|     | 
Imprimer cette page | Envoyer cette page par e-mail

Kinésithérapie-massage


kinésithérapieRemboursement

Les actes et services inscrits dans la nomenclature des masseurs et des masseurs-kinésithérapeutes sont remboursés à 100% du tarif conventionnel par la caisse de maladie.

Les actes suivants sont seulement remboursés à 70% par la caisse de maladie pour les personnes âgées de 18 ans et plus:

  • les massages,
  • l’électrothérapie (utilisation du courant électrique pour soigner certaines maladies ou douleurs),
  • la thermothérapie (utilisation de la chaleur pour soigner certaines maladies ou douleurs),
  • la rééducation fonctionnelle de l’appareil locomoteur.

Pour les enfants de moins de 18 ans, les actes et services sont remboursés à 100%.

Les actes et services de kinésithérapie faits lors d’un séjour hospitalier stationnaire sont remboursés à 100%.

Le traitement de kinésithérapie commencé lors d’un séjour hospitalier et continué après le séjour hospitalier en traitement ambulatoire par le même kinésithérapeute est remboursé à 100%. La durée du traitement ne peut dépasser 2 mois.

Frais de déplacement pour kinésithérapie à domicile

Le forfait de déplacement facturé par le kinésithérapeute ou le masseur est remboursé au même taux que l’acte délivré (soit 70% ou 100%) et à condition que la nécessité médicale de dispenser les soins de kinésithérapie à domicile soit justifiée sur l'ordonnance médicale.

Formes et délais à respecter

Lorsque le médecin vous prescrit des séances de kinésithérapie, vous pouvez remettre l’ordonnance médicale au kinésithérapeute. L’ordonnance médicale de prescription des actes de kinésithérapie doit ensuite être validée auprès de la Caisse Nationale de Santé (CNS, anciennement UCM). En principe, c’est le kinésithérapeute qui s’en charge.

Vous pouvez également introduire vous-même l’ordonnance médicale auprès de la CNS pour validation. Cette validation doit être demandée par le kinésithérapeute ou vous-même dans le délai de 30 jours de la date de l’ordonnance.

Vous recevrez ensuite un titre de prise en charge (une autorisation) de la CNS qui garantit le remboursement total ou partiel des prestations au tarif conventionnel, si le traitement est commencé au plus tard dans les 30 jours de la date du titre de prise en charge.

Les actes délivrés au-delà d’un délai maximal ne sont plus remboursés. Ce délai est calculé à partir de la date du titre de prise en charge et comprend la durée de traitement calculée par la prise en considération de la fréquence des applications par semaine et du nombre de séances prises en charge, augmenté de 30 jours.

En principe, le nombre de séance maximal est limité à 8 séances par ordonnance. Toutefois, le nombre de séances peut être plus élevé dans certains cas.


Le présent texte ne remplace en aucun cas les textes légaux ou réglementaires en vigueur.

Haut de page

 

Libellé d'un code de nomenclature et son tarif

Vous cherchez le libellé d'un code de nomenclature et son tarif. Vous pouvez les trouver ici
 
 

 

Le présent texte ne remplace en aucun cas les textes légaux ou réglementaires en vigueur.

Haut de page