Yeux exorbités (exophalmie)

Définition

On définit l'exophtalmie, ou le fait d'avoir les yeux exorbités, comme une saillie anormale du globe oculaire hors de l'orbite. L'exophtalmie est souvent accompagnée de diplopie (vision double). Comme les paupières ne se ferment plus complètement lors du clignement, les yeux deviennent rouges et secs, sensibles à la lumière (photophobie) et parfois douloureux. Dans certains cas, ils sont déplacés vers le bas, vers le haut ou vers les côtés. L'exophtalmie peut donner l'impression d'un regard fixe.

L'exophalmie peut toucher les deux yeux (surtout dans les cas de maladie ou si elle est d'origine congénitale) ou même un seul oeil (lorsqu'il y a eu traumatisme, kyste ou tumeur).

Causes

  • Dysfonctionnement thyroïdien (maladie de Basedow). Des troubles thyroïdiens peuvent avoir une répercussion sur les tissus et sur les muscles situés derrière les yeux, et causer leur inflammation. Il arrive parfois qu'un seul oeil soit touché.
  • Origine congénitale. Un seul oeil ou les deux yeux sont naturellement plus grands ou, encore, les deux côtés du visage ne sont pas symétriques.
  • Traumatisme de l'oeil ou du visage (tel qu'une fracture de l'orbite ou de l'os de la joue). Cela provoque un hématome (épanchement de sang) à l'intérieur de l'orbite, ce qui fait saillir l'oeil.
  • Forte myopie. Les sujets atteints de myopie importante présentent une augmentation du volume des yeux.
  • Inflammation des sinus (sinusite).
  • Présence d'un kyste ou d'une tumeur derrière l'oeil.

Conseils pratiques

  • Ne pas utiliser de gouttes pour " blanchir " les yeux. Si vos yeux sont rouges, ce type de gouttes ne constitue pas toujours le traitement idéal à cause de ses effets indésirables sur la tension artérielle et le rythme cardiaque. L'emploi de tels produits risque de masquer un symptôme de vasodilatation.
  • Ne pas recourir aux diachylons pour maintenir les yeux clos. Les diachylons risquent de céder et de se retrouver dans vos yeux.
  • Sortir les photos ! Extirpez de vos tiroirs des photos de vous prises récemment et d'autres qui ont été prises il y a quelques années. Leur examen permettra au médecin d'établir depuis combien de temps vous souffrez d'exophtalmie et de déterminer si le problème est congénital ou récent.
  • Appliquer des larmes artificielles et de l'onguent. Comme les yeux sont légèrement sortis de leur orbite, les paupières ne se ferment plus complètement et ne peuvent hydrater suffisamment les yeux. Comme solution palliative, les ophtalmologistes suggèrent l'emploi, pendant la journée, de larmes artificielles ou d'un onguent (que l'on applique dans l'oeil à l'aide du tube). Ces produits sont en vente libre dans les pharmacies. Avant de vous coucher pour la nuit, utilisez l'onguent de préférence. Il sera absorbé plus lentement et il aura donc un effet prolongé.
  • Porter des verres fumés. Ils protégeront vos yeux du vent et de la lumière éblouissante tout en camouflant leur saillie.
  • Ne pas recourir à l'" oeil de pirate ". On peut être tenté de l'utiliser pour camoufler un oeil exorbité, mais il faut savoir que les couvre-oeil retenus par des bandes élastiques exercent une pression désagréable sur l'oeil et sur le pourtour de l'oeil. Utilisez plutôt des verres fumés.
  • Ajouter un second oreiller pour dormir. Si vos paupières sont gonflées, trouvez des moyens de dormir la tête surélevée. Placez deux oreillers sous votre tête ou relevez la tête de votre lit à l'aide de morceaux de bois ; cela peut réduire l'accumulation d'eau dans vos paupières pendant la nuit.
  • Réduire la consommation de certains aliments. Pour réduire l'accumulation d'eau dans vos paupières, éliminez de votre alimentation le sel et le sucre, qui ont pour effet d'augmenter la rétention d'eau. Faites la même chose avec les mets épicés, sucrés et salés.

Quand consulter

  • Vos yeux sont rouges et douloureux.
  • Vous notez une baisse de votre vision ou vous voyez double.
  • Vous remarquez que vos yeux sont exorbités ou votre entourage vous le fait remarquer.
  • Vos yeux sont exorbités, mais vous n'avez aucun autre symptôme (consultez un ophtalmologiste afin d'établir les causes de votre exophtalmie).

Examen

Le médecin tentera d'abord d'évaluer le degré de l'exophtalmie par la simple inspection, notamment en examinant la saillie du globe de profil et en constatant le changement qui en résulte dans le regard ou la physionomie. Si un seul oeil semble atteint, il vérifiera, à l'aide d'une règle spéciale (exophtalmomètre), le degré d'exophtalmie de cet oeil par rapport à l'autre.

Puis il recherchera les signes oculaires caractéristiques des troubles thyroïdiens (rétraction des paupières, congestion des muscles) et il vérifiera l'état de sécheresse des yeux. Il palpera la région des yeux avec les mains à la recherche d'un kyste. Il palpera la région des yeux avec les mains à la recherche d'un kyste. Il demandera, dans la plupart des cas, un bilan radiologique afin de vérifier la présence d'une sinusite ou de tissu anormal derrière l'oeil.

Traitement

Dysfonctionnement thyroïdien (maladie de Basedow)
Le médecin procédera à un examen plus poussé de la fonction thyroïdienne. Le traitement comprend des médicaments ou de l'iode radioactif, selon le cas. En attendant son complet rétablissement, le patient pourra faire usage de gouttes ou d'onguents pour soulager la sécheresse de ses yeux.

Origine congénitale et traumatisme de l'oeil ou du visage
On pourra recourir à la chirurgie esthétique ou encore à des techniques de maquillage. La chirurgie permet d'obtenir de bons résultats en atténuant grandement l'exophtalmie. Le chirurgien peut pratiquer une décompression de l'orbite, c'est-à-dire qu'il enlève de l'os pour permettre aux yeux de reprendre leur place à l'intérieur de l'orbite, ou il peut procéder au relâchement de la rétraction des paupières. Si le patient souffre d'une vision double, cette anomalie est corrigée pendant la chirurgie et ne laisse pas de séquelles.

Forte myopie
Le port de certains types de verres correcteurs ainsi que des techniques de maquillage peuvent rendre l'exophtalmie moins apparente.

Inflammation des sinus (sinusite)
Le médecin prescrira des antibiotiques dans le cas d'une sinusite infectieuse, et des antihistaminiques ou des corticoïdes par voie nasale s'il s'agit d'une sinusite allergique.

Présence d'un kyste ou d'une tumeur derrière l'oeil
Le traitement consiste généralement à faire appel à la chirurgie pour enlever la masse. Parfois, la radiothérapie est indiquée (dans le cas d'un lymphome). Plus rarement, le médecin pourra prescrire un traitement oral à base de cortisone.

Source

  • Auteur : Dr Francine Mathieu-Millaire, Ophtalmologue, Hôpital Maisonneuve-Rosemont, Montréal
  • Source : Guide familial des symptômes sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2005
  • Dernière modification le 19-10-2015