Radioprotection des travailleurs

Division de la radioprotection ¦ Service de dosimétrie

Le Service de dosimétrie de la Division de la Radioprotection assure la surveillance des travailleurs exposés aux rayonnements ionisants:

  • il met à la disposition des entreprises des dosimètres individuels pour chaque travailleur exposé,
  • il procède à une évaluation mensuelle de ces dosimètres.

Tous les frais y relatifs sont à charge de l’entreprise.

Les dosimètres individuels normalement mis à disposition par la Division de la Radioprotection sont des dosimètres thermoluminescents (TLD) de type «corps entier» qui sont sensibles aux rayons X, gamma et bêta.

Responsables et travailleurs concernés

Les chefs d’établissements sont responsables de la radioprotection des travailleurs susceptibles d’être exposés aux rayonnements ionisants dans leur établissement.

Quant aux travailleurs indépendants, ils sont responsables de leur propre surveillance.

Tout travailleur susceptible de recevoir une dose d’irradiation annuelle supérieure à 1mSv (milliSievert) doit être soumis à une surveillance radiologique.

Néanmoins, avec l’accord de la Division de la Radioprotection, les travailleurs susceptibles de ne pas recevoir une dose d’irradiation annuelle supérieure à 3 mSv peuvent ne pas porter un dosimètre individuel dans les cas suivants:

  • si l’établissement dispose d’un système de surveillance dosimétrique approprié au lieu de travail,
  • ou si un autre système approprié de la surveillance de la dose est utilisé.

Obligations du chef d'établissement

Le chef d’établissement a l’obligation d’organiser la dosimétrie individuelle des travailleurs concernés.


Il doit mettre à disposition des travailleurs concernés les résultats suivants:

  • les résultats de la surveillance individuelle aux travailleurs concernés,
  • les résultats de mesures qui ont pu être utilisés pour les estimations les concernant,
  • les résultats des évaluations de dose faites à partir des mesures réalisées sur le lieu de travail.


Le chef d’établissement peut charger un responsable dans son entreprise (service médical, expert en radioprotection,…) de l’exécution pratique de ces obligations.

Surveillance adaptée

En cas de besoin, la Division de la Radioprotection peut exiger le port d’un 2ème système de dosimétrie.

Quand le port de dosimètre individuel n'est pas faisable

La Division de la Radioprotection propose, en coordination directe avec les établissements concernés, des solutions de surveillance adaptées au cas où une surveillance par dosimètre individuel ne serait pas praticable.

Une telle situation peut avoir lieu lors d’une exposition interne potentielle ou pas gérable en raison d’un flux trop important du personnel.

Quand un risque de contamination interne existe

Lorsque les travailleurs sont susceptibles de subir une contamination interne notable, un système adéquat de surveillance doit être mis en place par le chef d’établissement.

L’intervalle de la surveillance en cas de risque de contamination interne est fixé par la Division de la Radioprotection en tenant compte des conditions de travail et des radionucléides impliqués.

Procédures en dosimétrie

Demande d'obtention d'un dosimètre

Les demandes de dosimètres thermoluminescents (TLD) de type « corps entier » se font auprès de la Division de la Radioprotection.

Le responsable de la gestion des dosimètres de l’entreprise doit remplir un formulaire avant que le travailleur commence ses tâches.

Ce formulaire doit être contresigné par le responsable du contrôle physique de l’établissement.

Annulation d'un dosimètre

Si un travailleur ne doit plus être surveillé, le gestionnaire des dosimètres doit envoyer une demande d’annulation d’un dosimètre, dûment complétée et signée, auprès de la Division de la Radioprotection.

Ce formulaire doit être contresigné par le responsable du contrôle physique de l’établissement.

  • Dernière modification le 23-08-2016