Les sources des rayonnements ionisants naturelles et artificielles

Sources naturelles

Environ 2/3 de l'exposition aux rayonnements ionisantsest de source naturelle. Les sources naturelles de rayonnements ionisants sont:
  • Le rayonnement cosmique
    Il provient de l’espace et augmente rapidement avec l’altitude: la dose reçue par un montagnard habitant à 1.000 mètres d’altitude est supérieure de 20% à celle reçue par une personne habitant au bord de la mer.
  • Le rayonnement terrestre ou tellurique
    L’être humain est exposé en permanence à ce rayonnement provenant du sol qui se retrouve également dans les matériaux de construction des bâtiments obtenus à partir de matériaux extraits du sol.
  • La radioactivité de l'air: le radon
    Ce gaz naturel radioactif est inodore, incolore et inerte. Il est la principale source d’exposition naturelle suite à la désintégration de l’uranium naturellement présent dans la couche terrestre (sols, roches et eau).
  • Le radioactivité du corps humain

    Le corps humain est radioactif du fait que l’être humain mange, boit et respire des substances radioactives qui sont naturellement présentes dans son environnement. Ces substances sont continuellement absorbées par le corps humain et intègrent ses tissus, organes et os.

    Un corps humain typique contient approximativement 40gr de potassium.
    Environ 1/1000 de ces 40gr est du potassium-40, un isotope radioactif du potassium.

    Le rayonnement du corps humain est de l’ordre de 120 Bq/kg, soit de 8.400 Bq pour une personne de 70 kg.

Sources artificielles

Environ 1/3 de l’exposition aux rayonnements ionisants provient de source artificielle. 

Les sources d’exposition artificielle sont:

  • d'origine médicale

    Les examens d’imagerie médicale (la radiologie et la médecine nucléaire) et les traitements médicaux comme la radiothérapie utilisent les rayonnements ionisants et représentent la plus grande part de l’exposition artificielle.

  • d'origine non-médicale

    Certaines applications dans le domaine industriel, les installations nucléaires et les retombées anciennes représentent une faible part de l’exposition artificielle aux rayonnements ionisants.

Sources de la radioactivité

  • Dernière modification le 20-09-2016