Rhume et grippe

Définition

Le rhume et la grippe sont des maladies que l'on confond souvent. Toutes deux sont des infections virales, mais causées par des virus de familles différentes et ayant des manifestations distinctes.

En général, le rhume donne des symptômes plutôt bénins et se résorbe spontanément après quatre ou cinq jours. La grippe, moins fréquente, est plus grave et peut même entraîner des décès chez les personnes âgées, handicapées ou qui ont une maladie chronique.

En l'absence de complications, elle disparaît dans les cinq à dix jours. Ces maladies sont toutes deux contagieuses.

Symptômes

En voici les principaux symptômes:

Rhume:

  • congestion nasale;
  • mal de gorge;
  • toux légère.

Grippe:

  • maux de tête;
  • fièvre;
  • toux, expectorations;
  • courbatures musculaires;
  • fatigue générale.

Causes

Rhume
Rhinovirus. Ils se localisent surtout au niveau du nez et de la gorge.

Grippe
Virus influenzae, type A, B ou C. Ces virus entrent dans le sang et peuvent se répandre partout dans l'organisme, entraînant l'apparition de symptômes généralisés.

Conseils pratiques

  • Prendre des médicaments. Le paracétamol, l'aspirine ou l'ibuprofène sont efficaces pour soulager le mal de tête, le mal de gorge, les courbatures et pour faire baisser la fièvre. Attention: chez les enfants, l'aspirine ou les médicaments contenant de l'aspirine augmentent les risques de développer le syndrome de Reye, un trouble neurologique grave. Utilisez plutôt de le paracétamol.
  • Recourir aux décongestionnants. Les vaporisateurs nasaux sont efficaces pour le rhume pendant une courte période. Utilisés plus de six jours, ils risquent d'irriter et d'obstruer les muqueuses du nez, causant une rhinite médicamenteuse (congestion nasale chronique). Il existe des décongestionnants en comprimés ou en sirop. Essayez également ces trucs maison: prendre une longue douche
    à l'eau chaude, respirer de la vapeur d'eau bouillante, boire des boissons chaudes; l'humidité ainsi créée dégagera les voies respiratoires.
  • Choisir le sirop approprié. Plusieurs sirops offrent deux médicaments dans un même produit (expectorant et décongestionnant, décongestionnant et antitussif, etc.) Leur efficacité est souvent limitée. Préférez plutôt ceux à action unique pour soulager le symptôme qui vous incommode le plus: antitussif pour la toux, décongestionnant pour la congestion nasale, etc. Demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.
  • Se reposer. Si vous le pouvez, prenez congé quelques jours et couchez-vous. Vous vous rétablirez plus rapidement et vous éviterez de contaminer les autres.
  • Bien s'hydrater. Buvez beaucoup de liquides pour liquéfier les sécrétions nasales afin de les évacuer plus facilement. En outre, cela préserve de la déshydratation causée par la fièvre.
  • Manger légèrement. Si vous avez la grippe, vous n'avez sûrement pas beaucoup d'appétit. Soupes légères, bouillons et consommés, pain grillé nature, bananes, compotes de pommes, fromage blanc, riz bouilli et autres aliments légers et faciles à avaler sauront vous satisfaire.
  • Prendre soin de soi. On aime bien se dorloter lorsqu'on est enrhumé ou grippé. Sucer des pastilles pour la gorge, relaxer avec un coussin chauffant, se faire frictionner avec un onguent camphré, tremper les pieds dans l'eau chaude, surélever la tête du lit pour mieux respirer, se faire masser, tout cela peut soulager et contribuer à une guérison rapide.
  • Protéger son nez. À force de se moucher, on peut meurtrir le nez. Lubrifiez-le avec un peu de crème hydratante ou de vaseline.
  • Humidifier la chambre ? On a l'habitude d'installer un humidificateur dans la chambre à coucher pour atténuer la toux, les maux de gorge et la congestion nasale. Cette pratique n'est pas contre-indiquée, mais sachez toutefois qu'elle suscite des débats au sein de la communauté médicale, car son efficacité n'est pas prouvée. Assurez-vous que l'humidité relative ne dépasse pas 40 %.
  • Se gargariser à l'eau salée. Faites dissoudre 5 ml de sel dans un demi-litre d'eau chaude. Pour les maux de gorge et pour se débarrasser des sécrétions, gargarisez-vous avec cette solution, qui correspond à peu près au pH des tissus de l'organisme. Mais ne l'avalez pas; elle contient beaucoup trop de sel.
  • S'abstenir de contaminer les autres. Comme vous êtes contagieux, lavez-vous les mains souvent et ne buvez pas dans le verre des autres. Évitez les foules et les embrassades.

Quand consulter

  • La grippe se prolonge au-delà de sept jours. Si vous êtes une personne à risque, vous devez aller consulter dans les 48 heures.
  • Les symptômes vont en s'intensifiant.
  • Vous ressentez des douleurs à la poitrine.
  • Vous avez des expectorations verdâtres.

Examen

Le médecin procède à un examen physique complet pour vérifier si le rhume ou la grippe n'ont pas entraîné de complications.

Traitement

Aucun traitement antibiotique ne peut être utilisé, car la grippe et le rhume sont des infections virales et les antibiotiques n'ont aucun effet sur les virus. En l'absence de complications, le médecin suggérera d'attendre encore un peu. Dans la plupart des cas, l'organisme peut combattre l'infection. Si nécessaire, on prescrit un médicament antiviral spécifique à la grippe causée par le virus influenzae.

Pour être efficace, ce traitement doit être prescrit dans les 48 h suivant le début des symptômes. Si une complication survient (bronchite, pneumonie, sinusite ou otite de l'oreille moyenne), le médecin prescrira des antibiotiques, car ce sont des bactéries qui causent ces complications.

Source

  • Auteur : Dr Michel Turgeon, Omnipraticien
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015