Risques liés aux rayonnements ionisants

Les risques des rayonnements ionisants dépendent de la dose de rayonnement reçue. On distingue:

  • les effets à fortes doses,
  • les effets à faibles doses.

Effets à fortes doses

Les rayonnements à fortes doses peuvent rapidement entraîner des lésions tissulaires. Ces lésions ne peuvent apparaître que si une certaine dose est dépassée. La gravité des lésions augmente avec la dose de rayonnement. On mesure la dose en « Gray » et on parle d’effets « déterministes ».

Effets à faibles doses

Les rayonnements à faibles doses peuvent provoquer des effets à long terme. Les effets n’apparaissent pas systématiquement, mais la probabilité d’avoir des effets à long terme augmente avec la dose reçue.

On mesure la dose en « milli-Sievert » et on parle d’effets « stochastiques ». Les effets principaux à faibles doses sont:

  • le risque de cancers,
  • les effets héréditaires.

Risque de cancer

Doses supérieures à 100 milli-Sievert

Quand les doses sont supérieures à 100 milli-Sievert, de nombreuses études scientifiques ont prouvé avec certitude que les rayonnements ionisants sont cancérigènes pour l’homme.

De nos jours, on admet que le risque de cancer radio-induit est d’environ 5% par Sievert pour des doses élevées. En moyenne, on risque d’observer 5 cancers supplémentaires (dus au rayonnement) dans le cas où 100 personnes auraient été exposées à une dose de 1000 milli-Sievert.


Doses inférieures à 100 milli-Sievert

Quand les doses sont inférieures à 100 milli-Sievert, les études scientifiques n'ont pas pu démontrer avec certitude que les rayonnements ionisants ont un effet cancérigène chez l'homme. Le problème principal de ces études est que le cancer est une maladie assez courante dans notre population (apparition spontanée) et qu'il est extrêmement difficile de mettre en évidence les cas de cancers induit par le rayonnement devant les nombreux cas de cancers spontanés (qui apparaissent sans cause évidente).


De nos jours, on considère que le risque existe même pour les très faibles doses, et qu’il est proportionnel avec la dose reçue, avec environ 0,005% de risque de cancer radio-induit par milli-Sievert.

Risque d'effets héréditaires

L'irradiation des parents risque d'engendrer une augmentation des maladies génétiques héréditaires sévères dans les générations suivantes.

Les rayonnements ionisants peuvent entraîner des mutations ou aberrations chromosomiques dans les cellules germinales des parents qui peuvent entraîner des affections héréditaires ou des maladies.

Le risque de maladies génétiques sur les 2 premières générations est extrêmement faible. Il est  estimé à seulement 0,0002% par milli-Sievert.

  • Dernière modification le 18-08-2016