Analyses radiologiques

Analyses d'échantillons

Analyses de routine

Le Service d’Analyses Radiologiques (SAR), créé en 1983,  est le seul laboratoire étatique luxembourgeois spécialisé dans la mesure de la radioactivité.

Chaque année, un nombre important d’échantillons est prélevé dans divers milieux biologiques et dans la chaîne alimentaire. Ces contrôles permettent de suivre l’évolution des variations de la radioactivité artificielle résiduelle comme ce fut le cas après l’accident de Tchernobyl de 1986 ou encore de Fukushima-Daiishi en 2011. Ils permettent aussi de faire un constat sur l’exposition de la population luxembourgeoise.

Le SAR est accrédité ISO/CEI 17025:2005 par l’OLAS, l’Office Luxembourgeois d’Accréditation et de Surveillance. Ce qui assure un garant de qualité des prestations du laboratoire.

Les résultats de ces mesures sont publiés mensuellement sur notre site. Ils sont disponibles dans la boîte "Pour en savoir plus" ci-dessous.

Analyses pour les particuliers

Le SAR mesure sur rendez-vous des échantillons suite à des demandes de particuliers.

Analyses du radon

Le SAR mesure également le radon dans l'air pour:

  • les habitations privées,
  • les écoles,
  • les crèches,
  • certains lieux de travail.

Le radon est un gaz radioactif naturel provenant du sous-sol qui peut pénétrer dans tout bâtiment. Dans les espaces clos, il s’accumule peu à peu. Le radon peut causer le cancer du poumon car il est présent dans l’air respiré et irradie les tissus des bronches. Plus la concentration en radon dans une maison est importante, plus le risque d’avoir un cancer augmente. L’existence de radon dans le sous-sol dépend essentiellement de la composition des roches. Le gaz radon va pouvoir circuler jusqu’à la surface grâce aux fissures qui y sont présentes. L’étanchéité des maisons joue un rôle important sur la concentration du radon.

Equipement

Le SAR est équipé d’instruments de mesure permettant d’effectuer des mesures d’échantillons d’activités variées et en particulier de faibles activités:

  • 4 chaînes gamma-spectrométriques avec des détecteurs germanium à très haute pureté,
  • 2 compteurs proportionnels à gaz bas bruit de fond,
  • 1 compteur en scintillation liquide,
  • 6 spectromètres alpha à base de détecteurs PIPS,
  • système de développement et de lecture d'exposimètre radon.


Méthodes d’analyses

  • La majorité des analyses radiologiques se font par spectrométrie gamma.
  • La détermination du tritium dans les échantillons d’eau et principalement les eaux potables se fait par un compteur à scintillation liquide.
  • 
Les activités alpha-globales et bêta-globales sont déterminées en routine par des compteurs proportionnels.
  • Le développement des exposimètres du gaz radioactif Radon est effectué.
  • Dernière modification le 25-08-2016