérumen dans une oreille et si votre tympan n'est pas perforé, vous pouvez déposer, à l'aide d'un compte-gouttes, trois à quatre gouttes d'huile minérale (vendue en pharmacie) à la température du corps. L'huile d'olive, d'amande douce ou du Baby's Own peuvent aussi faire l'affaire. Au bout de 15 minutes, laissez sortir la cire ramollie et nettoyez l'oreille sans vous servir d'un applicateur ni d'un coton-tige, car ceux-ci repoussent le cérumen dans le fond du conduit et peuvent irriter ou laisser des dépôts d'ouate. Répétez ce geste tous les jours pour déloger un bouchon de cire ou une fois par mois à titre de prévention si vous êtes sujet à ce problème.

Réchauffer l'oreille. Si vous pensez que votre enfant souffre d'une otite moyenne vous pouvez, en plus de lui donner des analgésiques, appliquer de la chaleur sur son oreille pour soulager la douleur. Il suffit de poser une serviette chaude, mais non brûlante, sur l'oreille ou d'appuyer simplement sa tête contre votre poitrine. Consulter un médecin.

Faire de l'exercice pour diminuer les vertiges. Si vous souffrez de la maladie de Ménière, des exercices comportant des mouvements lents de la tête réduiront l'intensité des vertiges.

Se protéger du bruit. Si vous travaillez dans le bruit, vous pouvez vous protéger les oreilles en portant des bouchons qui diminuent le niveau sonore de 30 à 40 décibels. Vous pouvez aussi porter des protège-oreilles qui recouvrent entièrement les oreilles. Les protège-oreilles permettent d'entendre, mais coupent les sons trop forts.

Attention à la quinine ! La quinine, qui est prescrite à l'occasion de certains voyages pour la prévention de la malaria, de même que l'aspirine, peuvent donner des acouphènes et, dans de rares cas, affecter l'audition. Avant d'en prendre, parlez-en à votre médecin.

Surveiller attentivement l'ouïe des enfants. Si vous craignez que votre enfant n'entende mal, faites-le examiner par un médecin. Un dépistage précoce et un traitement immédiat peuvent éviter des troubles d'apprentissage.

Éviter les situations dangereuses. La surdité peut empêcher d'entendre une alarme ou de prendre conscience d'un danger immédiat. Si vous souffrez de la maladie de Ménière, il est conseillé de ne pas faire de travaux exigeant d'avoir de l'équilibre pendant la durée de la crise. Même si vous n'avez pas eu de vertiges lors des crises précédentes, cela pourrait se produire subitement.

Quand consulter

  • Vous pensez que vous avez une otite ou votre enfant souffre d'une oreille.
  • Vous constatez une baisse rapide de votre audition dans une seule oreille.
  • Vous faites répéter vos proches ou ceux-ci vous disent que vous parlez fort.
  • La baisse de votre audition nuit à vos activités.
  • Vous éprouvez des nausées et vous avez des vertiges.
  • Vous craignez que votre enfant n'entende mal.
  • Même dans les cas qui semblent moins urgents, il faut consulter un médecin.

Examen

Le médecin notera les symptômes et soumettra le patient à un examen physique, incluant un examen des oreilles. S'il note des problèmes d'équilibre, il recherchera des mouvements anormaux des yeux, comme des mouvements saccadés, qui peuvent se produire lorsque le centre de l'équilibre est affecté par une maladie. Il évaluera aussi le fonctionnement des nerfs crâniens en demandant au patient de faire certains mouvements spécifiques, afin d'exclure tout risque d'affection cérébrale (par exemple une tumeur).

Dans le cas d'un bouchon de cérumen ou d'un problème simple, le médecin pourra traiter le patient immédiatement. Pour un problème plus complexe, il pourra demander une investigation plus poussée: test d'audition, évaluation du système d'équilibre, radiographies, consultation en neurologie.

Traitement

Surdité de conduction

  • Présence de cire ou d'un corps étranger
    Un corps étranger ou un bouchon de cérumen doivent être enlevés. Le médecin peut enlever le bouchon de cire en introduisant un peu d'eau tiède dans le conduit de l'oreille ou en utilisant une curette.
  • Otites externe et moyenne
    L'otite externe se traite par un antibiotique local et l'otite moyenne, par un antibiotique oral. Dans certains cas, le médecin pratique une petite incision du tympan. Lorsque la personne fait des otites à répétition ou que le liquide ne s'élimine pas avec la prise de médicaments, on place parfois un tube dans l'oreille, à travers le tympan.
  • Traumatisme de l'oreille moyenne
    Si un tympan est perforé, le médecin traite l'infection s'il y a du pus dans l'oreille ou si le milieu dans lequel s'est produite la perforation est contaminé (par exemple à la suite d'une plongée sous-marine). Dans le cas où l'audition est menacée ou s'il y a risque d'infection grave, on peut réparer le tympan en pratiquant une tympanoplastie (greffe sur la perforation du tympan). Si les osselets sont endommagés et si la perte auditive est importante, on réparera les osselets.
  • Otosclérose
    Dans un cas d'otosclérose, il faudra procéder à une intervention chirurgicale qui consiste à remplacer l'étrier par un piston de métal ou de plastique.
  • Tympanosclérose
    Le seul traitement possible pour cette affection est la tympanoplastie, une intervention chirurgicale qui consiste à reconstruire le tympan et les osselets. Mais cette intervention est rarement pratiquée pour ce problème, car les chances de retrouver l'audition sont faibles.

Surdité cochléaire

  • Vieillissement et origine congénitale
    La surdité cochléaire congénitale ou due au vieillissement ne se traite pas. Si la personne ne peut plus comprendre une conversation normale, on lui recommandera de porter un appareil auditif pour amplifier les sons.
  • Infection virale
    Un agent antiviral peut être prescrit lorsqu'une infection virale est responsable du problème.
  • Maladie de Ménière
    Quelques traitements parviennent parfois à limiter les sensations auditives. Un régime faible en sel et des diurétiques peuvent être recommandés pour régulariser la pression de l'endolymphe. Au besoin, le médecin peut pratiquer une injection de gentamicine à travers la membrane du tympan. En drainant l'endolymphe, cet antibiotique réussit parfois à diminuer les symptômes. Ce traitement très courant se fait sous anesthésie locale et il est bien toléré par les patients. On peut aussi procéder à une chirurgie pour sectionner le nerf vestibulaire, ce qui aura sensiblement les mêmes résultats.
  • Maladies infectieuses
    Il n'existe pas de traitement curatif pour la perte auditive causée par ces maladies.
  • Otosclérose cochléaire
    On peut arrêter la progression de l'otosclérose cochléaire grâce à un traitement à base de fluor.
  • Certains antibiotiques
    Il n'existe aucun traitement pour enrayer l'effet des antibiotiques sur l'audition. Dans la plupart des cas, les problèmes d'audition seront permanents.
  • Infection bactérienne
    Le médecin prescrira un antibiotique dont la durée d'utilisation dépendra de la gravité de l'infection. Dans certains cas, on pourra demander un prélèvement d'oreille ou une culture sanguine afin d'identifier la bactérie responsable de l'infection.
  • Traumatismes, tumeurs, bruits extrêmement forts
    La surdité pourra être réversible, selon l'importance des dommages et les traitements possibles.
  • Causes inconnues
    Dans les cas de cause incertaine, le médecin peut prescrire un vasodilatateur à fortes doses, de la cortisone et certains anti-inflammatoires. C'est parfois efficace.

Surdité par atteinte du nerf auditif

  • Sectionnement du nerf auditif
    Aucune chirurgie ne permet de réparer un nerf auditif sectionné. Il faut savoir que si le sectionnement est franc et net, la surdité est irréversible.
  • Tumeur bénigne
    La présence d'une tumeur ne nécessite pas toujours un traitement. La tumeur peut cesser spontanément de grossir, ce qui ne signifie toutefois pas que le problème d'audition va s'améliorer. Il peut rester stationnaire. Dans d'autres cas, la croissance de la tumeur peut être stoppée par une radiothérapie localisée, ou bien le chirurgien pourra enlever la tumeur. L'ablation de la tumeur est la meilleure façon de retrouver son audition.

Source

  • Auteur : Dr Bernard Sévigny, Oto-rhino-laryngologiste, Hôtel-Dieu de Lévis
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015