Strabisme

Définition

Le strabisme est une déviation d'un oeil par rapport à l'autre, causée par un déséquilibre des tensions des muscles des yeux, c'est-à-dire les muscles extraoculaires qui permettent de tourner et d'aligner les yeux.

Pour plusieurs, le strabisme est surtout un problème de nature esthétique qui doit être corrigé. Or, le strabisme non traité entraîne généralement des conséquences graves pour la vision. En effet, chez les personnes dont les yeux sont bien alignés, chaque oeil transmet une image distincte au cerveau, et celui-ci les fusionne en une seule image. C'est la vision binoculaire. Chez les strabiques, les cellules responsables de la vision binoculaire sont généralement touchées, car les yeux ne sont plus alignés. Le cerveau ne peut fusionner les deux images qu'il reçoit. Par conséquent, la personne strabique voit double.

Chez le jeune enfant, pour éviter cette vision double, le cerveau utilise un seul oeil et ne reçoit ainsi qu'une image. L'oeil négligé peut devenir paresseux, ou amblyope, et la personne strabique peut perdre presque complètement la vision de cet oeil.

Le strabisme peut être présent à la naissance (strabisme congénital), mais il peut aussi apparaître après l'âge d'un an (strabisme acquis).

Types

Il existe plusieurs formes de strabisme:

Strabisme convergent

  • déviation de l'oeil (ou des deux yeux) vers le nez;
  • représente 90 % de tous les cas de strabisme;
  • peut être congénital;
  • s'il est acquis, il apparaît généralement avant l'âge de trois ans.

Strabisme divergent

  • déviation d'un oeil vers l'extérieur, tandis que l'autre regarde devant;
  • peut toucher les deux yeux en alternance chez l'enfant;
  • rarement congénital;
  • strabisme acquis, généralement observé après l'âge d'un an;
  • déviation de l'oeil plus manifeste lorsque l'enfant est distrait ou fatigué et, surtout, lorsqu'il regarde au loin, par exemple lorsqu'il regarde la télévision (la plupart du temps, il a les yeux droits, par exemple, lorsqu'il regarde ses doigts ou son biberon);
  • déviation de l'oeil vers l'extérieur habituellement intermittente, ce qui a l'avantage de maintenir la fonction de chaque oeil et de préserver la vision binoculaire.

Strabisme vertical

  • déviation d'un oeil vers le haut ou vers le bas, tandis que l'autre, normal, regarde devant;
  • forme rare de strabisme;
  • généralement associé à un strabisme convergent ou divergent.

Pseudostrabisme

  • impression de strabisme convergent, surtout lorsque l'enfant regarde de côté, causée par une racine du nez trop large;
  • fausse impression ayant tendance à diminuer avec la croissance du visage.

Symptômes

Causes

  • Hérédité. Elle est la cause de la majorité des cas de strabisme.
  • Cause inconnue. Il est possible qu'un bébé soit atteint de strabisme même si aucun cas connu n'a été trouvé dans la famille. Dans ce cas, les descendants seront plus susceptibles d'être atteints de strabisme.
  • Myopie, hypermétropie ou astigmatisme non corrigés. Sans qu'ils soient la cause du strabisme, la présence de l'un ou de l'autre de ces troubles de la vision peut aggraver l'angle de déviation d'un strabisme existant chez un enfant plus âgé ou chez un adulte.
  • Cécité ou perte tardive de la vision. La perte de vision d'un oeil chez l'adulte entraîne habituellement une lente déviation de cet oeil vers l'extérieur (strabisme divergent), puisqu'il n'est plus relié à l'autre par la vision binoculaire.
  • Chez l'enfant, c'est plutôt un strabisme convergent que l'on observe dans des cas de perte de vision d'un oeil, telle que celle entraînée par une cataracte dans un oeil (opacité totale ou partielle du cristallin), une taie cornéenne (tache opaque de la cornée, constituée par une cicatrice à la suite d'une inflammation ou d'un traumatisme), une chorio-rétinite (inflammation de la membrane de l'oeil et de la rétine), une atrophie optique, une malformation congénitale ou une tumeur de la rétine (rétinoblastome).
  • Paralysie des muscles des yeux. Elle peut être due, entre autres, au diabète, à une tumeur cérébrale, à une hypertension intracrânienne, à la sclérose en plaques ou à une autre maladie neurologique, ou encore à une infection virale.

Conseils pratiques

  • Faire le test de l'occlusion. Comme parent, un test simple pour détecter un oeil amblyope chez votre enfant dès l'âge de six mois est de lui couvrir un oeil de la main tout en lui montrant un objet qui l'intéresse, puis de répéter le geste pour l'autre oeil. Si l'occlusion d'un oeil entraîne une vive réaction (gesticulations, cris), il est possible que l'oeil découvert soit amblyope. Votre enfant devrait alors être vu rapidement par un médecin.
  • Ne pas s'inquiéter des déviations oculaires passagères survenant chez le nourrisson. Chez les bébés, avant l'âge de six mois, il est fréquent d'observer une déviation passagère des yeux, divergente ou convergente. Ce léger problème de coordination, considéré comme normal, peut survenir lorsque l'enfant s'endort ou qu'il est nourri au biberon. Les yeux peuvent alors être à demi-fermés, et l'on peut observer une tendance des yeux à dévier. Cette déviation disparaît lorsque l'enfant est bien réveillé.
  • Observer des photographies. Examinez les photos de votre enfant et plus particulièrement la position des reflets lumineux créés par le flash dans les yeux. Des reflets lumineux non symétriques indiquent que votre enfant fait peut-être du strabisme.
  • Réfléchir à ses antécédents familiaux. Si des cas de strabisme sont connus dans la famille, votre enfant présente un risque plus élevé de devenir strabique et devrait être suivi de près. Faites examiner ses yeux même si vous n'avez encore rien remarqué d'anormal à cet égard.
  • Se montrer critique envers les traitements alternatifs. De nombreux pseudothérapeutes peuvent prétendre éviter une chirurgie à votre enfant et guérir le strabisme par des moyens contestables, tels que des manipulations crâniennes. Demandez-vous si la communauté scientifique accorde du crédit à un type de traitement particulier avant d'y soumettre votre enfant.

Quand consulter

  • Vous remarquez que votre bébé louche en permanence d'un oeil ou des deux yeux (à distinguer des déviations oculaires passagères du nourrisson), et cela, dès ses premiers mois de vie.
  • Vous avez à plusieurs reprises fait le test de l'occlusion avec votre enfant, et les résultats vous inquiètent.

Examen

Le médecin procède à un examen complet des yeux, incluant un examen du fond de l'oeil après dilatation des pupilles. Il évalue le strabisme en vérifiant l'alignement oculaire. Il évalue aussi la qualité de la vision et il recherche la présence d'une amblyopie.

Traitement

Dans les strabismes acquis, le médecin fait d'abord une correction optique de l'astigmatisme, de l'hypermétropie ou de la myopie de l'enfant strabique s'il y a lieu. S'il y a amblyopie, elle est traitée par l'occlusion du bon oeil (voir l'encadré).

Dans beaucoup de cas, les verres correcteurs hypermétropes peuvent suffire à corriger le strabisme. Le jeune âge de l'enfant n'est pas un obstacle au port de lunettes si la monture est appropriée. Si les yeux se redressent grâce au port de verres correcteurs, une intervention chirurgicale est contre-indiquée. Si les yeux ne sont redressés que de façon partielle, il est nécessaire de procéder à une intervention chirurgicale pour corriger la déviation qui persiste malgré les verres correcteurs. Le port de verres correcteurs est maintenu après la chirurgie, sinon, un strabisme convergent peut persister.

Le traitement devrait avoir lieu avant l'entrée à l'école, afin de ne pas perturber la scolarité de l'enfant et de le mettre à l'abri des moqueries de ses petits camarades.

Strabisme convergent congénital
La correction chirurgicale s'impose habituellement. Il est recommandé que l'intervention soit pratiquée entre l'âge de six mois et d'un an afin que l'enfant puisse bénéficier d'une vision binoculaire. La chirurgie, pratiquée sous anesthésie générale, consiste à affaiblir les muscles droits internes qui amènent les yeux vers l'intérieur.

Strabisme divergent
Comme la déviation est intermittente, on peut retarder le traitement quelque temps puisque les éléments de la vision normale sont conservés. L'intervention chirurgicale est généralement réalisée entre l'âge de trois ans et de cinq ans. Elle consiste à affaiblir les muscles droits externes qui amènent les yeux vers l'extérieur.

Strabisme vertical
Comme il leur est généralement associé, le strabisme vertical disparaît lorsque l'on traite le strabisme convergent ou divergent.

Pseudostrabisme
Il n'exige aucun traitement. Cette impression de strabisme disparaît au fur et à mesure que l'enfant grandit.

Source

  • Auteur : Dr Jean-Louis Jacob, Ophtalmologiste
  • Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001
  • Dernière modification le 19-10-2015